Saad Hariri bien arrivé à Paris et qui rira le dernier? Certainement pas Gérard Filoche…

Personne n’avait osé ce titre, c’est fait. Pourquoi le Premier ministre libanais démissionnaire, retenu en Arabie saoudite, est-il à en France? La famille Hariri est à Paris, une exfiltration, peut-être bien une libération conditionnelle. Saad Hariri, qui craint pour sa vie, n’est certainement pas là pour Le Marché de Noêl de Marcel Campion. Le fils du Père assassiné doit rencontrer Emmanuel Macron, à la mi-journée, ils ont des choses à se dire. Avant la lecture conseillée dans le lien suivant (Analyse de Karim Bitar, spécialiste de relations internationales sur cette venue, notamment par rapport à l’Arabie saoudite et l’Iran) petit état des lieux de la situation libanaise tout en infographie pour un meilleur accès..

Autre chose et vrai sujet: Cette venue à Paris inquiète très fortement Bernadette Chirac, l’ex première première Dame de France. Sans Jacques, installé rue de Tournon depuis sa sortie de l’hôpital dans un appartement prêté par le milliardaire François Pinault-, Mam « Pièces Jaunes » vit seule dans un appartement quai Voltaire que la famille Hariri lui prête. Et le proprio vient de  débarquer, mauvaise nouvelle. Pas d’expulsion avant mars période hivernale oblige? Pas si sûr…

FB_IMG_1511005442935

Saad Hariri est bien arrivé à Paris et qui rira le dernier? Certainement pas Tante Bernie et encore moins Oncle Gégé Filoche qui vient de faire sur lui, une grosse boulette. La Famille de Solferino prépare déjà ses obsèques (politiques). Cette fois, ils ne vont pas le rater, à juste titre d’ailleurs. Oui, la « liberté d’expression a ses limites » et on ne peut rire de tout. Maintenant il sait (et vous aussi d’ailleurs). Mais c’est trop tard. Pour finir, une pensée pour la Famille Hariri (Bienvenue dans votre Appart’ à Paris!) pour Tante Bernie (Welcome dans l’Appart’ de prêt de Jacques!) et pour Oncle Filoche (…) pour l’ensemble de son œuvre contre le drame du chômage (il vient de s’immoler, il a déconné).

./…

Publicités

Wahhabite Saoudite? Origines du fondamentalisme et paradoxe…

Le Président de la République se déplace en Arabie Saoudite pour les obsèques du «pas du tout républicain» Roi Abdallah d’Arabie Saoudite, mort après un règne de 20 ans, son frangin le Prince Salmane, 79 ans, lui succède sur le trône. Pour vous éviter d’attendre béatement une hypothétique photo ridicule de François Hollande pour un nouveau tour-du-web, je vous propose la lecture d’un très instructif et court papier de l’Obs.

Islamisme, pétrole: le paradoxe de l'Arabie Saoudite

C’est un petit cours d’histoire de François Reynaert où l’on apprend que le Wahhabisme est un courant de pensée de prédicateur fondamentaliste du XVIIIe siècle, un certain Abdel Wahhab, un rigoriste exalté, la fondation du royaume date elle de 1932 avant la signature du Pacte du Quincy en 1945 entre Roosevelt et Ibn Séoud, roi d’Arabie qui donne le «Saoudite» accolé à Arabie. Trois étapes historiques pour comprendre le passé de cette monarchie islamique, l’une des plus influentes du Moyen-Orient …

Une explication beaucoup plus simple que ce que l’on entend sur nos chaines d’info en continue. Voila pour l’Histoire de ce pays qui aurait pu s’appeler Wahhabite Séoudite, (où habite Séoud, ou, «le Pays des Séoud») on aurait mieux compris je crois, bref. On va espérer que pour la cérémonie des condoléances, François Hollande évitera les tenues traditionnelles (je ne sais pas si c’est obligé, à vérifier), et qu’il portera mieux la voix de la France sur les questions de sécurité et dans la lutte contre le terrorisme et le fondamentalisme religieux, et qu’il s’attardera un peu (beaucoup) sur notre confrère blogueur, victime de flagellation en Arabie Saoudite. Et le tout, sans gâcher nos possibilités de leur refourguer quelques trucs, des avions Dassault par exemple, voire autre chose, pas facile…

Source (vidéo Obs) : le paradoxe de l'Arabie Saoudite

(…)