Sarkozy et la crise de l’€uro: Catch Me if You Can…

...

L’Europe n’en finit pas d’être sauvé. Et Ducros, il se décarcasse! Il a tout essayé le pauvre, il n’y arrive pas. Et si c’était juste un problème de compétence?

La difficulté française dans gestion de cette crise est peut être celle de la dualité des objectifs de l’actuel locataire de l’Élysée. Deux intérêts divergents se télescopent:

1. Sortir vraiment la France de la crise en améliorant la qualité de vie des citoyens…

ou,

2. Donner l’illusion d’une sortie de crise dans le seul but de sauver un fauteuil présidentiel devenu morbide.

La proximité de cette échéance présidentielle pose le problème de la convergence (ou pas) de ces deux centres  intérêts.

Dans le cas d’un Président-pas-candidat (en fin d’un deuxième mandat par exemple), les orientations politiques et solutions de sortie de crise seraient d’une teneur différente. Mais, nous ne sommes pas dans ce cas de figure n’est ce pas?

Sortir de la crise ou, Sauver un mandat présidentiel? Il faut croire que la France a besoin d’un incroyable talent! Et, ce n’est pas le cas… ‘’Gouverner, c’est prévoir‘’ vient de lancer… François Bayrou! C’est dire…

Edit (09 décembre 07h00). Le nouvel accord pour renforcer la discipline budgétaire dans la zone euro ne sera adopté que par les 17 membres de la zone euro et des pays volontaires en raison du refus de la Grande-Bretagne qui a posé des « conditions inacceptables« , a déclaré Nicolas Sarkozy ce vendredi (BFMTV).

Après la ‘’faute à Mitterrand‘’, la ‘’faute aux socialistes‘’ , aux 35heures toussa, voici ‘’la faute aux britanniques‘’!.

Dans l’attente de l’éternel prochain discours présidentiel sur ‘’l’Europe que j’ai encore sauvé‘’, le feuilleton  ‘’La Crise? Arrête-Moi si Tu Peux‘’, continue… ==> Lire aussi: Rigueur budgétaire: Nicolas Sarkozy trahi par un graphique

Publicités

Crise de l’€uro: L’idée et astuce des anglais, les futés!….

Des solutions pour sortir de la crise? Nos voisins les  britanniques ont une parade contre le dictat des  »Marchés » entre autres Agences de Notation. C’est ce que nous révèle le Canard enchainé de mercredi 30 novembre.

Nous le savons tous, La Grande Bretagne a une économie plus proche de l’Italie que de l’Allemagne et, elle se finance sur les marchés à des taux bancaires inférieurs à ceux de la France et de la grande Allemagne!

Comparatif taux d’emprunt sur les Marchés

Grande-Bretagne      2,27%
Allemagne                   2,30%
France                        3, 57%

La menace anglaise?

Si nos taux d’intérêts dépassent le seuil fatidique de 2,5%, vous pourrez garder vos milliards  et nous lancerons notre planche à billets pour financer les investissement nécessaires à notre économie!

Et Pan! Dans les bourses…

Il faut croire que cette menace fonctionne à la lecture des taux appliqués à sa Royale Majesté. Faire pareil? Pas si simple.

Trois solutions possibles pour la France

1. Sortir de l’€uro et relancer la planche à billet. Plus facile à dire qu’à faire.  Ceux qui pensent qu’en sortant de l’€uro, ils retrouveront de facto les prix de années 1999-2000, ils n’ont rien compris à l’inflation…. Aussi, il faut convaincre l’allié allemand pour qui cela ne présente aucun ‘intérêt (taux 2,30%). La planche à billets fait  grimper l’inflation!. Option à risque si pas de véritable relance économique…

2. Changer d’orientation économique, donc l’exécutif politique pour de réelles politiques de  »sécurité » économique. C’est une option…

3. Ne rien faire… C’est aussi une option

Certains spécialistes parient sur un assouplissement de la position allemande sur le rôle  dans le rachat des obligations des pays en difficultés. Cette option de sortie de crise sera certainement au cœur du Sommet européen des 08 et 09 décembre.

Sarkozy va encore sauver l’Euro, et fera un nouveau discours.

On parie?

Source: Canard Enchainé, 30-11-11, page 3