Sans rétention, elle se leva, #EnMarche, contre les « centres de détention » de Gérard Collomb..

Puis un jour, la courageuse Sonia Krimi, députée #EnMarche (LREM), se leva, pour dénoncer la honteuse loi « Asile et immigration » de sa majorité face à Gérard #Collomb, Ministre à l’intérieur du Gouvt

« Les centre de rétention deviennent les centres de détention ». Fallait que quelqu’un le dise haut et fort, et Sonia Krimi l’a fait, une nouvelle frondeuse est née…

./…

Publicités

Revenir au Septennat présidentiel? Des élus de droite s’excitent à l’Assemblée…

Quelques députés de droite ont déposé à l’Assemblée nationale un  projet de Loi Constitutionnelle pour revenir au format: « On veut un Président de la République pour 7ans! ». Non rassurez-vous, ils ne sont pas pro- F. Hollande. Parmi les signataires, il y a du beau monde: Jean-Pierre DECOOL (c’est son idée), Gilbert COLLARD (tiens le FN, qu’en pense Marine Le Pen? Et elle où la Marion?), Nicolas DUPONT-AIGNAN (Tiens tiens, ça va énerver Elooooody), Lionnel LUCA (lui aussi?), Alain MARLEIX (un spécialiste), Le Député TARDY (Lionel son prénom), Patrice VERCHÈRE (Ah! Il est de l’Ouest Lyonnais), François-Xavier VILLAIN (cc Yann Barthes), etc.

Projet de loi Révision Constitution Mandat présidentielProjet de loi Révision Constitution Mandat présidentiel2

Donc, on est passé de la formule le Septennat (C’est Le maréchal-président de Mac Mahon qui l’inaugure sous la III° république en 1873) renouvelable une fois (Mitterrand, 14 ans), à l’actuelle formule: le Quinquennat renouvelable une fois. A la suite du référendum sur le quinquennat présidentiel organisé par Jacques Chirac en 2000, la durée du mandat présidentiel est ramenée de sept à cinq ans (loi constitutionnelle no 2000-964 du 2 octobre 2000), en vigueur depuis 2002. (Jacques Chirac a fait un septennat et un quinquennat, Nicolas Sarkozy un quinquennat et on l’a viré en 2012, F. Hollande a débuté son quinquennat en Mai 2012, renouvelable en 2017). Voila pour la petite histoire.

L’idée du Septennat peut-être intéressante mais,  venant de la part des élus qui ne respectent pas les institutions et qui pissent dessus depuis l’arrivée de F. Hollande à L’Élysée, c’est risible et très con, la France à d’autres priorités. Tenez, puisqu’il est autorisé d’en parler, je vais formuler une proposition de loi pour encadrer les dépôts des projets de loi, particulièrement susceptible d’entrainer  une révision constitutionnelle.

EXPOSÉ DES MOTIFS

Mesdames, Messieurs, les copines et les copains,

Depuis la réforme constitutionnelle de 1962 établissant l’élection du Président de la République au suffrage universel direct, la durée du mandat du chef de l’État dans la Ve République n’a cessé de changer en fonction des désidératas de quelques députés qui certainement s’ennuient sur les bancs de nos institutions à l’Assemblée nationale et au Sénat. L’adoption du Quinquennat était une très bonne idée qui pour éviter toute nouvelle cohabitation, c’est la formule en cours adoptée sous une cohabitation (Chirac-Jospin, donc ils savaient..), elle stabilise les institutions de la 5ème République et nous arrange bien nous les français.

Aussi, en ma qualité d’électeur à jour de ses cotisations (oui, j’ai tous les cachets de mon bureau de vote, jamais absent et même pas une procuration), je formule la proposition de loi suivante :

ARTICLE UNIQUE

1. On ne change rien à l’article 6 de la Constitution: « Le Président de la République est élu pour cinq ans au suffrage universel direct. Nul ne peut exercer plus de deux mandats consécutifs ». (…) « Ne peuvent déposer un projet de révision de la loi constitutionnelle que des élus respectueux des institutions de la Vè République et membres de la majorité présidentielle. Tout projet d’un élu ou d’un groupe d’élus dont un ou plusieurs membres seraient en délicatesse avec la loi, ou qui s’est rendu coupable de propos racistes, antisémites et homophobes, sera nul et non avenu. » (…) Tout contrevenant sera placé en garde à vue pendant 5 jours et sera passible d’une peine d’inéligibilité de 7 ans!. Cet article annule et remplace celui de la bande à Jean-Pierre DECOOL ».

Copie à © Assemblée nationale

Et si vous avez des amendements pour compléter ce projet de loi, c’est dans les commentaires que ça se passe. Sinon, Adopté!

(…)

JC Cambadélis: « Le frondeur qui vote contre la confiance, je le vire du PS! »…

[Avant propos: Je ne critique pas, j’informe]. JC Cambadélis, le Boss de Solférino (Siège du PS) est colère, très colère contre ces « salauds de députés frondeurs«  qui menacent de ne pas voter la confiance à Manuel Valls. Oui, le premier secrétaire du PS rappelle « qu’un député socialiste qui vote contre la confiance au gouvernement est exclu automatiquement du parti ». Et ce n’est pas une blague, il est colère

« Le respect des statuts!« , Ah! voila qui devrait réjouir Manuel Valls (très colère aussi), il prépare l’épreuve de l’Assemblée qu’il espère « passer avec de la force ». Dans la presse ce dimanche, M. Valls a livré les grandes tendances de son discours. Après la menace « le FN et l’extrême-droite sont aux portes du pouvoir en France »Manuel Valls va insister sur le registre de la peur avec gravité, sur « la menace terroriste que nous n’avons jamais connue à ce niveau-là« . Imparable!

Comment ne pas voter la confiance dans de pareilles circonstances? Si tu dis non parce que tu penses que le « contrat de confiance » signé en 2012 n’est pas respecté (Y a pas de statuts en la matière), 1. On te vire du PS et en plus, 2. Tu passes pour un vilain méchant qui cautionne le terrorisme! Non, je ne critique pas, j’informe, d’ailleurs, le 1er con qui me parle de « Diktature Socialisse« , je le vire! (CambadéliStyle). Après la menace Art.49.3, la confiance forcée? ok, on note.

Édit. Gérard Filoche (PS) vient de répondre à Jean Christophe Cambadélis: « Aucun article de statut (du PS) ne permet d’exclure un député socialiste qui ne vote pas la confiance à un gouvernement qui défend une ligne opposée à celle du parti et un premier secrétaire pas élu est mal placé pour prétendre faire le père fouettard à la vieille mode stalinienne ».

Gérard Filoche répond à cambadelis

Ah bon? Donc…

(…)

Groupe UMP à l’Assemblée: Jamais 203?…

C’est une alerte-info du Figaro qui l’annonce à la mi-journée.

20121129-140638.jpg

« Les députés non-alignés de l’UMP réfléchissent à l’idée de créer un troisième groupe à l’Assemblée nationale pour contraindre à un nouveau vote pour la présidence de l’UMP. «Le projet est sur la table», indique un responsable UMP ». (LeFigaro).

Nathalie Kosciusko-Morizet (Groupe des non-alignés, UMP n°3) a démenti cette info selon le JDD. Bon, le calme plat etait un leurre, le Kamoulox continue.

Les laisser réfléchir, attendre, car jamais deux sans trois…

#RUMP de Fillon à l’Assemblée: la « Croupe » est pleine…

Je ne voulais pas parce que j’aime bien F. Fillon (enfin, si on veut), mais là… Je vous explique: Le nouveau groupe parlementaire de François Fillon à l’Assemblée nationale porte le nom de RUMP (Rassemblement UMP). #RUMP

Lorsqu’on traduit avec l’ami google…

Et ce n’est pas tout! Si on regarde les autres occurrences de rump

Conseil: Évitez de saisir RUMP dans Google images devant les gosses, c’est… Après la cocoe, la Conar, avec ce nouveau nom à la con, on peut dire que la coupe Croupe est pleine…En savoir plus: Chez Jegoun.net