Voter blanc? Voila les gars de la marine…

Picasso

Ce soir devant la télé vous pouvez dire : Voila les gars de la marine !!! Exit donc Allez  les bleus !!! La nouvelle tunique de l’équipe de France de foot sera de toutes les conversations pour ce match amical contre la Croatie au stade de France.

Ce billet n’est pas destiné à France-Football. Ce n’est pas un billet politique non plus. Raté! J’ai déjà évoqué ce sujet rayé politique dans un précédent billet, le jour de sa présentation. La marinière, symbole marin à toute une histoire. C’est cet aspect de la chose qui m’intéresse.

Ce vêtement rayé bleu et blanc est devenu la tenue officielle des matelots le 27 mars 1858, puis celle des bleus aujourd’hui. La raison de ce choix c’est qu’habillé ainsi, un homme tombe à la mer est plus facilement repérable. Pour le foot et les situations de hors-jeu, on est mal, enfin faut voir. La marinière c’était l’uniforme des sans grades. Vu notre prestation au mondial de foot en Afrique du sud 2010, ça se tient, c’est mérité.

Au Moyen-âge, la rayure avait très mauvaise presse en Occident et n’était portée que par quelques marginaux (en vrac : saltimbanques, prostituées, bâtards, prisonniers, hérétiques…). De même, dans la marine, le tricot rayé fait partie de l’uniforme des sans grades, simples matelots, au même titre que le béret à pompon. Selon une ordonnance de 1858, les raies blanches d’une largeur de 20 millimètres doivent être au nombre de 21  et les raies bleues larges de 10 millimètres (…) au nombre de 20 à 21. Quant aux manches, elles doivent compter 15 raies blanches et15 raies bleues … Si quelqu’un veut bien m’expliquer le pourquoi de ces nombres et mensurations – dans le fil des commentaires de ce billet- D’avance merci.

La marinière -la vraie- est en jersey, ses manches trois-quarts ne doivent pas dépasser de la vareuse, et son col monte au ras du cou. C’est un vêtement avant tout confortable et pratique pour la navigation et la vie à bord.  Les enfants sont les premiers civils à porter la marinière et la tenue des petits mousses. Les mamans s’approprient petit à petit la panoplie du marin, et la rayure fait son apparition sur les robes et les costumes de bain.

Comme au foot, des chansons accompagnent cette marinière. J’ai choisi la vidéo ci-dessous de Dalida que j’emprunte à Rimbus pour illustrer ce billet. La version de Jane Birkin n’est pas mal non plus…

Extrait (refrain)

Voilà les gars de la marine,

Quand on est dans les cols bleus

On n’a jamais froid aux yeux.

Partout du Chili jusqu’en Chine,

On les r’çoit à bras ouverts,

Les vieux loups d’ mer.

Quand une fille les chagrine

Ils se consol’nt avec la mer !

Voilà les gars de la marine,

Du plus p’tit jusqu’au plus grand,

Du moussaillon au commandant.

Les gars de la marine vont-ils voter blanc ? Moelleux pou moi…

(PS: Testez mon bouton boost, Merci)

Publicités