«Arlequin et Pierrot», de (deux) joyeux saltimbanques |By André Derain. #Cébô

Pour sortir des «routes de l’info» pavées de macroneries qui font de notre quotidien une régression mentale, l’ami Tito’s nous invite à poser notre regard sur ce bijou du musée de l’Orangerie: «Arlequin et Pierrot», By André Derain. Invitation au voyage

Derain représente dans ce chef d’œuvre deux personnages du théâtre italien connu sous le nom de Commedia dell’Arte: Arlequin dans son costume coloré team carreaux et son bicorne, et Pierrot dans sa robe blanche à collerette, la tête couverte d’une calotte noire. Et j’y vois le parfait « masculin féminin », ou, dans un registre différent et tout aussi coloré, la désinvolture poussée à l’extrême chez les «élégants d’Afrique». Un Street’Art vestimentaire pour « faire chanter les couleurs » – toute chose égale par ailleurs-. De (deux) joyeux saltimbanques loin du cirque Zapatta, exaltés par la vie, c’est là un thème estival en vogue depuis le XVIe siècle et bien présent chez d’autres artistes: Paul Cézanne, Auguste Renoir, Pablo Picasso, etc…

Oui, «l’élégance est une nature morte bien vivante, un ego portrait».

«Harlequin et Pierrot» jouant de la guitare sur un fond neutre dans une danse sans fin est une itinérance culturelle que vous ferez au Musée de l’Orangerie, – Jardin des Tuileries, Place de la Concorde, Paris -. Et comme le disait Paul Klee « L’Art ne reproduit pas le visible; il rend visible » . Y aller.

Derain (de rien!)

./…

Publicités

Quand « Beyoncé clip le Louvre », la #culture urbaine redonne vie à l’#Art et à l’Histoire…

Dans ce clip (Apshit) réalise au Louvre par Beyoncé & Jay-Z, les références à une certaine histoire sont nombreuses (à découvrir). Les toiles jusque là hiératiques, se dévoilent avec majesté, les œuvres s’animent au rythme des notes et entrent dans la danse, le « Sacre de Napoléon » est enfin festoyé. Et que dire de cette 1ère « visite de famille » pour la « la négresse » de Marie-Guillemine Benoist, heureuse, sous le regard et la tendresse Joconde de Monalisa sa copine 

« Culture urbaine » n’a jamais aussi bien porté son nom. Demain, « ils » iront au Louvre sur les traces de cette toile mouvante, demain, ils étudieront l’Histoire de l’Art dans les collèges et lycées via ce support dynamique, demain, ils s’approprieront l’œuvre figée pour une nouvelle dynamique sociale. Demain, ou pas. Allez, tous au Musée les Djeuns’, #culturezVous! A ce propos, une question: « Pour vous, que représente cette image tirée du clip de Beyoncé? » Ah! indice: la symbolique historique est importante, très. Ref. à l’histoire d’un long voyage sans retour. Et Vous avez 4heures …

Traitre negrière esclaves bateaux

Bonne Fête des Pères les copains. (Billet Culture, fait.)

./..

Missié @FrancoisFillon, « Ma culture te souhaite une bonne année 1904, et l’Afrique t’emmerde! »

Colonisation Fillon France Culture

Signé: @Bembelly, le « colonisé » involontaire. Et si toi pas comprendre, toi lire là.

./…

Tous à poil pour la 17è #Biennale de la danse à #Lyon! ….

image

C’est dans l’affiche. Au programme43 spectacles, 23 créations pour un festival à la fois populaire et expérimental (dans l’affiche je vous dis). Dès le 14 septembre dans la capitale des Gaules (pardon), pour découvrir la danse sous toutes ses formes! (Tiens donc). Minimaliste (voir affiche je répète), exotique (ben voyons), ludique, glamour (et comment donc!), néo-classique (ça reste à découvrir)

Voilà le programme qui vous attend, des spectacles dans l’espace public (en plus) pour un grand final Place Bellecour actuellement FanZone (foot oblige). Oui les gens, venez danser la Rumba Tarentelle endiablée avec 15 000 personnes à l’unisson (ok j’arrête), et ça sera un moment inoubliable à partager ensemble! (je vous dis pas 🙂 )

17 e Biennale de la Danse Lyon

Et vous ne viendriez plus à Lyon par hasard! Billet #Culture, fait.

./…

Modigliani, le Net-Vernis(sage)…

Depuis hier soir…

Amedeo Modigliani

Net-Vernis(sage) numéro 2, Sur Netité.

Le Net-Vernis(sage) de Patrick Bourjaillat…

Sous ses faux airs de Corbier du Club-Dorothé, Patrick Bourjaillat est un artiste discret, passionné par l’art. Dans son quotidien, il met en lumière d’autres artistes à la « Maison de la Rencontre » à Ecully (Rhône) » mais reste dans l’ombre, pour cultiver au calme, sa passion artistique, ses créations…

L'artiste (1)

Pour ce Net-Vernissage, il nous propose quelques unes de ses créations. Patrick manie avec intelligence la déconstruction d’objets usuels, excelle dans le cocktail de tissus, fer, cuivre, paille et de la peinture. La finalité? Une libre expression, pour une création artistique qui retranscrit via la force de la simplicité,  l’imaginaire de l’artiste, dans un style arts premiers, diront certains…

L'artiste (5)
« La Danseuse ». [Patrick Bourjaillat]

Le Net_Vernis(sage) de Patrick Bourjaillat est visible sur Netité.

Net-Vernissage

Enjoy.

Tombouctou > un trésor culturel à préserver…

Tombouctou, c’est l’Afrique et j’aime ce nom. Facile à prononcer, ça sonne comme une belle mélodie du temps de sa splendeur. Elle est située sur le fleuve Niger, « la ville aux 333 saints« , Tombouctou la perle du désert est entre les mains des « barbus« . Elle en a vu d’autres…

Tombouctou, symbole de la culture africaine, est inscrite sur la liste du au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1988 le 28 juin 2012. S’y trouve un ensemble de près de cent mille manuscrits, dont certains datent du xiie siècle. Une confidence, cette ville, par son aura, a fait rêver toute une génération de jeunes africains, via les écrits de Cheik Anta Diop.

Tombouctou est un vrai grenier du savoir didactique dans les domaines de l’astronomie, de la musique, de la botanique, de l’histoire (sur l’histoire du Soudan au xve siècle). Le centre de documentation et de recherches Ahmed-Baba (Cedrab), fondé en 1970 avec l’aide de l’UNESCO, recueille certains de ces manuscrits pour les restaurer et les numériser. Ce trésor culturel est à préserver. Il faut y aller…

En attendant la fin de ce « Mali Melo« , se consoler à Bamako avec Amadou et Mariam (feat B Cantat)

Paroles de Tombouctou…

Le sel vient du Nord, l’or vient du Sud, l’argent vient du pays des Blancs mais la parole de Dieu, les choses saintes, les contes jolis on ne les trouve qu’à Tombouctou.

— Affiché au centre Ahmed-Baba

Ô toi qui vas à Gao fais un détour par Tombouctou. Murmure mon nom à mes amis et porte-leur le salut parfumé de l’exilé qui soupire après le sol où résident sa famille, ses amis, ses voisins.

— Ahmed Baba (15561627)

Oui. Un trésor culturel, mais surtout des vies humaines

________________________________

[illustration: Pages d’un manuscrit d’astronomie à Tombouctou]

Lyon, Lumières: Le 8 décembre en 8 images, Entrez…

...

Lyon, ville des Frères Lumière n’a jamais aussi bien porté son nom. Dès le 8 décembre, la dame des Gaules va vêtir  sa belle robe ‘’fête‘’ de lumières. C’est une tradition qui se perpétue et s’exporte.

Pour cette 13 ème édition [08 – 11 décembre], la ville propose des illuminations thématiques sons et lumières dans l’ensemble de l’agglomération lyonnaise. ‘’Il faut que ça claque‘’ promet Gérard Collomb, le Maire (PS). Je vous propose de revisiter l’édition 2010 en 8 images

1

Huit, Tour Part Dieu

2

Hôtel Dieu, by Muriel Chaulet

3

Expérimentation étudiante, Michel Djaoui

4

La source de la lumière, Place des Jacobins, by F. Oudin, M. Chautel

5

Tipis sur berges, Terrasses Guillotière, de M. Chaulet

6

La lampe, Place Beraudier, Michel Djaoui

7

Courant de lumière, de Fabrice Guignard Perret

8

A Lyon, le Soleil a rendez-vous avec la Lune, St Jean Fourvière. P. Cotten, Chaulet

Pour tout savoir sur cette fête des lumières, rendez-vous sur Lyonnitude(s).

[Crédit Photos]