Et #Macron inventa la «#Déchéance de #crime contre l’humanité! La #colonisation? fini! …

#EnMarcheArrière toute! Il croyait «bien faire» en remettant le «sujet colonisation dans le débat présidentiel»- pour capter la sympathie des *issus de l’immigration*. Mais, face à une « petite Manif FN à Toulon», le voila qui « présente ses excuses». On va le traduire et le compléter…

« Pardonnez-moi les gens car j’ai péché, par action et visée électorale pour m’attirer les voix des «opprimés de la colonisation», Pardonnez-moi mes frères de vous avoir fait mal, par le verbe, en reniant mes propos de novembre dernier, Je suis désolé de vous avoir blessés(…), je ne voulais pas vous offenser. Pardon, je ne voulais pas dire ça. Promis, je ne me soumettrai plus à cette tentation, et pour me délivrer de ce mal je propose – ça va vous plaire- la «déchéance de crime contre l’humanité», pour la colonisation, fini! Je vous ai compris, Love mes frères & sœurs. Amen! 🤗

A peu près. Oui, à moins de se renier, on ne s’excuse pas sur « ses convictions », pour l’avéré

Qui imagine la France s’excuser auprès de l’Allemagne pour dénonciation de crime contre l’humanité? Qui imagine le Congo remercier la France pour ses atrocités lors de la construction du chemin de fer Congo- Océan en 1921?

Sans s’excuser, Aimé Césaire disait : « On me lance à la tête des faits, des statistiques, des kilométrages de routes, de canaux, de chemin de fer. Moi, je parle de milliers d’hommes sacrifiés au Congo-Océan. Je parle de ceux qui, à l’heure où j’écris, sont en train de creuser à la main le port d’Abidjan. Je parle de millions d’hommes arrachés à leurs dieux, à leur terre, à leurs habitudes, à leur vie, à la vie, à la danse, à la sagesse. Je parle de millions d’hommes à qui on a inculqué savamment la peur, le complexe d’infériorité, le tremblement, l’agenouillement, le désespoir, le larbinisme. » La colonisation, comme le soulignait le même Césaire est une « négation de la civilisation ». En cela, elle est un crime, une barbarie intolérable.

Tenez, je vous invite chez moi, le long de ce serpent de fer que nous empruntions en famille pour les vacances d’été, de Brazzaville à Pointe-Noire sur la côte –porte de la déportation vers les Amériques lors de la traitre négrière-. Retour sur un «crime contre mon humanité»

«Échange de culture»? Peut-être bien un « consentement » si l’on demande son avis à Laurence Rossignol. Soit, mais vous repasserez une autre fois pour les «les excuses-à-la-Macron Con» si vous voulez bien.

./…

F.#Fillon: «Qui imagine la France mise en examen et coupable de crime contre l’humanité?» #ConcoursLePen…

Voilée par le #Burkini, une « intéressante » déclaration de François Fillon

Traduction et extension du domaine: «Qui imagine la France mise en examen pour déportation et coupable de crime contre l’humanité? Qui imagine la France collaborer à un déplacement massif d’êtres humains?  Non, la France ne s’est jamais rendu coupable de crime contre l’humanité, jamais! La France n’a pas inventé la déportation, ni ici ni nulle part ailleurs! Jamais de la vie et je le jure sur la tête de Clovis-de-Reims. La France? c’est François Fillon, c’est le Code noir, l’Edit du Roy, la France c’est Pétain et la déchéance de nationalité du Général de Gaulle, la France, c’est la famille Le Pen, c’est aussi Nicolas Sarkozy, Robert Menard, Alain Finkielkrault, Eric Zemmour, etc». On va dire ça et sous vos applaudissements

Qui-imagine-le-general-de-Gaulle-mis-en-examen_image_article_large

Mon avis? Vraiment? Restons sur François Fillon, (nouvelle traduction): «Avoir une haute idée de la France signifie que ceux qui briguent la confiance des Français doivent être digne de son Histoire, de toute son histoire, d’ici et d’ailleurs » 

«Qui imagine la France mise en examen pour déportation massive et coupable de crime contre l’humanité?» Qui? -je pose la question- ….

Le concours Lépine LePen de la parcimonie historique is open! Et ce n’est qu’un début.

./…