Racisme et homophobie: la réponse de Didier Goux…

Lorsqu’on épingle quelqu’un sur le mur des cons, la politesse exige qu’on lui accorde un droit de réponse. Didier Goux a édité un billet en réponse à mon billet d’hier. Avant de vous inviter à le lire, je dois vous avouer une chose: Contraindre l’infâme Didier Goux à se perdre en arguties et dans des explications approximatives, pour «se justifier» ou «fustiger» ce qu’il a tant aimé, c’est un plaisir…

La réponse de Didier Goux

La plume hésitante de l’écrivain en bâtiment semble avoir perdu l’encre indélébile de la diction acerbe qui portant le caractérise. Le colosse de Rhodes peine à tenir debout, penche désormais à gauche en quête de béquille. Fragile, il vacille, c’est jouissif.

Pas peu fier. Et ce n’est qu’un début. Lire son droit de réponse:

Didier Goux: Le ressenti, mon petit vieux, il n’y a que ça de vrai!

Enjoy!

Publicités