Ski-Bar et #KdB à Courchevel …

Delocalisation du #kdb. Le 1er #KdB Ski-Bar des blogueurs se tient aujourd’hui à partir de 13heures à Courchevel.

20130119-105710.jpg

Sont attendus, tous les Leftblogs sans exception, les FDeGauche, les react’s de droite avec leurs fûts de bière et de rouge, les mdb, etc. Les 10 premiers payent leur tournée.

En Guest, Nikolaev et DGouxzaef, deux blogueurs russes ( y a que ça dans le coin). Avec peut être la visite surprise de Depardiev, le nouveau russe. Vodka à volonté.

Tiens, le plan d’accès.

20130119-110132.jpg

Pas de politique au programme, ici, le sable est blanc.

Santé!

Publicités

Lyon – Saint-Étienne: Le courant passe…

Que se passe t-il quand deux lyonnais (69) s’aventurent à Saint-Étienne (42)? La rivalité légendaire entre ces deux grandes métropoles de la région Rhône-alpes légitime la question. J’y étais aujourd’hui avec mon beauf, c’était une journée assez particulière.

Cette visite chez « les verts » fait suite à celle du Père Noël du 24 décembre. Il nous avait laissé un gros cadeau sous le sapin: un frigo américain d’amérique, c’est à dire, un truc électrique qui fonctionne sur du 11o volts au lieu de 220v comme chez nous. Il faut donc un « transfo » adapté pour faire des glaçons et plein de trucs pratiques à l’heure de l’apéro.

Hier, avec mon beauf (très apéro aussi), on a inversé les branchements électriques du transfo fourni. Catastrophe! Fumée blanche et noire, le transfo n’a pas aimé, cramé!. C’est embêtant, surtout à quelques heures de l’apéro du 31 décembre. Très vite, sur leboncoin.fr, un autre transfo était en vente sur Saint-Étienne, la chance. On passe un coup de fil, rendez-vous est pris. En route donc pour le pays des verts, pas loin du chaudron. Sur la route, une petite inquiétude, des lyonnais chez les stéphanois? Mon beauf’ était inquiet, mais l’apéro du nouvel an était plus fort que la peur.

20121228-181029.jpg

TomTom sur iPhone s’est chargé de nous guider dans ce quartier résidentiel de la périphérie de Sainté, à Terrenoire. De sa terrasse, notre hôte nous a accueilli avec un grand sourire. Un mauvais signe pour mon beauf’ qui voulait m’attendre dans la voiture, moteur en marche. Puis, cette invitation:  » Ah! Bienvenus! Entrez! On va se servir un verre avant« … Il n’en fallait pas plus pour décider mon beauf. Prendre un verre chez les verts

Sympa l’accueil chez Eliane et Jérôme. On a parlé de la grande épopée des verts, des poteaux carrés de Glasgow lors de cette finale perdue, de la première descente des champs-Élysées en Renault5 dans cette foule immense, du légendaire maillot Manufrance etc. Un point commun entre lyonnais et stéphanois: tous sauf le PSG! Malgré Zlatan qu’ils sont allé voir au Chaudron, le PSG ici, ça ne passe pas non plus. Puis, quelques conseils sur le transfo (comment bien le brancher pour éviter une nouvelle catastrophe). Ce transfo stéphanois a été fabriqué sur mesure, dans les normes, c’est pour nous, un « visa électrique » pour une meilleure intégration du frigo américain en France. Intégration électrique...

Quelques amabilités plus tard, après une pause resto à Givors (Le Mistral) retour sur Lyon, non sans regrets. Ils sont sympas les stéphanois! Jean Michel Aulas, Président de l’OL devrait y aller souvent, ça lui évitera de dire des conneries sur les stéphanois. Si besoin, Eliane et Jérôme se proposent de l’accueillir avec plaisir.

Nos deux amis sont des passionnés (voyages, foot, Cinéma). Sur le mur de leur propriété, une grande fresque, témoignage de leurs périples à travers le globe . A découvrir dans la vidéo ci dessous, en plus de quelques belles surprises…

Oui, entre Lyon et Saint-Étienne, le courant passe. Un simple transfo, harmonise les tensions, fabrique de bons glaçons, juste à temps pour l’apéro. C’est l’heure.

Allez les verres!

Wikio The End: Class’ sur la place des ‘’Grands Blogs‘’…

...

Le Wikio, portail de référencement s’arrête  dans quelques jours. Bye Bye –Twikio -Buzz -Trends -Sources -BackLink et le Classement des blogs?. Wikio, c’est comme un ‘’bac à sable‘’ où blogueurs tissent des liens virtuels d’abord, puis réels des fois. Être dans le Top, c’est … ‘’Class’...‘’

Ce blog est inscrit au Wikjo depuis le 03 nov 2010. Pour son premier anniversaire, un classement honorable: 15ème blog du classement Multithématique et 63è du classement général, dans le select club des 100. De justesse….

Merci amis lecteurs (de +en+ nombreux), sans oublier les blogs, amis du bac à sable qui ont cité ‘’Ce Que Je Pense…‘’ au moins une fois depuis son lancement. Au total 573 liens de 97 sources depuis l’ouverture de ce blog.

Bloguer ou ne pas bloguer Variae  Partageons mon avis   Alter Oueb   Carnet de notes de Yann Savidan  les échos de la gauchosphère Reservus’blog…   Partageons nos agapes  100 000 V   La revue de Stress  blog de David Burlot  Mon avis t’intéresse  Lyonnitude(s) A perdre la raison  Bah ! Le Blog de Gabale   Le grumeau  Au comptoir de la Comète  Chez El Camino  Partageons l’addiction  Sète’ici .

Une Autre Vie  Princesse101  Chez Homer Chroniques d’un breton  Je n’ai rien à dire ! et alors ??  LES JOURS ET L’ENNUI DE SEB MUSSET  Je pense donc j’écris  Ecume de mes jours  La Maison du Faucon  Les coulisses de Sarkofrance  De tout et de rien, surtout de rien d’ailleurs  Du petit monde de Gildan  Unhuman  Trublyonne voit la vie en rouge Météo Mulhouse   Les aventures d’Euterpe

Sarkofrance  Zette And The City  Ménilmontant, mais oui madame… [Unhuman]geek  Le blog de Louis Lepioufle Les nouvelles de l’atelier A toi l’honneur !, la suite…  Les divagations NRV de cui cui fit l’oiseau. Saint-Pierre-des-Corps, c’est où ça Un raleur de plus Chez dedalus Engagée Fattorius  Margaud cuisine mais préfère diner en ville Arnaud Mouillard Ruminances mtislav   le blog de polluxe Entre Musique et Politique Philippe Méoule  Antenne-relais  Global Voices en français  Zikio   Choblab  Je hais les journaux intimes  Le Parisien Libéral Le Ciel et La Terre Virginie B Le blog du modérateur Hashtable Maman@Home Rimbus le blog  Olympe et le plafond de verre  Intox2007.info  Chroniques d’une Chocoladdict  des pas perdus Répertoire de la Science Fiction  Traqueur Stellaire La rénovitude Le jour et la nuit Mon Mulhouse le blog 100 % BIO  Du trASh et DeS bAiSerS!!! Karachi Gate

MINIJUPE Eric Mainville La lettre de Jaurès  Ptit Miam  Homer d’alors Le Mag TypePad  le blog d’une femme de sportif  Le blog du Planète SF La Bienveillante Ségolavie82 Le Palindrome  Les Esperluettes d’Epamin’ Le blog des coms en Terre LoveSand  prélude à la fugue le bihet d’humeur Vote blanc reconnu et comptabilisé. citoyen actif

Merci à Eric de Mulhouse pour sa visite de ce jour à Lyon (11-11-11). Le  moment partagé au Resto ‘’Le Petit Bourgeois‘’, rue des marronniers avec Marie, Romain, Marco, Valentin, Jean de la Croix Rousse, est la preuve d’une réelle amitié née sur Wikio, entre autres.

Rendez-vous sur eBuzzing.

.

Le bout de chemin de Jean-Louis Fraysse [@LeCoucou]…

Jean Louis (@LeCoucou)

C’est dur de perdre un ami qu’on connaissait à peine. C’est difficile d’exprimer des condoléances en de pareilles circonstances. C’est frustrant de se dire que l’éphémère le restera.

C’est dur de partager la peine de ceux qui l’ont connu et aimé. Pas facile de s’insérer dans le cercle des amis de toujours. Cependant, amis nous l’étions sur twitter, ami il le restera.Et, le bonheur de l’amitié se noie dans le chagrin

Écrivain sous le pseudo de Michel Grimaud*, amoureux de la langue française, Jean-Louis Fraysse nous a laissé en souvenir, un texte que je vous propose de découvrir. Dans ce texte écrit pour sa femme Marcelle, en souvenir d’une vie heureuse et partagée  avant que le destin ne les sépare il y a quelques mois, il fait l’éloge de l’amour, de la vie

Le bout de chemin…

J’ai refait le chemin de nos amours et coupé trois brins secs en passant.
Le printemps avait donné un baiser à Paris, la ville s’éveillait fiévreuse d’un rêve communard.

Nous courrions changer la vie, de rouges convictions aux lèvres comme les scouts chantaient la fleur au chapeau dans leurs chimères d’un autre temps.

Les heures étaient graves, et si jolis tes pieds rapides chaussés de ballerines. Nous nous serrions dans l’intimité de nos cœurs portés par des foules fraternelles, la nuit craquait, les rues fumaient, la chaîne des pavés remontait entre nos mains, les tiennes en gants de soirée étirés jusqu’aux coudes —tu les avais trouvés dépareillés d’une trentaine de mètres sur un trottoir où quelqu’une, découvrant la perte du premier, avait jeté l’autre de dépit.

C’était la révolution, je crois avoir gardé un peu de ses élans dans la malle aux reliques; aucune barricade n’empêchera ta grâce d’ange noir de régner sur mes souvenirs. Qu’importe s’il manque les ailes diaphanes du Ciel jouant sur le velours moiré de ton harnois, tu fus mon seul ange de ces jours lointains au dernier soir.

J’ai refait le chemin de nos amours et ramassé trois cailloux polis par les regrets…

[lire la suite]

Pages retrouvées, Paroles croisées de Marcelle & Jean Louis Fraysse dit (@lecoucou) sur Twitter

Monsieur Fraysse, Merci !

…………

(*) Michel Grimaud: C’est Marcelle et Jean-Louis Fraysse. (Lire Fiche Wikipedia), Œuvres complètes.

…………

Bébé_Blogueur: Lorsque l’enfant paraît… [A Reu…]

Lorsque l’enfant paraît*, le cercle des blogueurs
Applaudit à grands cris.

Son doux regard qui brille
Fait briller tous les blogs,
Et les plus tristes billets, les plus souillés peut-être,
Se dérident soudain à voir l’enfant paraître, Innocent et joyeux.

(..)
Quand l’enfant vient, la joie arrive et nous éclaire.
On twit, on se retwit, on blog, et FalconHill
Tremble à le voir arriver.

Quelquefois nous parlons, en remuant les sujets brulants,
Des élections et des candidats, des affaires, de la morale
Qui s’élève en priant ;
L’enfant paraît, adieu la politique et les mauvaises nouvelles
(..)
Enfant, tu es l’aube et les blogs la plaine
Tes beaux yeux sont pleins de douceurs infinies,
Tes petites mains, joyeuses et bénies,
N’ont point mal fait encore ;

Tête sacrée ! Enfant du Faucon! Bel ange
À l’auréole d’or !

Tu es parmi nous la colombe de l’arche.
Tes pieds tendres et purs n’ont point l’âge où l’on marche.
Tes ailes sont d’azur.
Sans le comprendre encore tu regardes le monde.
Double virginité ! corps où rien n’est immonde,
Âme où rien n’est impur !

Il est si beau, l’enfant du Gard, avec son doux sourire,
Sa douce bonne foi, sa voix qui veut tout dire,
Ses pleurs vite apaisés,
Laissant errer sa vue étonnée et ravie,
Offrant de toutes parts sa jeune âme à la vie
Et sa bouche aux baisers !

Adaptation libre du texte de Victor Hugo Lorsque L’enfant paraît (Victor Hugo, 1830)

Le blog de l’heureux Papa:  La Maison du Faucon  A Reu…

Oups! J’ai oublié mon anniversaire… Quel con!

– Oubli –

Quel con! Mais quel con! Oublier son anniversaire,  faut le faire. Oui, j’ai oublié ce putain d’anniversaire que j’attendais avec impatience..

J’ai oublié de me réserver une  journée festive  en ce jour de printemps qui m’a vu naître. Et ouais, j’ai oublié de passer chez le coiffeur me refaire une tronche, j’ai omis de recevoir à domicile les ami(e)s, parents, voisins et autres oisifs qui désormais doivent m’en vouloir de les avoir privé d’une beuverie gratuite à mes frais…

J’ai oublié de rendre visite à ma boulangère qui chaque année me prépare un gâteau spécial à base d’amande que j’aime bien. Je ne verrais pas cette blonde plantureuse avec sa mine enjouée, ses miches étalées à porté du village. Elle ne me fera pas goûter de sa main une portion de mon gâteau préféré, sous le regard courroucé de Fifi son mari.

J’ai oublié de rendre visite à Josy, ma voisine la charcutière  de la rue piétonne de Lyon-Vaise. Putain, j’ai oublié de prendre livraison de la promesse d’achat passée sur le préau de la résidence, je ne serais pas dans son officine où chaque fois, elle me fait goûter elle aussi, le dernier pâté de campagne de sa fabrique, le tout arrosé d’un bon verre de Meursault. Attablé dans la salle du fond, à l’abri des clients mécontents de son absence temporaire, je ne verrais pas son joli tablier rose orné des paysages franc-comtois, porté par-dessus ce jeans moulant et ses sabots Birckenstock. Pas d’aparté cette fois avec celle qui toujours me fait front lorsqu’elle raconte avec insistance ses désirs d’avenirs. Pas sûr que j’oublierais son courroux lors de la fête des voisins de mai. Si ça se trouve, j’oublierais d’y aller…

Bah! si si, j’ai oublié de me rendre à Couzon-au-Mt-D’or chez Pierre qui m’avait promis de récupérer de bonnes bouteilles de Beaujolais  auprès de son voisin proprio d’une petite exploitation vinicole. Faut dire que la dernière fois que je l’ai vu, il m’a pris le choux avec les problèmes de sa boite qui depuis quelques temps tourne au ralenti. Une sombre histoire de fournisseurs indélicats qui oublient d’honorer les créances, sans compter son banquier qui s’y met. Il est sympa à part ça…

Ça ne s’arrange pas! J’ai oublié de rappeler à mes collègues de boulot d’éviter les cadeaux à la con (cravate avec des fleurs jaunes, des chocolats bas prix de chez Lidl et surtout de me dire cette phrase à la con: ‘’C’est le geste qui compte !’’). Si ça se trouve, ils ont aussi oublié mon anniversaire les du-cons! J’échappe donc aux réflexions du type:  »Enfin mature!  »Qu’est qu’on dit l’ancêtre? »,  »Tu te bonifie avec l’âge »,  »T’as quel âge? Ah ben tu ne les fait pas », ça va être ta fête! (Normal, c’est moi qui paie). Sans compter toutes les chansons paillardes en plus du registre des chansons à boire chantées à tue-tête une fois mon pinard bien présent dans leur pifs de beaufs..

Ah! J’espère que ma femme et les gones n’ont pas oublié ma tristesse de l’année dernière face leurs présents que j’avais très vite mis en ligne sur Ebay. Là déjà, j’avais oublié de faire mine de m’en réjouir mais, ça s’était vu ! Bon, je viens de me rendre compte que j’ai oublié de confirmer l’achat de l’iPad2 chez Apple que je m’étais promis comme cadeau d’anniv’! Quel con!

Mon Aviversaire

Mon Dieu, j’ai aussi oublié d’appeler ma mère, mes frères et mes sœurs ! Oulala, ça va être un bordel. C’est à eux de m’appeler normalement. Peut être le feront-ils ce soir avant minuit, et j’essaierais de ne pas oublier d’appeler ma mère comme chaque fois. Je considère que c’est un peu son anniversaire aussi. En ce jour de ma naissance, elle a eu son premier fils! Et l’avoir au téléphone le soir d’anniversaire c’est comme… renouer le cordon ombiliCall,  un geste que j’essaie de ne pas oublier, enfin quand je n’oublie pas. Mon père? Toujours en pensée Ad vitam aeternam. J’ai aussi oublié de vous dire que cela fait 16801 jours, 552 mois, 2400 semaines que j’oublie des trucs à faire. Problème de mémoire? C’est l’âge, ça attaque…

Pour mon anniversaire, je veux une carte mémoire pour oublier l’oubli.

________________________

PS: J’ai oublié de remercier Nicolas, Éric et Camille qui ont eu une pensée à mon égard sur Twitter. Oups, j’ai oublié les #FF Follow Friday! Thinks Geluck pour l’illustration.