Capillarité (& politique): « Faut vraiment ne pas s’aimer pour critiquer celui prend soin de lui »…

Faire l’économie du signe, c’est à dire, vouloir paraître, c’est aussi s’adapter aux lieux (…)

#CoiffeurGate hollande eLyséejpeg

Ses émoluments? Ok. Merci de trouver un « très bon artisan coiffure désigné volontaire et bénévole, à disposition du Président des français 24 heures sur 24, tous les matins  -très tôt -, et autant de fois que nécessaire, avec une grande amplitude horaire et présent avant chaque prise de parole publique sans se faire remplacer par des extras et sans vie de famille! Durée contrat: 5 ans ». Non, la démi-coupe n’existe pas. Et pour finir sur les « critiques de bas de page » de l’infinie capillarité à la Une de la presse, juste une chose: l’Élysée, c’est un lieu qui se respecte de la tête aux pieds. Y aller au moins une fois pour en saisir la portée et exigences, pour comprendre l’importance de passer par la case coiffeur. Et, (…)

 » Il faut vraiment ne pas s’aimer pour critiquer celui prend soin de lui « .

IMG_20160713_152050

Une pratique bien courante, et sans commentaire. Après la teinture de Luc Ferry, la coupe est pleine.

./…

Publicités