Le « #vieuxticide » de Macron: Après les pensions de retraite, les médocs Anti-Alzheimer

Après les pensions de retraite de nos aînés – déjà très en colère-, nouvelle séquence de l’acharnement Macroniste: Les médicaments anti-#Alzheimer ne seront plus remboursés à partir du 01 août...

Une décision de déremboursement infondée et dangereuse pour les spécialistes -France Alzheimer -, sauf pour la ministre de la Santé Agnès Buzyn, qui juge, je la cite: « que tous ces médicaments avaient un intérêt médical insuffisant pour justifier leur prise en charge ». Voilà un bien curieux avis. Juste une chose: Si « l’intérêt médical insuffisant » que clame Agnès Buzyn est avéré – hypothèse -, plus simple aurait été le retrait de ces médicaments du marché je crois. Sauf omission, ce n’est nullement le cas, « Nous déremboursons ces médicaments pour que les gens ne les utilisent plus ». nous dit-elle. Pas de mention sur un éventuel retrait. Aussi, et comme nous le savons, les malades continueront leur traitement « Médocs habitus » et le gouvernement se fera – encore- de bien belles économies sur la Santé de nos « Vieux »!

Après la réduction du quota de logements accessibles aux personnes handicapées dans les nouvelles constructions, 10% au lieu de 100 % actuellement (loi Elan, Juin 2018), après le #ParcouSup pour les jeunes étudiants, voici la #GalèreSup pour nos ainés! Bref, en France sous l’Ère Macron, si t’es vieux, retraité, handicapé et malade d’Alzheimer, change vite de pays car ce bouzin (politique) risque de finir en « vieuxticide ». Comme les oiseaux, les vieux se cacheront pour mourir si ça continue..

|C’est quoi un « vieuxticide »? nouvelle expression, dans le titre, je viens de l’inventer. À définir si besoin

./…

Publicités