L’instant #Mennel: « Hallelujah » de Leonard Cohen, FashionSong & trilogie verbale …

Dès les 1ères notes sur le plateau de «The Voice/TF1», un «moment bijou», séquence émotion..

Sauf mauvaise foi, « pas possible » de ne pas aimer. Et mon p’tit doigt me dit « qu’ils » trouveront à redire, je ne sais pas pourquoi, une habitude des réseaux sociaux très certainement -, les activistes d’une certaine France iront chercher des détails pour couper les ailes de celle qui s’affiche déjà comme la potentielle gagnante de cette joute musicale qui m’indiffère. L’on cherchera dans son passé des «coquilles», des bouts de boisde Dieu pour allumer la cheminée de la délation et réchauffer les veilles antiennes d’un village communautaire enneigé et inondé par des bourrasques venues des contrées lointaines. Dans les quelques heures/jours qui vont suivre cette prestation, sonnera l’heure H(aine) d’une société qui désormais tourne dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Pendant qu’en Angleterre Big Ben marque une pause, et qu’en Belgique on se tape des barres de frites dans le confort du canapé de la tolérance, en France les chiffonniers de la république trouveront bien le moyen de s’indigner sur cette belle séquence « Hallelujah » – de l’hébreu הללויה ou Alléluia en français-, Ode à la racine judéo-chrétienne, chanson de l’immense Léonard Cohen sanctifiée par une jeune franc-comtoise, bilingue (tri) et « look Bardot » des années yé-yé. Je le répète …

« La discrimination s’habille toujours chez « très bonne intention »

Et « ils » dessinent, tranquille, les contours de la «Fashion week-haine» à leur guise. La musique adoucit les mœurs, chez les cons c’est l’inverse (Proverbe). [Édit: On me signale à l’instant – dans l’oreillette – que j’ai quelques TGV de retard, la «bande organisée en Conseil Numérique des Réseaux Sociaux» est déjà passée à l’œuvre. Polémique de chiffons, nouvel attentat (moral), une victime et de nombreux vexés].

« Hallelujah», Amen bande de cons!

./…

 

Publicités

Faire de la discrimination au nom de la sécurité? Euh… Théorème de #Vidalies (PS).

Alain Vidalies le secrétaire d’État chargé des Transports  vient d’inventer «La discrimination efficace pour raison de sécurité», c’était ce matin sur Europe1: «À chaque fois qu’on parle de fouille aléatoire, quelqu’un dit ‘oui mais ça risque d’être discriminatoire’. Eh bien écoutez, moi je préfère qu’on discrimine, effectivement, pour être efficace, plutôt que de rester spectateur». Signé: Alain Vidalies (sous le Haut patronage de M.Valls, 1er Ministre), Paris.

Alain Vidalies:

Ah quand même, fallait oser. Donc, avec ces « nouveaux argus du PS », on va boire la coupe vide jusqu’à la lie! Les anglais disent «Lies». Oui, d‘un côté on vous fouille, de l’autre on vous farfouille. Tenez, Jean Christophe Cambadelis n’est pas à court d’arguments non plus. Ce matin sur RTL il a déclaré: «Si le Front national arrivait au pouvoir,(…) il raccompagnerait à la frontière 4 millions de Français musulmans. Cela provoquerait des tensions énormes. On ferait la chasse à tout ce qui est maghrébin, comme on le fait à Mantes-la-Jolie en ce moment. On s’attaquerait donc à une partie de notre population. Ceci créerait des tensions insupportables pour la société française». Ça fout la trouille n’est pas? Je vous propose un p’tit «Exo, Discrimination & Sécurité» que je pique à l’ami @DanDhombres sur Facebook: « Ce matin à l’Élysée, le Président de la République a remis la légion d’Honneur à 4 des héros du ‪#‎Thalys‬ dont 3 Américains, lequel sur cette photo aurait du être contrôlé (2fois au moins) d’après le théorème de Vidalies? » Vous avez 4 heures…

Thalys légion d'honneur à l'Elysséé

Et avec ça, on s’étonne que les farfouillés bottent en touche.

(…)

 »Mademoiselle »> Partageons l’avis de ma fille…

 »Mademoiselle », un terme qui va disparaître des formalités administratives sur proposition du gouvernement.  »Le féminisme a vaincu » s’inquiète  Falconhill, une grande avancée pour Polluxe qui lance un joyeux  »Adieu Mademoiselle! »

Par une circulaire du 21 février émanant du premier ministre, il est décidé que les termes “mademoiselle” mais aussi “nom de jeune fille” et “épouse de” – termes qui renvoyaient la femme, et elle seule, à son statut marital et qui établissaient donc une inégalité de traitement– sont supprimés des formulaires administratifs.

N’ayant pas d’avis tranché sur la question, j’ai demandé son avis à Mademoiselle B., ma fille. Une belle  »jeune fille » de 13 ans, donc spécialiste-ès-demoizelles

Elle a lu l’article du nouvelObs. Après un très bref échange en famille (Papa, Maman, Le fils-15ans-, la fille), elle m’a donné son avis par écrit.

Partageons donc l’avis de ma fille…

Pour moi, c’est une bonne idée, comme ça les femmes seront traitées au même niveau que les hommes. En plus, elles n’auront plus besoin de se justifier sur le fait qu’elles soient mariées ou pas.

Pour moi (c’est toujours ma fille qui parle) la situation d’avant créait une discrimination parce que les gens qui embauchent par exemple, peuvent se dire  »Mademoiselle? elle va sûrement se marier, avoir des enfants, donc des congés maternités …  »

Je ne comprends pas ceux qui disent par exemple:  »Appeler Madame une fille de 15 ans, ça me choque » alors que les garçons on les appelle «Monsieur» et cela ne choque personne

Et Paf! dans la gueule de son père. Je dois avouer que j’ai formulé cet argument juste avant sa réponse écrite.

Elle écrit aussi…

Et les femmes qui ne veulent pas qu’on les appelle  »Madame » alors qu’elles ont 40ans, c’est leur problème parce que moi, je pense que, appeler une femme de 40 ans  »Mademoiselle », c’est plus choquant que d’appeler une ado de 14 ans  »Madame ».

Pour que tout le monde soit d’accord, il faudrait par exemple, dans cette circulaire, ajouter que la case ‘’Mademoiselle’’ ne soit supprimée qu’à partir de la majorité seulement!

Signé Mademoiselle B.

Pas mal l’idée de la majorité. François Fillon devrait écouter ma fille. L’amendement  »Mademoiselle B. » ne me déplairait pas. 😉