Quand la Chine lâche Vladimir Poutine.. #Ukraine

Une première historique au Conseil de sécurité de l’ONU qui s’est réuni lundi soir (à la demande de la Russie). Vladimir Poutine, représenté par Vitali Tchourkiné s’est retrouvé cloué au pilori par ses 14 partenaires – y compris son plus fidèle allié, la Chine – écrit Le Monde.fr

20140304-220941.jpg

Une première, l’allié Chinois à pris ses distances avec Vladimir Poutine. l’ambassadeur chinois Liu Jieyi condamne sans détour l’intervention russe en Crimée et souligne que son pays avait «toujours respecté le principe de non-ingérence dans les affaires intérieures des pays et accorde une importance majeure au respect de l’intégrité territoriale de l’Ukraine». On peut en douter, on va en douter (Tibet), mais le camouflet est très sévère.

Un revirement non sans conséquences sur l‘évolution diplomatique de la situation en Ukraine.

Le Monde: Moscou désavoué au Conseil de sécurité de l’ONU...

(A suivre).

Publicités