Liberté?: Non merci, c’est pas la peine… de mort.

Guilty.

J’ai beaucoup hésité, puis, j’ai pris mon clavier pour vous faire part de mon sentiment sur notre nouvelle jouissance collective face à l’humain  exposé à la vindicte populaire, face à ces ‘’condamnés à mort’’, alliés d’hier, despotes déchus livrés à la foule, morts et exposés à la vue de tous, sur grand écran. Requiem…

Après la Libye,  nous aurons droit dans quelques semaines, aux images du Syrien Bachar El Assad courant nu, affolé et livré à la colère du peuple syrien.. Je vous dresse la scène.

‘’Il est capturé suite aux bombardements de son palais par les forces de l’Otan, par les troupes américaines dont c’est la dernière mission avant le retour des GI aux USA pour Noël.  A Damas, une foule en liesse chante, et hurle Mort au Tyran! Allah akbar (en Arabe : الله أَكْبَر) ! Liberté! Démocratie!  Son long corps maigre gisant aux abords de la fosse sceptique de son palais. Corps déchiqueté, mutilé, son pied gauche sur le bas côté de l’allée…‘’ Inéluctable…

Certains l’attendent à juste titre. Ces mères et femmes endeuillées depuis des années. ces familles meurtries. D’autres espèrent simplement la fin de ce régime sanguinaire, la fin d’une souffrance collective.

Introspection. Sommes-nous entrain d’instaurer la peine de mort à géométrie variable? Et, le Tribunal Pénal International, servira t-il encore?. Précision. Il est de notre devoir d’œuvrer pour la fin de ces régimes. Et cela sans aucun doute, cela ne peut durer.

La fin de l’horrible Colonel Libyen n’a pas soulagé ma peine du 19 septembre 1989, dans le désert Africain lors du crash de l’avion DC 10 d’UTA, vol Brazzaville-Paris. Un lourd tribut, particulièrement une amie de Lille. Elle avait enfin passé ses vacances dans sa famille. au Congo. La veille de son départ de Lille, on avait partagé sa joie pour ce voyage vers sa terre natale. Étudiante à Compiègne, c’était son premier retour sur Brazzaville. Et, Elle n’est jamais revenue. Elle était dans ce vol-retour, avec sa mère…

Je n’ai pas aimé le passage de Kadhafi à Paris en décembre 2007. Real politik? Business? Peut être. Grossière erreur, certainement. Aujourd’hui, les mêmes se ‘’réjouissent’’ comme pour effacer leurs errements d’hier. Voltaire écrivait :  »Mon Dieu, gardez-moi de mes amis. Quant à mes ennemis, je m’en charge!… » . Ou l’inverse…

Sur le plan moral, le monde est entrain de légitimer une pratique que nous reprouvons tous. La peine de mort. Rendre justice, ce n’est point aller à l’encontre de ses convictions. La barbarie est l’apanage des sans morales. Ce comportement à l’identique de ceux-là même que nous combattons est, à mon avis,  une dérive collective qui légitimerait presque les viles atrocités de ces tristes personnages. Faire pire que son bourreau…

Nous réjouir de cette justice, c’est se mettre au diapason de l’atrocité qui la caractérise. Ces dirigeants sanguinaires nous ont vaincu, moralement en tous cas. Ils ont fait de nous des êtres à leur image: Sans cœur, capables des pires turpitudes et sentences, des mêmes comportements… Eux au moins s’en cachaient. Œil pour œil…

Prendre la vie sans remords. S’en réjouir presque, être indifférent, c’est se déshumaniser. Le faire au nom  de la Liberté? Le lit de cette liberté est épineux. Non merci, je resterai debout.

Certains parlerons de passion de l’indifférence face à la mort d’autrui. Et c’est très différent du mépris, de la joie face à la mort, du plaisir face à la souffrance, c’est rechercher de la sérénité dans ce monde de brutes. Argument  peut être valable  pour les familles victimes de ces dictateurs. Peut être…

Et pour nous? Indifférence par solidarité? Ou pure indifférence face à ce nouveau paradigme mortuaire? Le prix de l’obtention de la liberté? Quelle liberté?

Je préfère rester prisonnier de mes certitudes qu’être libre de toutes contraintes morales.

Être libre, c’est surtout pouvoir l’être face à ses propres pulsions. L’être donc contre soi. La liberté ne peut être entachée du sang de son tortionnaire. Être libre, c’est avoir le choix, si l’on peut. Réfléchir…

Sinon, rouvrant les arènes pour dictateurs. Les peuples opprimés y seront conviés, feront face à leur bourreau d’hier et, la seule issue possible serait la mise à mort. Et, le peuple applaudira. Retransmission sur Internet et tous les réseaux sociaux en format BHL Liesse garantie…

Non merci, la liberté, c’est pas la peine… de mort.

Sans moi.

Publicités

Livre ‘’rose‘’ des Écritures: Le «Cantique des Cantiques»…

le-cantique-des-cantique

Cantique des Cantiques? C’est une référence de la littérature que l’on trouve dans… la Bible! Oui, dans le «Livre des Écritures» de l’«ancien Testament», au milieu de mille et une pages.

Que de souvenirs! Que de services rendus! Avec des amis de années jeunesse, on s’en inspirait pour écrire des poèmes, on modifiait deux trois mots sulfureux et le tour était joué! Plagiat? Ben voyons, encore fallait deviner d’où nous venait cette inspiration divine, pas dans les bibliothèques courantes, Internet pas encore développé, on était peinard…

Le Cantique des Cantiques, dit aussi Cantique de Salomon, est un livre de la Bible, situé dans le Premier Testament. Poèmes, chants d’amour alternés entre une femme et un homme, tout y est. Ce sont les textes les plus poétiques que j’ai eu le plaisir de  lire. C’est semble t-il une compilation de différents poèmes du IVe siècle av. J.-C.  Peut être écrit par une femme vu la large place qui y est laissée aux personnages féminins. Va savoir…

Extraits (7.6 à 7.13)

Que tu es belle, que tu es agréable,

Ô mon amour, au milieu des délices !

Ta taille ressemble au palmier,

Et tes seins à des grappes.

Je me dis: Je monterai sur le palmier,

J’en saisirai les rameaux !

Que tes seins soient comme les grappes de la vigne,

Le parfum de ton souffle comme celui des pommes,

Et ta bouche comme un vin excellent …

Qui coule aisément pour mon bien-aimé,

Et glisse sur les lèvres de ceux qui s’endorment!

Je suis à mon bien-aimé,

Et ses désirs se portent vers moi.

Viens, mon bien-aimé, sortons dans les champs,

Demeurons dans les villages !

Dès le matin nous irons aux vignes,

Nous verrons si la vigne pousse, si la fleur s’ouvre,

Si les grenadiers fleurissent.

Là je te donnerai mon amour.

Les mandragores répandent leur parfum,

Et nous avons à nos portes tous les meilleurs fruits,

Nouveaux et anciens:

Mon bien-aimé, je les ai gardés pour toi.

A lire entre les lignes. Écrits sulfureux? Textes profanes? Faut dire que la sexualité et l’érotisme sont naturellement abordés lors des études et débats bibliques comme une dimension respectable de l’amour humain.  Dans les Écritures, la relation amoureuse et sexuelle entre un homme et une femme est considérée comme une bénédiction de Dieu, comme un cadeau inestimable et qu’il faut en profiter tout en restant fidèle à la même personne. Faut voir…

On peut s’étonner de la présence de ce chant d’amour dans la Bible, l’érotisme est peut être spirituel. Relire pour s’en rendre compte. Sinon, décantons  le Cantique

‘’L’Affaire Laurent Blanc‘’: Et le silence pèse sur les blogs. Autocensure?

...

Je suis officiellement en vacances. Une petite semaine de détente gâchée par ‘ ‘’l’affaire Laurent Blanc‘’. On peut parler d’affaire. Le ciel est bleu, les oiseaux chantent et les affaires sont de retour. Le silence ‘’gêné‘’ des blogs sur cette affaire, à la limite de l’autocensure,  est symptomatique d’un climat social difficile. En parler? Oui? Non? Comment? Se taire? Pourquoi? etc…

Yannick Noah dans une (nouvelle) vidéo MediaPart se tourne vers ses amis ‘blancs pour qu’ils disent ce qu’ils en pensent..

Vu le silence de la blogosphère sur ce sujet (à quelques billets près) et, la montée au créneau des seules personnalités Blacks et Arabes (Yannick Noah, Lilian Thuram, Djamel Debbouze)…

Je lance ici un appel aux blogueurs toutes catégories confondues, pour qu’ils se prononcent sur cette affaire des quotas en Équipe de France.

Je tag au hasard, les  blogueurs des différentes catégories des classements Wikio. Je rajoute quelques personnalités politiques…

Fubiz  Partageons mon avis  Sarkofrance  Carnet de notes de Yann Savidan  lepost.fr/perso/bruno-roger-petit  Presse-citron  Virginie B  intox2007.info LES JOURS ET L’ENNUI DE SEB MUSSET  A perdre la raison  Blog-O-Book  Le Terrier de Chiffonnette Délivrer des Livres Ufunk.net  Les livres de George Sand et moi  La bibliothèque malounienne  LIRATOUVA  Moi, Clara et les mots  Les Lectures De Liyah   Lyonnitude(s)  Hashtable Le coucou de Claviers Partageons nos agapes  La revue de Stress  Partageons l’addiction  blog de David Burlot 100 000 V  Au comptoir de la Comète  Ménilmontant, mais oui madame…  Sète’ici  Global Voices en français Le Ciel et La Terre  Bah ! by Cc @CyCee Unhuman Mon avis t’intéresse  Je n’ai rien à dire ! et alors ??  Météo Mulhouse Eric Mainville  Chez dedalus Alter Oueb  Le Mag TypePad  Vote blanc reconnu et comptabilisé.  Le grumeau La Maison du Faucon  Chez El CaminoLe blog de Guy Birenbaum  Marc Vasseur, Slovar, L’actu à la loupe, Gauche de combat, Bah CyCee, Trublyonne, Polluxe, Le Monde de Sophie, L’HérétiqueFattorius, leftblogs , Cabindascope, Reservus’blog, Journal d’un avocat , Les actualités du droit, Justice au singulierArnaud Gossement,  Le Village de la Justice, Combats pour les droits de l’homme, DavidTaté, Maître Mô, Coulisses de Bruxelles, Secret défense, Baptiste Coulmont, PS, UMP, MODEM, Europe Écologie Les Verts, PR, République Solidaire, Rama Yade, PRGJean Luc Melenchon, PC, Ségolene Royal, DSK, Francois Hollande, Elysée, Nicolas Hulotetc
Voila! Comme ça personne ne pourra accuser les blogueurs de s’autocensurer! Les extraits publiés par MediaPart sont dispo ici: L’ acte d’accusation de MediaPart.ou, le verbatim (sinon, Google est votre ami).
Les quelques timides réactions se limitent à chercher la ‘’taupe‘’, le ‘’traitre‘’, à vouloir le sanctionner comme pour se priver de parler du contenu. La taupe (ou la balance?), argument refusé aux bleus en Afrique du Sud lors du clash Anelka-Domenech. Autre angle d’esquive: MediaPart. Qui a condamné le Journal l’Équipe pour ses révélations de vestiaires en Afrique du Sud? Alors parlons du contenu!

  • Que pensez vous des propos tenus par Laurent Blanc et les membres de la DTN à propos des joueurs de l’équipe de France de Foot?
  • Peut -il rester entraineur de l’équipe de France de football?
Partageons mon avis car, c’est à perdre la raison. Faisons ensemble la revue de stress de cette affaire. Certains diront que je n’ai rien à dire? et alors??  Votre avis m’intéresse, bah si si et, sans obligation. Merci.
Modèle espagnol? Non… Blanc (Ribery) Black (Viera) Beur (Zidane), Rappel…
(Edit le 13 Mai 2011): Pour décompresser de toute cette affaire, je conseille la lecture de l’excellente réponse de lolo (Blog La Revue de stress) : J’en ai rien à Foot

[Màj]: Moins de noirs et d’arabes en équipe de France de Foot. Les preuves…

(Mise à jour): Les Preuves de MédiaPart en fin de billet ::

Selon un article de Médiapart, plusieurs dirigeants de la Direction technique nationale de la Fédération française de football, dont le sélectionneur des Bleus, Laurent Blanc, ont approuvé dans le plus grand secret, fin 2010, le principe de quotas discriminatoires officieux dans les centres de formation et les écoles de foot du pays.

Objectif: limiter le nombre de joueurs français de type africains et nord-africains. En Clair, Moins de noirs et moins d’arabes sur les terrains de foot ! Telle est la consigne secrète revelée par Médiapart…

En 2006 déjà le FN célèbrait la défaite des bleus trop noirs et Libération en parlait déjà…

Eric Zemmour s’en donnait à cœur joie…

(Edit 30 Avril): MédiaPart persiste et signe: accablant…

Sources: MediaPart

J’ai décidé de ne (toujours) pas faire de commentaires, je croyais que c’était la faute à  Domenech

Mais vous, vous pouvez…

(Mise à jour 05 Mai)

Source: Clic sur image

Pass’contraception: Rendre (à) Royal ce qui est à Ségolène…

Pass' Contraception, Poitou Charentes 2009...

Luc Chatel a présenté le 26 avril en Ile-de-France le Pass’ contraception pour les mineures. Ce Pass santé contraception permet d’avoir accès gratuitement et anonymement à des consultations médicales pour obtenir pilule, stérilet, implant, patch ou autre méthode de contraception.

Gildan et PtitMiam se réjouissent de cette ‘’bonne initiative du gouvernement’’. Faux! répond Gabale, c’est une vieille idée de Ségolène Royal! La Présidente de la Région Poitou-Charentes voulait rendre la contraception plus accessible aux mineures depuis le 16 novembre 2009. Dans son programme, chaque kit, en principe distribuable par les infirmières scolaires, devrait comprendre des tickets pour une visite chez un médecin et chez un gynécologue, ainsi qu’un bon d’échange en pharmacie pour un moyen contraceptif

Et, devinez qui s’y était farouchement opposé? Luc Chatel! qui à l’époque ne trouvait pas de mots assez durs pour fustiger le Pass contraception de Ségolène Royal. Il disait, je le cite:

Ce serait « se substituer au Planning familial, seul autorisé à prescrire des contraceptifs à un enfant mineur ». « Nous avons affaire à des élèves mineures. L’autorité parentale est quelque chose qui compte« , déclarait M. Chatel, qui rappelait que « dans chaque lycée existe un conseil d’éducation à la santé et à la citoyenneté qui, avec [les] personnels de santé de l’éducation nationale, apporte des conseils aux élèves en matière de sexualité ».

Depuis hier, revirement de Luc Chatel écrit Le Monde, Il retourne sa veste ajoute Libération.fr, le nouvel Obs parle de la polémique sur la paternité du Pass’ Contraception. Maternité serait plus juste, car il faut rendre à Royal ce qui est à Ségolène

Passe le message à ton voisin…

VOTER A GAUCHE? Oui mais, ma voix n’est pas acquise …..

Parti Socialiste

Le printemps s’installe dans la ville, il fait beau. On se plait à scruter le ciel bleu, à se dorer au soleil, à prendre du bon temps. L’air frais et ensoleillé de ce mois d’avril facilite l’évasion morale. La réflexion, toujours présente me pousse à vous livrer ce présent.

Je pose ici ma réflexion sur l’engagement politique, sur le devoir citoyen. C’est une idée présente, une reflexion permanente. S’engager politiquement? Oui mais avec qui? Et, pourquoi faire quoi? Dans quel cadre? Etc…

Des échéances nationales…

J’ai reçu récemment une invitation pour participer à une réunion du ClubDSK69 de la région lyonnaise. Ce mail m’a été transféré par une amie, conseillère d’arrondissement dans le 9ème. Flatté. Cette invitation a fait resurgir en moi cette réflexion sur la participation citoyenne aux joutes électorales. Citoyen lyonnais, je m’intéresse à la vie politique locale et nationale. J’aime ça et, ceci explique en partie l’ouverture de ce blog ou j’aborde divers sujets entre autres politiques.

D’abord une chose, je suis de Gauche, c’est du moins la famille politique la plus proche de mes idées. Je m’y retrouve tout en pensant que ma voix n’est pas acquise. Pour me définir, je dirais que je suis du Sud. C’est là que se situe ma racine chrétienne, à l’ombre d’un baobab.

Une certitude, je sais pour qui je ne voterais pas en 2012 (suivez mon regard). La question politique de l’échéance présidentielle anime les différents courants de pensées, les partis politiques s’activent. A gauche, plus on se rapproche des primaires, plus il y a des candidats. Chez les écologistes, Europe Écologie Les Verts (EELV) organise ses primaires en juin, et Nicolas Hulot vient d’annoncer sa candidature à la Présidentielle sans mentionner sa participation aux primaires d’EELV. Jean Luc Melenchon est en passe d’obtenir le passeport du Front de Gauche associé au PCF. Olivier Besancenot? loading…

A droite, la baisse récurrente de Nicolas Sarkozy dans les sondages suscite déjà l’appétit de certains (Fillon? Copé?). Chez les Centristes, Jean Louis Borloo se prépare activement pour les radicaux de gauche, François Bayrou du Modem devrait y aller. Dominique de Villepin a présenté son programme pour 2012 et n’a pas dit son dernier mot. Je ne parlerai du FN, ça ne m’intéresse pas…

A gauche, la campagne pour les primaires explique l’heureuse invitation à la réunion du ClubDSK69. Je suis sceptique à l’idée de participer à la campagne des primaires internes pour un candidat qui ne l’est pas encore. Ira? N’ira pas? Aussi, ces primaires sont organisés pour les militants du PS. Je suis tenté par une adhésion mais, il y a comme un problème….

Fontaine, Hôtel de ville de Lyon
Fontaine, Hôtel de ville de Lyon

Pour moi, l’engagement citoyen ne se limite pas au simple fait d’aller voter. Il comprend le débat d’idée, les échanges citoyens et, un travail de mobilisation au jour le jour. Se limiter aux rassemblements en vue des élections est une pratique courante, c’est dommage. Avril 2012, c’est dans un an, le débat d’idée est lancé me direz-vous, mais là, c’est comme donner un quitus à une foire d’empoigne fraternelle qui va désigner le candidat de la famille  que j’espère unie. Pour l’instant, je reste actif dans la grande famille des Blogs de gauche sur le Net. On y échange, la mobilisation est permanente, les échanges fructueux, la veille politique toujours en alerte

De la participation à la vie politique locale…

Je veux ici aborder le délicat sujet des voix des minorités dite à gauche. Je veux parler de ces français issus de l’immigration, de la minorité visible supposés être de gauche, de cette frange d’électeurs courtisés par tous les partis à l’aune des joutes électorales.

Le 09 février dernier, lors d’une réunion des africains de Lyon dans ‘’les Salons Rouges’’ de l’Hôtel de Ville, place de la Comédie, sur invitation du Conseiller Municipal délégué à la Coopération décentralisée et la Solidarité Internationale, nous avions abordé différents aspects des desiderata de ces Lyonnais en quête de visibilité dans l’espace politique et sociale. Nos échanges furent courtois et constructifs, avec une mise en lumière des pistes de réflexion et de travail. Je loue cette initiative et j’en espère d’autres.

De ces échanges où la parole circulait librement, cette remarque d’une participante: ‘’c’est bien qu’on se retrouve tous ici, avec l’adjoint au Maire. J’aurais aimé que cette réunion soit initiée par nous, qu’on puisse inviter les élus de la ville afin de discuter de nos propositions et non pas attendre qu’on nous invite…’’

Je pense la même chose. L’engagement dans la vie de la cité est une démarche personnelle d’abord et, trouve une expression plus forte dans un cadre collectif. Se  pose alors la question de l’adhésion à un parti politique, ou à un club de réflexion. Sinon, l’idée de la mise en place d’une structure locale, porteuse d’une espérance sociale, capable d’inviter les élus et autres personnalités publiques à des tables de réflexion m’enchante. Cette tribune émettra des propositions à insérer dans les grands projets de société pour les joutes à venir.

Pour ceux qui comme moi, hésitent encore à intégrer un parti politique, la mise en place de cette organisation collective est un palliatif souhaitable. Cette forme de participation citoyenne sera l’esquisse d’un début de réflexion concertée, afin de ne plus être de simples porteurs d’eau dans le marathon électoral. Sortir de la file la plus lente de l’autoroute de la vie politique, s’insérer et participer à l’édification de la Cité de demain est une tache noble. Facile à dire, c’est vrai. Mais, possible sur le simple fait d’une conjonction de bonnes volontés. Pour la ville de Lyon, des structures existent, elles sont très peu structurées. Une idée d’organisation ? Comment ? Posons quelques pistes…

  • Dans chaque arrondissement, fédérer les associations existantes dans une direction collégiale commune.
  • Regrouper ces pôles d’arrondissements dans une entité commune à l’image d’un conseil municipal.
  • Attribuer les sièges d’administrateur-bénévole en fonction du poids de la population de l’arrondissement.
  • Créer un pôle de réflexion avec des compétences locales diverses, en plus des structures déjà en place.
  • Et, définir les contours d’une citoyenneté lyonnaise.

Le contenu est à définir autour des thèmes d’entraide, de projet d’insertion, de passerelle vers l’emploi, de conseils et aide à la création d’entreprise, de l’éducation, de la jeunesse, des projets culturels, etc. En somme du devoir citoyen…

L’ambition? Une meilleure insertion dans la vie locale. Elle ne saura être communautaire car ouverte à tous et orientée vers l’édification de notre identité lyonnaise. Cette structure a pour vocation de devenir une force de proposition. Structurer la pensée collective permet de fédérer cet électorat orphelin d’une visibilité dans les conseils municipaux. Les propositions tirées de l’expérimentation dans la vie locale serviront de base de travail dans la relation à entretenir avec les pouvoirs politiques et publics.

Je vois poindre le procès d’intention sur le ‘’communautarisme’’ etc... D’abord, je ne pense pas que ces voix soient acquises pour qui que ce soit, du moins me concernant. Communautarisme? Si c’est la voie vers une diversité non assistée, pourquoi pas ? J’assume. De toute façon, cette minorité déjà diverse ne peut être communautaire. S’en occuper en interne est peut être une solution contre l’abstention. La montée du FN s’explique en partie par le fort taux d’abstention de ses électeurs désabusés. En partie…

Le devoir citoyen est une démarche personnelle, motivé par la prise en compte de ses propres aspirations. S’engager, c’est une relation d’interdépendance réciproque, c’est se sentir majeur politiquement, être capable de recevoir un service et de le rendre. Ça ne saurait être une relation de dépendance.

Éviter un nouveau 21 avril, c’est aussi intégrer les sensibilités dites à la marge pour ne plus s’étonner de leur départ vers d’autres courants de pensées politiques. Les exemples les plus parlants de la visibilité des minorités dans l’échiquier politique sont malheureusement tous à droite, à quelques exceptions près. La gauche a comme un train de retard. C’est peut être le moment de bien faire. le  21 avril 2002, les 2,32 % des voix de Christine Taubira avaient fait défaut à Lionel Jospin. S’en souvenir. Quoi qu’il en soit, mon ancrage politique n’est plus à définir, reste à en dessiner les contours.

D’avantage serait d’intempérance.

Débat sur l’Islam: La laïcité de l’UMP et la morale des trois ânes…

Église et Minaret, Bethléem Ouest

Le débat sur l’islam (dit débat sur la laïcité) occupe la scène politique de ces jours d’avril irradiés de lumière. Les tentatives de recadrage de ce débat initialement sur l’islam accouchent d’une… journée de séminaire! Dans un précédent billet, j’ai expliqué que finalement, si ça se trouve, il y a du bon dans ce débat. En clair: Si l’UMP veut continuer à se tirer une balle dans l’pied, je ne vois pas pourquoi l’en empêcher.

Jean François Copé s’est cru l’obligation de clarifier les choses dans la désormais célèbre: Lettre à mon ami musulman (à classer dans #bibliolefebvre). L’ami musulman lui a répondu dans une tribune libre sur Rue89. Il évoque l’alibi de la laïcité, son statut de citoyen comme les autres et note que l’UMP n’est pas étrangère à sa situation actuelle:  » Ta famille politique n’est pas étrangère à cette situation (mais bon, on ne choisit pas sa famille…). Ce serait malheureux de donner ainsi raison à ces mauvaises langues que j’entends déjà dire qu’avec des amis comme toi …on n’a pas besoin d’ennemis. Pour ces raisons, tu comprendras que je ne souhaite pas venir à ta petite fête du 5 avril. Je préfère vous laisser laver votre linge sale en famille. Fais-moi signe quand tu auras repris tes esprits et que les choses se seront un peu calmées vers chez toi. »

Plus virulente, Najat Vallaud Belkacem (PS) Porte parole de Ségolène Royal: J’ai tardé à vous répondre car je n’avais pas compris que votre courrier pouvait s’adresser à moi (..) Pour qui vous prenez-vous pour me parler ainsi ? (..) Comprenez-vous que ce ton de propriétaire agacé envers son locataire indélicat ne saurait convenir au Secrétaire Général d’un parti républicain s’adressant à son ‘ami musulman‘ pour l’inciter à dialoguer avec lui sur l’intégration de sa ‘communauté‘ dans la République, et la menace qu’elle représenterait dans l’esprit de trop de Français ? (…)…

Ce débat sur la laïcité est en fait un débat sur l’islam comme l’a concédé  Claude Guéant malgré lui, lundi 04 avril: Je crois qu’il y a 5 à 6 millions de musulmans en France, l’accroissement du nombre des fidèles de cette religion, de cette pratique religieuse pose problème..(BFMTV, 04 Avril). Au moins, c’est clair et qu’on ne s’y trompe plus. Jean François (Copé) dira encore: Est ce qu’on peut jouer collectif? Raté!

Et, que dire de la fusion des idées UMP-FN? FrontNationalisation de l’UMP? Oui et, Sarkommence!. Pour participer à ce diner de con, j’apporte ici une contribution morale, le conte des trois ânes qu’une amie (Janine PATET) m’a confié en lecture…

Le conte des trois ânes…

Un paysan se rendait à la ville pour vendre ses récoltes sur le marché. La ville était loin et il fallait plusieurs jours pour l’atteindre.

Le premier soir, il s’arrêta pour bivouaquer non loin de la demeure d’un vieil ermite. Au moment d’attacher son troisième âne, il s’aperçut qu’il lui manquait une corde. Il se dit: Si je n’attache pas mon âne, il y a de fortes chances que demain il se soit sauvé dans la montagne.

Alors, après avoir solidement attaché les deux autres, il monta sur son âne et pris la direction de la maison du vieil ermite. Arrivé, il demanda au vieil homme: N’auriez-vous pas une corde à me prêter pour attacher mon âne cette nuit ? Je vous la rendrai demain matin.

Mais l’ermite n’avait pas le moindre bout de corde. Aussi, il dit à notre paysan: -Retourne à ton campement, et comme chaque jour, fais le geste de passer la corde autour du cou de ton âne, et n’oublie pas de feindre de l’attacher à un arbre.

N’ayant pas le choix et espérant que cela marcherait, le paysan fit exactement ce qui lui avait été conseillé, puis il s’endormit. Le lendemain matin, dès son réveil, son premier regard fut pour son âne: il était toujours là !

Après avoir chargé les trois baudets, le paysan voulut se remettre en route, mais là, son troisième âne refusa de bouger; il eut beau faire, le tirer, le pousser, rien n’ y fit !

Désespéré, notre homme retourna voir l’ermite et lui raconta sa mésaventure.

– As-tu pensé à lui enlever la corde? demanda l’ermite

– Mais il n’y as pas de corde! répondit le paysan.

– Pour toi oui, mais pour l’âne…

Le paysan retourna au campement et d’un ample mouvement, mina le geste de retirer la corde. L’âne le suivit alors sans résistance.

Moralité: Ne nous moquons pas de cet âne. Ne sommes-nous pas, nous aussi, esclaves de nos habitudes, pire, esclaves de nos programmations mentales? Demandons-nous quelle corde invisible empêche l’UMP de progresser et d’évoluer….

Illustration [Clocher et Minaret] Lire aussi ce billet

[Le conte des trois ânes: copie image+texte par une amie, Janine Patet].