Dress Com’ de l’Élysée: Six jeunes, et Sibeth …

Résumons l’analyse de Nathalie Raulin de Libé sur le plantage – ou verrouillage – de la communication politique d’Emmanuel Macron depuis son installation à l’Élysée.

« Emmanuel Macron garde ses distances avec les média – pour le candidat de la Presse c’est curieux-, prétextant que le jeu des questions-réponses est mal adaptée à « sa pensée complexe » – les chevilles-. Mais, c’est surtout attester son refus d’affronter la critique et le contradictoire – pas faux-. Macron refuse « de commenter les péripéties du quotidien » dans notre pays – « Moi Président, hôte de Versailles, Je(..) » -. Ce verrouillage diffuse jusqu’au sein du groupe de la République En Marche à l’Assemblée – Des #frondeurs, déjà?!-. Selon un élu LREM ( je cite)  » ça ne tiendra pas plus de six mois. Il y a loyauté à Macron, mais nous avons aussi une éthique et une responsabilité envers nos électeurs » …

Sibeth Ndiaye Com Elysée

Une équipe Strauskhanienne, six jeunes et Sibeth. Et tout avait pourtant si bien commencé à l’Élysée…

C_xVUlBXUAMHSeS

Une com'(politique) trop verrouillée, c’est si bête d’en arriver là. Pauvre Sibeth (Ndiaye) -Conseillère presse et communication de l’Élysée-, la « pensée complexe de Jupi » ne facilite pas son quotidien qui selon toute vraisemblance finira par ressembler à un placard doré. L’expérimentée Laurence Haim s’est – déjà- barrée, elle. Back to United States, recrutée par David Axelrod, ancien stratège de Barack Obama et directeur de l’Institut d’études politiques à l’université de Chicago. Ailleurs. Moralité?

Une communication (politique) – Com’pol – trop verrouillée ne dure que « la vie d’une rose », c’est à dire « l’espace d’un matin ». Savoir l’entretenir « à jardin ouvert » (…)

Fin du Dress code Com’

./…

Publicités

Twitter, la com’politique et moi dans un livre (contestataire z’influent)… #RadioLondres

9782343023663FS - CopieOn me signale sur Facebook un détail:« Faire une petite recherche sur Google pour voir ce qu’on trouve sur ma pomme et découvrir que je suis cité dans un livre édité chez L’Harmattan aux côtés de Marc Vasseur et Bembelly Guy Alain.. lol ».  J’ai vérifié, en effet, j’ai l’honneur d’une belle citation dans le livre « Présidentielle 2012: une communication politique bien singulière (Philippe-J Maarek, Édition L’Harmattan)« .

Dans cet ouvrage, les auteurs décryptent  la nouvelle communication politique, sa e-révolution et l’influence des réseaux sociaux (twitter) dans les campagnes politiques. En consultant quelques bonnes feuilles, je me (re)découvre contestataire, gravé dans le marbre grâce à cette belle trouvaille qu’est « Radiolondres« , mon bébé le lokolé...

Radiolondres Communication politique Maarek 1
Radiolondres Communication politique Maarek 2

Et paf! On arrête la modestie 2 secondes, j’ouvre le paragraphe « Ouille ma cheville!de la rubrique « la brosse à reluire ». Un vrai Z’influent je suis! Donc, moi « Chevalier de Saint George« , pour ne pas dire « tirailleur-sénégalais des réseaux sociaux« , j’ai fait exploser les règles obsolètes et absurdes de la communication politique et Sarkozy avec! un vrai Strike… Si on m’avait offert une bière pour chaque tweet #RadioLondres, je pense que j’aurais eu plus de verre de bière que Jegoun ne pourrait en boire toute sa vie! je vous laisse faire le calcul du nombre de siècles pour dessoûler, au moins 400 ans!, une cuite infernale. Deux raisons d’acheter ce livre :

1. Parce que,  évidemment on me cite! je pourrais vous dédicacer mes deux pages si vous passez dans la Cité des Gaules (Lyon), ou lors d’un #Kdb à Paris avec les copains et copines LeftBlogs…

2. Parce qu’il est très bien fait (oui, sérieusement), pour revivre les stratégies politiques de cette campagne présidentielle (#FH2012 vs #NS2012), et découvrir les dessous de cette joute politico-numérique. S’y trouvent des indices pour comprendre » l’après campagne », ce troisième tour sans fin aujourd’hui encore à la UNE chez les mauvais perdants…

Être cité dans ce truc que des générations de stratèges politiques, d’étudiants en Com’Pol vont lire, pour Remi S., Marc V. et moi, c’est fait. Gloire  à nous, merci à eux. Ça s’arrose!

Joie (je suis)… 😉