Nadine Morano, Candidate à l’élection présidentielle de 2017…

Portée disparue dans la campagne 2012, Nadine Morano s’active et prépare déjà 2017. C’est le bruit qui court dans les coulisses de l’UMP de Paris. Nadine Morano s’active déjà pour l’élection présidentielle de 2017. Jean François Copé encore sous le coup de Bourdin du vendredi sur BFMTV ne décolère pas.

C’est la conséquence d’un élément de langage UMP.  »François Hollande n’a pas d’expérience ministérielle pour devenir Président de la République ». L’absurdité de cet argument  »Anti-Hollande » est prise très au sérieux à l’UMP. A défaut de convaincre les Français (Hollande est toujours vainqueur au 2è tour face à Sarkozy), l’argument a convaincu d’anciens ministres qui pensent dejà à l’échéance présidentielle de 2017. La dernière déclaration de Bernadette Chirac (François Hollande n’a pas le gabarit (et l’expérience ministérielle) pour être Président de la République) les conforte dans cette conviction.

Un faisceau de faits concordants laisse penser au sérieux de cette éventualité. En effet, évincée de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy par les amis de Copé, l’aboyeuse en chef de la Sarkozie affute ses armes. Et, ça bouge! David Douillet, Fadela Amara, Bernard Laporte, Brice Hortefeux etc… manifestent aussi leur intérêt pour la mise en place des primaires citoyennes en 2017 pour élire le candidat de l’UMP-2017 comme l’a fait avec brio le PS avec à la clé l’élection de François Hollande par plusieurs millions de Français.

Jean François Copé campe sur ses positions. Cette situation est aussi la conséquence d’une très mauvaise presse de Sarkozy dans le monde. La presse américaine pense que ‘‘l’effet Toulouse » n’aura pas lieu au bénéfice de Nicolas Sarkoz. Le très sérieux TIME l’épingle avec ce titre à la UNE  »Adieu ? Nicolas Sarkozy ». Cette slave vient après celle du New York Times qui déjà l’avait dénommé  »Nicolas Le Pen’‘. Et l’Europe n’est pas en reste…

 »Angela Merkel s’active pour un rapprochement avec François Hollande » nous apprend lemonde.fr. La presse et les politiques sont convaincus que Nicolas Sarkozy est l’homme d’un seul mandat comme l’écrit le TIME.

A l’UMP, cette certitude est partagé avec le maitre-mot: refondation. Car

A l’UMP, être ou avoir été ministre est une compétence présidentielle.

Les présidentiables de l'UMP pour 2017
Les présidentiables de l'UMP pour 2017

François Fillon, en difficulté depuis le retour de Rachida Dati dans la campagne de Sarkozy voit ces velléités d’un bon œil. Sa rivalité avec Jean François Copé est plus que jamais relancé. Alain Juppé Président Fondateur de l’UMP, y voit une opportunité pour reprendre la main. Il cherche des soutiens chez les chiraquiens historiques (Dominique de Villepin, Michelle Alliot-Marie, François Baroin…) afin de réussir l’assemblée générale d’octobre 2012. Les dés sont jetés à l’UMP.

Nadine Morano, Candidate à l’élection présidentielle de 2017? Après tout, elle  a bien été ministre… Cela suppose que l’incompétent-énarque, Magistrat à la Cour des Comptes, François Hollande gagne en Mai 2012 face au brillant-récalé de l’ENA Nicolas Sarkozy. Et, pour sa réélection le   »nul » François Hollande-Président affrontera la brillante Nadine Morano, diplômée de la Grande École du Conseil des Ministres

Publicités

Sarkozy et la crise de l’€uro: Catch Me if You Can…

...

L’Europe n’en finit pas d’être sauvé. Et Ducros, il se décarcasse! Il a tout essayé le pauvre, il n’y arrive pas. Et si c’était juste un problème de compétence?

La difficulté française dans gestion de cette crise est peut être celle de la dualité des objectifs de l’actuel locataire de l’Élysée. Deux intérêts divergents se télescopent:

1. Sortir vraiment la France de la crise en améliorant la qualité de vie des citoyens…

ou,

2. Donner l’illusion d’une sortie de crise dans le seul but de sauver un fauteuil présidentiel devenu morbide.

La proximité de cette échéance présidentielle pose le problème de la convergence (ou pas) de ces deux centres  intérêts.

Dans le cas d’un Président-pas-candidat (en fin d’un deuxième mandat par exemple), les orientations politiques et solutions de sortie de crise seraient d’une teneur différente. Mais, nous ne sommes pas dans ce cas de figure n’est ce pas?

Sortir de la crise ou, Sauver un mandat présidentiel? Il faut croire que la France a besoin d’un incroyable talent! Et, ce n’est pas le cas… ‘’Gouverner, c’est prévoir‘’ vient de lancer… François Bayrou! C’est dire…

Edit (09 décembre 07h00). Le nouvel accord pour renforcer la discipline budgétaire dans la zone euro ne sera adopté que par les 17 membres de la zone euro et des pays volontaires en raison du refus de la Grande-Bretagne qui a posé des « conditions inacceptables« , a déclaré Nicolas Sarkozy ce vendredi (BFMTV).

Après la ‘’faute à Mitterrand‘’, la ‘’faute aux socialistes‘’ , aux 35heures toussa, voici ‘’la faute aux britanniques‘’!.

Dans l’attente de l’éternel prochain discours présidentiel sur ‘’l’Europe que j’ai encore sauvé‘’, le feuilleton  ‘’La Crise? Arrête-Moi si Tu Peux‘’, continue… ==> Lire aussi: Rigueur budgétaire: Nicolas Sarkozy trahi par un graphique