Non, Emmanuel Macron n’a pas convaincu Christophe Castaner, les Français encore moins …

Trois mois plus tard et 12 millions de dépenses publiques pour un « GrandDebat » qui a tourné au «Monologue de Jupiter», Emmanuel Macron a livré son homélie (politique) depuis sa Paroisse de Saint-Honoré, celle de Notre-Dame est en travaux suite incendie. Et là aussi, il a bâché les espoirs des GiletsJaunes évitant ainsi le ruissellement vers les classes populaires, reportant aux calendes grecques les vœux exprimés par les Français dans ces cahiers de doléances ouverts dans les Mairies et autres points d’office. Visiblement et comme chacun d’entre nous, Christophe Castaner, le 1er hic de France, n’était pas le seul à rêver d’ailleurs.

«La Politique de Macron est toujours déserte, inanimée, morte. On sent qu’il y a quelque chose de disparu, l’art d’être Français l’a quitté»

Pas «d’effet Waouh», ce fut un «trou noir», un voyage dans le vide inter sidéral avec non pas un Président de la République à son office dans la gestion du quotidien des Français, mais un simple candidat à la Présidentielle pour une échéance à venir. Ennuyeux et «pas convaincu comme un Castaner» sur cette image qui illustre bien l’avis des Français.

./…

Publicités

Au Théâtre de l’#Élysée, le « Monologue de #Macron », chapitre fin, dernière séance…

Quand le 18 janvier dernier j’avais édité le visuel ci-dessous pour schématiser le spectacle «Grand Débat» d’Emmanuel Macron, je ne croyais pas si bien faire avec l’insertion «Théâtre de l’Élysée» dans l’illustration ci dessous. Et nous y sommes. Pour l’épitaphe de sa séquence verbale qui cette fois encore portera sur la forme, Jupiter ouvre grand les portes du Palais pour «conférencer la Presse à Gilets fermés »

Voila pour la forme. Sur le fond et comme pour ses consultations intuitu personae, s’attendre qu’il nous entraine dans « de vastes périodes oratoires où la fleur de la rhétorique permet parfois à d’habiles oratoires d’escamoter le fond d’un débat pour ne présenter qu’un talent patenté fait de mots et de phrases adroitement juxtaposées aussi sonores qu’inutiles ». Et demain à la UNE de la Presse, les Editocrates-SAV-de-la-Macronnerie vous expliqueront ce que vous n’avez -toujours- pas compris et surtout, ce qu’ils pensent que vous devez absolument retenir.

Seul le prononcé fait foi (n’est ce pas?)

./…

Le 1er grand oral de François Hollande face à la presse…

Après la publication de sa lettre aux français, François Hollande a tenu à rencontrer ce mercredi 25 avril, la presse française et étrangère pour inaugurer une nouvelle relation avec les médias, fondée sur une liberté retrouvée et une indépendance garantie.

De son côté, Nicolas Sarkozy essaie de faire une synthèse entre les thèses pétainistes et lepenistes en vue du 2è tour. Tout un programme…

Lors de sa conférence de presse, François Hollande est revenu sur plusieurs questions phares de sa campagne: un mémorandum à tous les chefs d’État et de gouvernement européens sur la renégociation du traité. un rapport à la Cour des comptes sur l’état réel des comptes publics, le doublement immédiatement le plafond du Livret A et du Livret de développement durable, l’inscription pas la règle d’or dans la Constitution après débat au Parlement, loi organique de  programmation des finances publiques…

L’intégralité de la conférence de presse et les questions de…

Ruth Elkrief, BFM TV, Bruno Dive, Sud-Ouest, Public Sénat, Isabelle Torre, Gérard Leclerc, LCP, Yaël Goosz, RTL, Mathieu Jolivet, BFM Business, Jean-Philippe Schaller, Télévision Suisse, John Lichfield, The Independent, La voix du nord, Apolline de Malherbe, BFM TV, Frédéric Aziza, LCP, Radio J, Europe 1, France 5

Ulysse Gosset, BFM TV, i>Télé, Corriere della Sera, Jean-Michel Lamy, Nouvel économiste, Esther Lefebvre, LCI, Il sole 24 ore, Réveil FM International, China Business News Network TV, journaliste chinoise pour Nouvelles d’Europe, François Bugingo, agence QMI, Québec, la presse grecque, Journal du Dimanche.

C’est là une conception nouvelle de la liberté de la presse, du respect des médias, du droit à l’information. Finalement, le vrai débat, ce sont ceux qui en parlent le plus, qui en font le moins…