Bonne nouvelle, la croissance est de retour en France…

Croissance. La prévision de croissance pour l’économie française au deuxième trimestre 2013 est de 0,2%, estimation de la Banque de France (BdF) de ce lundi. L’Insee, qui dévoilera mi-août les chiffres de la croissance enregistrée au printemps, s’attend également à une progression de 0,2% du produit intérieur brut (PIB) par rapport au premier trimestre.

20130708-104417.jpgSource

Des prévisions à confirmer pour sortir définitivement de la récession. La France a bénéficié d’un délai concédé par Bruxelles pour ramener le déficit public sous la barre de 3% du PIB, en 2015 plutôt qu’en 2013. Donc, pas de politique d’austérité en vue. On va l’espérer…

20130708-104946.jpg

On va le dire: Le ciel est bleu, le soleil brille et la croissance est de retour…

Ça s’arrose! Soyons optimiste.

BdG.

Publicités

France: Faire un conclave pour la croissance [Jeu de paume]…

Congres_Versailles-salleSe cacher, s’enfermer, se concerter, pour quoi faire? Pour une sortie de crise. Faire le 115, appeler la croissance car il y a urgence. Notre maison brûle et nos regards sont tournés vers Rome…

C’est le judicieux conseil qui nous vient du Vatican en ce jour de début du conclave qui voit 115 cardinaux s’enfermer dans la chapelle Sixtine pour une nouvelle Lumière.

Sage décision.

Le peuple, dans une parfaite communion, attendra cette fumée blanche que la France attend aussi. Notre attente ne porte pas sur de nouvelles sonates de l’Église, mais sur une croissance, à même d’apporter, prospérité, pouvoir d’achat et espérance pour l’avenir. Elle attend, depuis 5 ans au moins, cette nouvelle fumée blanche, résolument capricieuse qui se refuse à elle, cette fumée désespérément bloquée dans les conduits de la cheminée…

Prévoir un nouveau ramonage car, de promesses en déceptions, la République perd ses fidèles. Désorientés, résignés, gagnés par les extrêmes, certains tournent le dos à la morale et s’enferment dans des bornes étroites d’une intolérance phénoménale. Les plaindre ou s’en inquiéter? Autant les taux de désespérance sont élevés au-dessus de la République, autant les voix de la république sont impénétrables…

Conclave Jeu de paume

D’autres, résolument debout s’interrogent, critiquent et interpellent nos consciences sur les causes de cette baisse de la foi, sur cette inertie du système économique et politique, incapable d’impulser une nouvelle espérance. S’interroger sur les causes semble tomber sous le sceau du tabou, du péché. Précipitation des uns, envie effrénée de changement pour d’autre etc. Le mal est profond, habitus, séquelles et réminiscence d’un passé récent que l’on s’obstine à vouloir oublier. Vite, trop vite.

Peut-être qu’un conclave

Oui, un conclave pour la république, pour une nouvelle donne comme ce 20 juin 1789 dans la salle du jeu de paume, à Versailles, qui vit jaillir la fumée blanche de la nouvelle république. Une hérésie? Déjà à l’époque…

1. Réunir en un lieu symbolique, sous la coupole de la République les élus du peuple, les députes et sénateurs, les hauts fonctionnaires, les cardinaux d’industrie, les curés des petites et moyennes entreprises, les plus grosses fortunes de la sainte république, les magistrats et autres corps constitués, pour un nouveau serment, pour un nouvel Evangile.

2. Sceller les sorties de cette chapelle pour un remake du jeu paume jusqu’à ce que fumée blanche s’en suive. A l’extérieur, sur la Parvis de la République, Faire circuler le texte des Écritures, de l’Evangile selon Saint François. Les familles les plus riches de l’Eglise seront à contribution pour une quête spéciale  « frais de bouche» durant le conclave.

3. L’écriture de nouveaux chapitres et versets économiques sur la nouvelle tablette de la république redonnera foi au peuple qui dressera la table pour un grand festin de la république dont la France seule a le secret. On expliquera au païen, l’exégèse de la croissance à partir du texte sacré de la crise, nouvelle initiation dans la vie de la République.

Conclave, jeu de paume, pour une nouvelle république.

 Ou,

Attendre que l’évangile selon Saint-François se fasse, et s’accomplisse.

Amen.

mediavoxBillet-édito publié sur Médiavox.fr
Guy-Alain BEMBELLY, 12 Mars 2013
Fait.

Notation: Retour de la perspective AAA de la France?

Je ne sais pas s’il faut y accorder de l’importance. Le dernier rapport de l’agence de notation Standard & Poor’s salue les efforts de la France de F. Hollande.

« Nous avons le sentiment que, pour la première fois depuis de nombreuses années, les mesures pour augmenter la compétitivité des entreprises françaises constituent une priorité politique ». On est loin de la dévaluation Sarkozy de janvier 2012 avec la perte de notre AAA (Actuel AA+). Pour la première fois depuis des années…

SP French Rating

La révision des prévisions de croissance sont sans effet sur l’avis de Standard & Poor’s. Le Figaro va peut-être en parler, le HuffPost l’a fait et laisse entendre que Standard & Poor’s pourrait relever la perspective du pays, actuellement classée « négative ».

Après avoir conservé le AAA de Fitch en Décembre 2012, François Hollande récidive.  Encore un bon point. Le dire.

[Source]

FrenchSn0w: F. Hollande a jailbreaké Angela Merkel …

Grâce à l’exploit FrenchSn0w de la Dev’Team  F. Hollande  le jailbreak supposé impossible d’Angela Merkel a eu lieu. Les hackers de la croissance sont euphoriques. Le Jailbreak? une pratique sur iPhone (iPad et autres iMachin) qui consiste à injecter dans le système (iOS) une nouvelle application (Cydia, « croissance ») pour le rendre compatible avec des applications tierces. Politiquement Geek

On dit aussi: Deverouiller, rooter (sous Android), craker (Wii) ou, débridage (iScooter) etc.. Pour la Zone Euro, le jailbreak consiste à installer un pacte de croissance sur le SpringBoard du traité européen. Angela Merkel (l’iOS de la Zone Euro) avait une faille que l’ancienne Team Sarkozy n’a jamais réussi à trouver. La stratégie de contournement opérée par la Dev’Team Hollande a fait sauté le verrou sécuritaire de la Bundestag.

Résultat de la Dev’Party au sommet européen du 29 juin: La redoutable Angela Merkel, la digue allemande a explosée en plein vol! Il l’a eu! Et, de son vivant en plus. Jailbreak A. Merkel, 100% done!

Le correspondant du Figaro à Berlin relate l’exploit en ces termes (je résume):

Elle devait être dure comme une statue de pierre. Sous le feu de ses partenaires du sud de l’Europe, Angela Merkel a fini par lâcher quelques concessions (…). Les lieutenants de la chancelière auront beau affirmer qu’elle est restée ferme,(…), la chancelière devra affronter la fronde des députés eurosceptiques de sa majorité au Bundestag.

Sa tactique consistait à être intraitable pour éviter toute forme de mutualisation de la dette. Mais à Bruxelles, Angela Merkel a cédé sur un principe martelé à tous les étages de la Chancellerie et du ministère des Finances depuis le début de la crise: pas d’attribution d’aide financière sans soumission des États à un strict programme de réformes structurelles en contrepartie. »

Dans ce papier du Fig‘, pas une seule mention de François Hollande, celui qui a rendu l’exploit possible. On peut comprendre. Nicolas Sarkozy croyait la chose impossible, F. Hollande l’a reussi avec le concours de la Team’Latino (Super Mario le rital et, Mariano Rajoy l’hispanique). Sale semaine européenne pour l’Allemagne…

Aussi, les iMarchés ont salué l’évènement avec frénésie. iFrancfort a gagné 4,33 % et iLondres 1,42 % et iParis près de 5%.

Le signal (franc)fort envoyé par cet exploit se traduit par un net retour de la confiance, contrairement  à ce qu’annonçaient nos spécialistes es-anticipations-des-marchés (Sarkozy-Fillon, BFMTV & Cie), je cite:. « La politique de Francois Hollande va affoler les marchés! Une folie! C’est irresponsable … ». Oui, quelle folie boursière! Mon Dieu, toutes ces hausses! Et PAF!

Avis d’un iSpécialiste:  C’est un rayon de soleil appréciable, mais il faut que le marché adoube complètement le nouveau plan. Il faudra voir comment les annonces se mettent en place. Le diable est dans les détails. Rien n’est fait. le jailbreak est une opération délicate, parfois instable, mais utile, très 😉 .

Conseil: Attendre le tuto pour profiter pleinement de ce jailbreak. Bientôt disponible sur Next-iPhone.net avec les  »repo » qui vont bien.

apt-get update croissance (chargement en cours….)

Enjoy! 😉

P. Krugman, Nobel d’économie, valide la ligne F. Hollande…

Dans le Financial Times (cité par Rue89),   Paul Krugman, prix Nobel d’Économie (photo) et Richard Layard, économiste à la London School of Economics, lancent un   »Manifeste pour le retour à la raison économique ». un  brûlot qui fait la part belle à la vision Hollande de sortie de crise. Un vrai revers pour la chancelière allemande Angela Merkel et les éconocrates de Droite.

Je vais résumer pour vous les quelques points essentiels de ce manifeste. D’abord, La crise n’a pas été provoquée par des emprunts publics irresponsables, contrairement à l’avis de certains. Hormis la Grèce, cette crise est la conséquence des emprunts et prêts excessifs des banques du secteurs privé. Pour ces deux éminents économistes,  »les déficits publics importants auxquels nous assistons aujourd’hui sont une conséquence de la crise, pas sa cause ». Et toc!

La nature de la crise est aussi décortiquée dans ce papier et, la chute des dépenses (solution adopté par l’Allemagne et Sarkozy) a entraîné une crise économique qui a aggravé le problème de la dette. Ils proposent de soutenir la demande et ne pas empirer la situation par des coupes drastiques dans les dépenses publiques ou de fortes augmentations des taux d’imposition sur les ménages ordinaires. Le Figaro ne va pas aimer.

C’est n’est pas ce que propose Angela Merkel et ses followers de l’UMP. P. KRUGMAN et R. LAYARD pensent que,  une réduction trop brutal de déficits publics (A la Merkozie), peut faire avorter la reprise économique, et donc devenir contre-productif. Une des priorités aujourd’hui est de réduire le chômage avant qu’il ne devienne endémique, ce qui rendrait plus difficile encore la reprise économique et donc la réduction du déficit public.

Les partisans de l’autre politique présentent deux arguments pour justifier leurs positions : 1. la confiance des marchés et, 2. les déséquilibres structurels.

1. la confiance des marchés. Ce premier argument repose sur l’idée suivante: les déficits publics vont entraîner une hausse des taux d’intérêt et donc empêcher la reprise. Symétriquement, l’austérité permettra d’accroître la confiance et donc favoriser le redémarrage.

Faux car,  aucune preuve ne vient en appui à cet argument. En outre, écrivent-ils, si l’on examine l’expérience passée, il n’existe pas d’exemple probant où des compressions budgétaires ont conduit à une activité économique accrue. Étude du FMI à l’appui, ils affirment que les coupes budgétaires retardent la reprise. C’est ce qui se passe aujourd’hui les pays qui ont le plus réduit leurs dépenses publiques sont ceux qui ont connu des baisses de la production les plus aiguës. Pas mieux.

La vérité, c’est que les compressions budgétaires n’inspirent pas la confiance des marchés. Les entreprises n’investissent que si elles anticipent un nombre suffisant de clients, recevant des revenus suffisants pour alimenter leurs dépenses. L’austérité décourage l’investissement. C’est la vision de sortie de crise François Hollande., Président de la République.

2. L’argument structurel avancé contre la relance de la demande consiste à dire: la production serait limitée, du côté de l’offre, par des déséquilibres structurels.

Les signataires du  »Manifeste » ne remettent pas en cause complètement cet argument mais, font remarquer que dans la plupart des pays, ça n’est tout simplement pas le cas. Tous les secteurs majeurs de nos économies sont en difficulté, et chaque profession connaît un chômage plus élevé que d’habitude. Donc, le problème est forcément une insuffisance générale de la demande. En raison de leurs idées fausses, de nombreux décideurs occidentaux infligent des souffrances massives à leurs peuples.

Et d’ajouter que ces idées pour gérer les récessions ont été rejetées par presque tous les économistes depuis les catastrophes des années 1930. Il est tragique de constater que, ces dernières années, les vieilles idées erronées ont de nouveau pris racine. Nous ne pouvons plus accepter une situation où les décideurs politiques sont d’avantages guidés par des craintes erronées de taux d’intérêt plus élevés que par les horreurs du chômage de masse, ajoutent-ils en conclusion.

Voila de quoi redonner du tonus à François Hollande, nouveau chancelier de la croissance en Europe. Oui, on peut le dire.

Pour plus de détails, lire le texte complet sur Rue89, Traduction de Pascal Riché qui me permet de faire un billet à moindre frais. Le Manifeste est  dispo ici:  ManifestoForEconomicSense.org, Je fais partie des signataires.

Edit, Vend 13H00: Sommet de Bruxelles : les pays de la Zone €uro viennent d’adopter les mesures pour favoriser la croissance…

ça avance…

F. Hollande: Financer la croissance en Europe, ça, c’est fait…

Et, les éditocrates se taisent. Croissance, Relance économique et Convergence européenne s’inscrivent désormais dans le nouveau calendrier de sortie de crise. On pouvait s’attendre à des critiques positives de la presse spécialisée (économie, politique), mais non. Curieux…

Il y a pourtant de quoi se réjouir. Le Président de la République, François Hollande a déjà réussi son double pari:

1. Mettre de la croissance dans l’agenda européen. L’Allemagne, l’Italie, l’Espagne et, les autres partenaires convergent de plus en plus vers cette solution.

2. Financer la croissance pour une relance économique. C’est fait depuis ce vendredi 23 juin. L’Allemagne, la France, l’Espagne et l’Italie – en projection du Conseil européen de la semaine prochaine, décisif en pleine crise de la dette – se sont mis d’accord sur ce point.

Accord sur la mise en œuvre d’une relance à l’échelle européenne à hauteur de 130 milliards d’euros. Un accord (une victoire!) de la France, nouveau moteur de la nouvelle dynamique en Europe. Ce n’est qu’une étape.

« Avec les quatre, et bientôt au Conseil européen, nous aurons d’ici peu un paquet de croissance qui représentera 130 milliards d’euros. Certains diront c’est beaucoup, d’autres diront c’est trop peu, mais c’est déjà une première étape », a déclaré François Hollande.

Cette nouvelle donne est encore plus savoureuse lorsqu’on entend Angela Merkel nous dire: « Le message important, aujourd’hui, est que croissance et finances solides sont les deux faces d’une même médaille. La stabilité financière est nécessaire mais elle ne suffit pas sans la croissance et les emplois qui sont nos deux plus grands problèmes en Europe».

La Rédaction du  »Figaro économie » doit s’étrangler. La croissance et son financement, nous y sommes. Il faut cependant se donner du temps. F. Hollande n’a pas (que) Monti l’italien. il a aussi, Angela Merkel et Mariano Rajoy l’espagnol.

Cette analyse est valable pour la croissance interne à la France. Attendre l’état des lieux sortant de Nicolas Sarkozy: Évaluation des trous financiers de Sarkozy-Fillon, apporter des ajustements et, certainement quelques hausses d’impôts, héritage de la gestion Sarkozy des finances publiques (voir ce graphique).

La crise, on va se la faire

[pièce]

La croissance de F. Hollande > A. Merkel 06Mai aussi…

Pas plus tard que jeudi soir sur France Télé, François Hollande réitérait sa proposition d’insuffler de la croissance dans les traités européens.

Après l’économiste Paul Krugman et, l’appel très remarqué de Mario Draghi Président de la BCE) pour la mise en place « d’un pacte de croissance« , en réponse au pacte de discipline budgétaire, voila que la Chancelière Allemande Angela Merkel hymself propose de préparer le  »volet croissance » pour le Sommet européen de juin, dans une déclaration dans  le quotidien allemand DerWesTen.

Entre autres questions…


Angela Merkel (google traduction)

Le pacte fiscal est négocié, il a été signé par 25 chefs de gouvernement et a été ratifié par le Portugal et la Grèce. D’autres parlements à travers l’Europe sont sur le point de l’adopter. (..). Il n’est pas négociable. Le thème de la croissance (…) est en plus des efforts budgétaires, le deuxième pilier de notre politique.
L’Europe est préoccupée par des actions très concrètes pour promouvoir la croissance et l’emploi. Le Conseil européen de juin prendra des décisions…

Elle reparle de croissance! C’est déjà ça. Reste quelques divergences sur les modalités d’adoption de cette croissance, c’est normal à ce stade. L’idée décriée par Nicolas Sarkozy semble trouver un écho favorable auprès de (presque) tous nos partenaires…

Croissance et négociation > Avantage François Hollande car Merkel 06Mai aussi...

(Source:DerWesTen.)

Procès: ‘’C’est la faute à la crise!‘’, Ben voyons…

Tribunal…

‘’Ici on ne fait pas de politique, Messieurs ! On fait du droit pénal‘’, lance M. Jean-Claude MAGENDIE, le Président du Tribunal de Grande Instance de Paris qui va tenter  de comprendre comment ce gouvernement a pu laissé filer les comptes publics de la France au profit des Banques et organismes financiers depuis 5 ans.

Le Président de la 5e chambre du tribunal correctionnel n’a pas ménagé les prévenus, poursuivis pour ‘’Mauvaise gestion des fonds publics‘’.

C’est suite à la plainte déposée par les avocats de Mme LaCrise, et sur un avis d’experts indépendants, et à un Sénat majoritairement à Gauche (Réforme de la Cour de justice de la République) que le Tribunal de Grande Instance de Paris à ouvert une information judiciaire (il y a quelque temps) pour Mauvaise gestion des fonds publics, absence de politique de régulation, faux en écriture des comptes publics, et délit d’appauvrissement de la République. Le dossier a été instruit par le Juge Renaud Van Ruymbeke.

‘’C’est la faute à la Crise!‘’…

L’utilisation abusive de cette excuse est au coeur de ce procès. Pas (seule) responsable, Mme LaCrise a donc porté plainte avec le soutien des français (plus de 40 000 signataires de la pétition ‘’Ni Crise-Ni soumis‘’). Elle bénéficie du soutien des pays émergents à fort taux de croissance (1) et même des pays Africains (2) qui réalisent des taux de croissance supérieures à 5%. A peine 1.4% pour la France prévision 2012. Déficit public français 2011 : 98,5 milliards d’euros (soit 3123 euros par seconde), 5,7% du PIB. Et, le redressement des finances publiques se complique déjà pour 2013.

Se basant sur le rapport de la Cour des Comptes qui épingle très lourdement le gouvernement accusé d’avoir laissé filer les dépenses publiques, et sur la base « des coefficients des agences de notation«  pour prouver le surendettement de la France, le tribunal devait entendre en ouverture de ce procès sans précédent, l’Expert comptable de la République sensé démontrer la spoliation de la France au profit de quelques banques et personnalités douteuses. Cette semaine, les témoins cités par la défense défileront à la barre.

Sur le banc des prévenus : Le 1er Ministre en exercice depuis 5 ans, les différents Ministres de l’économie et des finances dont l’actuelle Directrice Générale du FMI, les successifs Ministres de la Coopération (pour le volet transfert de fond en espèce, valises africaines, etc.), les Présidents des Banques (BNP-Paribas, Société Générale, Crédit Agricole, la Banque Dexia pour ses emprunts toxiques aux collectivités locales), les responsables de l’AMF (Autorité des marchés financiers) entre autres organismes financiers, présumés responsables de la déliquescence des fonds publics. Entourés par leurs avocats, les prévenus observent un silence pesant. Dans la salle des pas perdus, où des rambardes empêchent tout accès à la Cour d’Assises, le brouhaha est à la hauteur de ce qui se joue dans ce procès.

Les avocats qui viennent de Paris,  de Taiwan, de Washington, sont d’emblée débordés par le contenu de ce procès. L’affaire est lourde comme ces valises à roulettes remplies des pièces de procédure.

A l’extérieur, Il y a du monde, des journalistes, la presse internationale campe depuis des jours pour couvrir ce procès dit Procès de la Crise. Les grands média ; CNN, ABC, Al Jazeera, la BBC,  Africa N°1, RFI sans compter les locaux (BFMTV, LCI, iTélé, France24). Avec donc des allures du procès Madoff, les quelques badauds, entre autres blogueurs se bousculent pour les quelques places encore disponibles dans l’enceinte du tribunal.

Ambiance calme, mais grave. Les camions de CRS dorment sur le parking du tribunal. Des écrans géants de part et d’autre de la cour. Un système de visioconférence a été installé pour l’avis des experts du monde de la finance.

Après l’installation des jurés et de leurs remplaçants, le Président de la cour a demandé de débattre de la question de la publicité des audiences. L’avocat de la principale partie civile, arguant d’une jurisprudence européenne, a réclamé la levée du huis clos, pour ne pas verser dans ‘’une justice de complaisance‘’.

Les avocats des prévenus se sont accrochés aux droits de leurs clients Me Jean-Jean represente les intérêts du 1er Ministre et de son gouvernement, a rappelé le contexte particulier de ce procès. Pour Maitre Eolas l’avocat de Mme Lacrise, ‘’le véritable enjeu de ce procès est celui de l’indépendance de la Justice retrouvée!‘’

Vers 14 heures, le Président du tribunal prenait la parole pour prononcer la retransmission libre des débats de ce procès à la grande joie des blogueurs depuis la Comète à Bicêtre. Et les portes s’ouvraient pour de longues semaines d’une retransmission  publique pour le plus grand plaisir des quelques 65 millions de Français, constitués partie civile de ce procès.

Manque à l’appel, le principal intéressé, protégé par son immunité présidentiel.

Elle a bon dos la crise!

Générique

‘’Ce texte est une pure fiction, toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite‘’.

__________________________________

(1). Plus que jamais, l’économie de la planète est coupée en deux. Le « Panorama mondial » (« World Economic Outlook ») qu’a publié le Fonds monétaire international (FMI), lundi 11 avril à Washington, montre des pays industrialisés englués dans une croissance molle de 2,4 % en 2011 et de 2,6 % en 2012, alors que les pays émergents ou en développement devraient caracoler à 6,5 % durant chacune de ces deux années, à peine moins que les 7,3 % réalisés en 2010. Lire Jeuneafrique.com : Une croissance à deux vitesses
(2). Croissance Africaine: Selon les prévisions du Fonds monétaire international (FMI), l’Afrique subsaharienne devrait afficher en 2011 l’un des plus forts taux de croissance de la planète, supérieur à la moyenne mondiale et très au-dessus de ceux des économies avancées. Lire Jeuneafrique.com : L’Afrique subsaharienne tire la croissance africaine vers le haut
[Illustration: Le juge Yves Vincent (le juge Garonne), Tribunal Série Tv, TF1, 1991]