#EnMarche les «encombrants!»: Quand les «passéistes» pro #Valls se parjurent, ok!

C’est drôle. Après avoir fustigé et théorisé sur « la Gauche passéiste », Manuel #Valls découvre – et nous aussi-, que finalement, il parlait de son clan aujourd’hui #EnMarche chez son pire ennemi! Proverbe (politique):  « Qui a trahi le Président de la République & les valeurs de la Gauche le sera par les siens ». Dans l’album photo de la « vieille Gauche » désormais EnMarche, on note: Gérard Collombqui expérimente les méthodes FN à #Lyon-, Claude Bartolone déjà coulé dans la Seine en iDF lors des dernières régionales-, La Nicole Briq– L’ex Ministre, qui s’en souvient? -, Pierre Bergéde Saint Laurent., Patron du Journal « Le Monde« , et désormais Bertrand Delanöé-sur-Seine, – retraité & exilé à Tunis -. Que des jeunes pro (ou ex-) #Valls, désormais « réformés » par la communion des Simples d’Esprit: «Debout! Lève toi #EnMarche!»

Amen. Pré-compagne Présidentielle ou « Deuxième #PrimaireGauche »? D’abord une pensée émue pour Manu(Valls), ce grand perdant si  loin et si proche de cette belle période présidentielle où se joue sans lui, la « Deuxième Primaire de la Gauche », ou  « la Primaire Contre la Gauche » pour respecter l’avis de Anne Hidalgo, Maire de Paris qui pense que « Macron est un candidat de Centre et d’une droite libérale ». Contrairement au « Maire-Passé-de-Paris », en France comme à Paname, le présent et l’avenir sont aux cotés de Benoit Hamon.

Maire soutient Benoit Hamon pas Macron

Après avoir esquivé les urnes de la PrimaireGauche, les pro Macron sont à fond dans une joute politique -toujours loin des urnes- avec la « complicité » des perdants pro (ou ex-) Valls. Et leur « argument marketing » tient en une seule phrase: « la peur du front national », un « mot clé » qui structure l’essentiel de leurs attaques contre le programme du vainqueur de la primaire à Gauche, Benoît Hamon. Leur cible, c’est la Gauche et rien d’autre. On remarquera, et c’est assez étonnant, chez les pro- Macron, particulièrement dans le « discours de ralliement des nouveaux adeptes », une constante:

« Au delà de sa simple évocation, le Front National reste un artefact chez les pro-Macron, ils ne l’agressent pas frontalement dans leur prise de parole en public où à la télé, mais critiquent ad libitum -et presque exclusivement- « Benoit Hamon », vainqueur de la #PrimaireGauche. Ils ont « peur de BH2017 », c’est plutôt bon signe …

Critiques sévères de l’accord réussi Hamon-Jadot (Verts), mais une kyrielle d’applaudissements pour le « parjure » des « invités sans parrainages à la Primaire Gauche », – François de Rugy & Sylvia Pinel-, nos  « encombrants », ces heureux bénéficiaires du temps de parole de la Gauche. L’objectif? affaiblir de la Gauche avec mise en avant du « vote supposé utile » dès le 1er tour.

A propos de  « la peur du front national » (Ma parenthèse enchantée): C’est toujours très drôle de voir « les jamais inquiétés par le FN »  venir vous dire à l’approche des élections combien il faut s’en méfier. Ça m’amuse toujours  (ou pas) d’entendre chez certains, toujours les mêmes d’ailleurs, des « houlalalala Mon Dieu les gens! ZavezVu ce qu’ils disent contre vous au Front national? OuPiNèse! Vite, venez avec nous les gens, votez! Mais pour nous hein! Blablabla… ». Le Front national les inquiète? Vraiment?  Z’étaient tous derrière Alpha Diallo -dit BlackM, petit fils du tirailleur Mamadou Dialloviré de Verdun par la polémique de tranchées du FN? NoOoN?!  Ce « changement possible » qui désormais « semble les inquiéter » impactera t-il leur quotidien comme chez certains d’entre-nous depuis des années -sans présence du FN au pouvoir-? -Vous avez 4 heures-. En France, « racisme & discrimination » n’est pas/plus le seul fait de la Droite et ses extrêmes, l’extension du domaine est EnMarche depuis des lustres déjà. Avis unanime « des victimes intimes » à l’insu de leur plein gré, et j’en fais partie. (Proverbe africain, Nzété ébétéla nakaké): Un arbre déjà foudroyé ne craint pas l’Éclair Qui Luit. Bref, continuez c’est tout droit ⇒

Nous voici donc face à une arnaque (politique) savamment orchestrée, avec à la clé, un non respect des engagements face à la légitimité du vainqueur – malgré eux– de la PrimaireGauche. Bref, se tourner vers l’avenir et faire battre le cœur ♥ de la #Gauche

Dans ce monde des enfoirés, permettez que j’en cite un, sympa, l’Ami Coluche. Il disait: «La société n’a pas voulu de nous ? Qu’elle se rassure ! On ne veut pas d’elle !On lui fout la paix. C’est pas nous qui allons leur mettre des bâtons dans les trous!». Pour nos « nos chers vieux passéistes – ces regressistes-« , pareil! Quoi que, l’idée « les bâtons dans les trous » est une tentation. Passons, on a une présidentielle à gagner. Oui, et on va les surprendre, encore une fois, comme lors de la PrimaireGaucheles sondages ne votent pas. Wait and See.

Vive la République et Vive la GauchePropre, la vraie!.

./…

Publicités

Coulé en idf, le « Claude #Barto du 9.3 » s’agrippe au « #Brutus du 49.3 » … 

Coulé en Île-de-France par la « Valérie Traitresse«  lors des dernières régates régionales, « le Claude #Barto du 9.3″ s’agrippe au voilier « le Brutus du 49.3″ pour enfin sortir des eaux de la Seine, direction l’ile 2017 pour de nouvelles aventures. Malgré leurs tentatives de museler la presse, ils resteront à quai, mais ne le savent pas encore. Ce monde de brutes ...

Une info qui ne m’inspire rien d’autre.

./…

Fond rose: Claude Bartolone dénonce la faute du « Cordon bleu »…

Fond rose[Je me moque, c’est volontaire*]. Sir Emmanuel De-Beauvau a été fait « Grand Cordon bleu » par le Régent de France pour sa nouvelle recette (politique), une distinction honorifique qui s’inscrit dans la grande tradition des Grandes tables de France.

C’est un rituel immuable après 6 mois de manœuvre derrière les fourneaux de cette nouvelle cantine (politique) qui a ouvert ses portes le 01 avril dernier (non, le poisson, n’est pas la seule spécialité des lieux, la soupe à la grimace est au menu, j’ai vérifié)

IMG_2521.JPG

Dans la grande salle du restaurant « Fond rose », du haut de sa table réservée « Espace Bourbon », le notable Claude Bartolone, un passéiste habitué des lieux, semble ne pas apprécier cette idée de changer le nom de la carte et,  il le dit haut et fort: C’est une faute!

IMG_2536.PNG
lire

Il faut dire que notre « Cordon bleu » propose une cuisine expérimentale orientée « clients pro-business » basée sur 50 milliards d’épices. Chez les employés, on compte de nombreux cas justifiés d’arrêts maladies entre autres pathologies. Dans la salle, c’est la dame de ménage qui prépare l’addition pour la seule table du jour.

Claude Bartolone sera t-il exclu de la cantine par le Grand Cordon bleu?

Combat (délice) en vue…

(A suivre).

————————–

Notes(*): Mes excuses à la Brasserie Fond Rose, une des meilleures tables de la région lyonnaise, le long des rives de Saône, près de l’île barbe. Y aller sans modération (c’est pas le même cordon bleu) et, Bon appétit bien sûr!

(…)