Les Marchés plébliscitent le projet François Hollande…

Ces derniers jours, Nicolas Sarkozy et François Fillon ont multiplié les mises en garde contre les conséquences qu’aurait l’application du projet de loi de François Hollande pour la France.

Après avoir perdu le Triple A, ils spéculent sur une éventuelle crise de confiance qui mettrait la France à genoux avec, en amont, de  nouvelles attaques spéculatives contre l’euro.

Nous ne voulons pas d’une crise de confiance qui emporterait la France. Nous ne voulons pas d’une France à genoux (…) nous ne voulons pas que tous ceux qui ont amené la France où elle est aujourd’hui aient à ramasser la France dans une situation que connaissent aujourd’hui une partie de nos partenaires européens.

Nicolas Sarkozy, 11 avril.

Sauf que…

Sauf que…

Et PAF! L’austérité généralisée de Sarkozy est une impasse, Mettre de la croissance dans les traités européens comme le propose François Hollande, telle est la recommandation du Financial Times, la bible des marchés, qui rend donc  son verdict. C’est   »la loi du Marché » et, l’édito que j’attendais de Christophe Jakubyszyn.

Moralité (une phrase de Nicolas Sarkozy)

On ne fait pas campagne en promettant la ruine à un pays que l’on prétend aimer.

Pas mieux.

____________________

Une confidence: Mardi, les recommandations du Financial Times circulaient déjà sur Twitter. Jegoun avait fait un billet. J’en parlais dans mon billet d’hier. Pour vérifier l’objectivité de BFMTV et de  »Présidentielle 2012 », j’ai volontairement retwité avec CC (copie carbone) à @chrisjaku (le compte officiel de Christophe jakubucsyn) toutes les sources (qu’il a cité) avec l’espoir qu’il en fasse un édito. Je n’irai pas jusqu’à dire que je suis pour quelque chose dans cette lumière d’édition, mais…. 😉

____________________

Publicités

Crise, responsabilités, culpabilité: L’exception française…

Intouchables?

Nous vivons une époque formidable en Europe. Les marchés brûlent, les ‘’intouchables‘’ tombent, les indices boursiers s’affolent de toutes parts. La Grèce, dans sa folle quête d’insertion à l’Europe s’est brûlée les ailes. L’Italie de Berlusconi n’est plus. L’Espagne de José luis Zapatero va céder sa place dans les semaines à venir au Parti conservateur.

Revisitons brièvement ce nouveau de paume européen  sous le prisme de l’exception  française. Entrez

1. Grèce: Habemus papademos…

Après d’intenses tractations internes et pressions internationales, Lucas Papademos a été nommé Premier ministre en lieu et place de Georges Papandreou, au pouvoir depuis 2 ans seulement Georges Papandreou jugé par le peuple (pas que) Responsable et coupable…

2. Espagne, Adiós Zapatero…

5 millions de chômeurs, le pire chiffre en Espagne depuis 15 ans. L’austérité introduite par le gouvernement socialiste de José Luis Rodriguez Zapatero en 2010, pour réduire le déficit a fortement dopé l’opposition de droite dans les sondages. 47% d’intention de vote pour la parti conservateur, 17 points de plus que les socialistes. Défaite cinglante annoncée pour du parti de Zapatero qui affronte la colère d’une population confrontée à un plan d’austérité draconien et au taux de chômage le plus élevé de l’UE. Zapatero  au pouvoir depuis 2004 est jugé Responsable et coupable…

3. Italie: Ciao Berlusconi

Lors du sommet du G8, l’Italie a  été placée sous tutelle de Bruxelles et du FMI. Mis en minorité  à l’Assemblée, Berlusconi a  démissionné après l’adoption du dernier train de mesures exigées par ses bailleurs de fonds. il Cavaliere a cédé sa place. Berlusconi aux commandes depuis le 08 Mai 2008 (troisième mandant, après 1994 et 2001) est jugé Responsable et coupable….

Ces responsables politiques ont tous été jugés responsables et coupables des mauvaises politiques de gestion des fonds publiques dans leur pays respectifs.

Responsables, mais pas coupables?

4. Et en France? Intouchables, le Film….

L’exception française est une fois de plus la règle. Notre situation économique n’est guère reluisante. Les écarts sont considérables par rapport à l’Allemagne qui comme nous est confrontée à la même récession (avec des taux de croissance respectifs de 3,6 % et 1,5 %, le double!). La crise ne peut être responsable de tous, les politiques économiques en place expliquent bien de choses. L’absence d’anticipations rationnelles par les responsables politiques (pour la plus part déjà en poste dans les précédents gouvernements Raffarin, De Villepin et Fillon) les rend comptables des finances publiques.

Mais, ils rejouent ‘’Intouchables‘’ la récente comédie française à grand succès (avec Omar Sy, François Cluzet). Le point commun avec l’œuvre cinématographique? Comme dans le film, le gouvernement est pris en flagrant délit de grand déficit budgétaire. Comme dans le film, ils pensent nous convaincre par un subterfuge de les escorter à nouveau vers des nouvelles aventures dépensières à nos frais. Plus c’est gros, mieux ça passe pensent-ils.

Comme Joe Dalton, Sarkozy a fait sauter la banque, qu’on se le dise!. La perte du triple A pendant quelques heures le 10 novembre dernier, est le signe manifeste d’une perte de confiance dans notre économie par les organismes financiers. Le mail déjà rédigé par Standars & Poor’s, publié par inadvertance en est le signe…

La lecture du Plan de Rigueur de Sarkozy (énoncé par Fillon) indique que la France va rentrer dans une nouvelle phase de récession économique. Sont-ils responsables de mauvaises politiques économiques ou juste irresponsables? L’exception à la française prend ici une nouvelle dimension. Responsables politiques depuis plus de 10 ans, comptables de déficits abyssaux, mais pas  coupables. C’est la faute au favori des sondages! Minority Report

Question: Sommes-nous plus intelligents (pour ne pas dire plus cons) que les Grecques, Espagnols ou italiens?. Quoi qu’il en soit, des  solutions existent

Carpé Diem.