De quelle couleur sont les #Blancs? Ce «#communautarisme» qui se veut «invisible»…

Du « communautarisme blanc« , concept à développer dans un billet à suivre (ou pas). Dans l’attente, rappelons l’interrogation de lilian Thuram: «Pourquoi les blancs devraient-ils être les seuls à n’être jamais désignés par leur couleur?». Et Sylvie Laurent et Thierry Leclèrce de poser une autre tout aussi intéressante: «De quelle couleur sont les Blancs?» Bah oui, quand on dit «blanc» ça couine, alors?

Racisme communautarisme blanc, Extrême droite,

Une lecture vivement conseillée où l’on peut lire en « Page4 » ce qui suit. In extenso..

«Blancs», «petits Blancs», «racisme anti-Blancs». Ces expressions empruntées au lexique historique de l’extrême-droite ont refait une brutale apparition dans le débat public français depuis les années 2000. Alors que la France ne cesse de réaffirmer son credo républicain selon lequel il ne peut exister aucune distinction raciale, allant jusqu’à bannir le mot «race» de la législation, comment comprendre ce surgissement de la «question blanche» dans la rhétorique politique et médiatique?

Au PS, Manuel Valls voulut naguère mettre à l’image « quelques Blancs, quelques white, quelques blancos» dans sa belle ville d’Évry; au nom de l’UMP, Jean-François Copé est lui parti en guerre contre le «racisme anti-Blancs», tandis que l’éditeur et polémiste Richard Millet ne craint pas d’affirmer que passer par la station Châtelet-Les Halles à 6 heures du soir est un «cauchemar absolu […] surtout quand je suis le seul Blanc». Le débat sur les «minorités visibles», prégnant depuis une vingtaine d’années, s’est ainsi déplacé vers un questionnement sur la «majorité invisible». Mais qu’est-ce qu’être blanc? Une couleur? Ce serait si simple…

Pour la première fois en France, ce livre cherche à décliner les nuances de ce terme controversé afin d’en interroger la pertinence et les usages. Écrit par des contributeurs d’horizons, d’opinions et d’origines divers, il se veut à la fois une exploration du discours sociopolitique contemporain, une analyse historique de sa genèse coloniale et de ses héritages, mais également une réflexion sur la façon dont ce «blanc» colore nos imaginaires culturels, du cinéma à la littérature, du rap à la télévision.

_/._.\_

Vous y trouverez sûrement les réponses à vos questions, je n’en doute pas. D’ici là, et on ne le dira jamais assez, sachez que le racisme s’habille toujours chez très bonne intentionSe le dire.

./…

 

Quand le #Rap français dézingue les #Nazillons de #Charlottesville, mais pas que …

Un son ou « message de la banlieue française », et ne s’adresse pas qu’aux Ricains ..

C’était une « carte postale des Cités ». Produit du collectif Logos Admetos 

./…

Discriminations: les français plébiscitent le « testing » et demandent plus de sanctions…

Selon un sondage Harris Interactive pour le magazine Pote à pote, les français jugent efficace le durcissement des sanctions à l’encontre des auteurs de discriminations (61%). Ils sont 56% à juger efficace le testing pour décourager les pratiques discriminatoires. Le «testing» c’est quoi? je vous explique: « Le testing (test de situation ou test de discrimination), est un moyen d’investigation en situation réelle (in situ) destiné à déceler une situation de discrimination »

Rcisme testingtesting 2testing 2CLIC pour agrandir (source)

1. Plus de sanctions. Le renforcement de l’arsenal juridique est largement approuvé. Concernant l’information et la formation, 45% des français défendent une campagne d’information nationale (contre les discriminations), et 43% sont favorables à des formations pour apprendre aux recruteurs à travailler « sans discrimination ».

2. La gauche (PS, Verts, radicaux) est massivement antiraciste, les partisans du Centre (Modem, Udi), sont également majoritairement favorables aux mesures citées. Par contre à l’UMP et au FN, enfin, on savait, leur fond de commerce.

3. Les populations les plus confrontées aux situations de discrimination (les-comme-moi) plébiscitent les mesures coercitives (les sanctions). 75% approuvent le durcissement des sanctions à l’encontre des auteurs de discriminations, 70% pour les class-actions (action de groupe en justice), 72% pour les testings à la location immobilière, et 62% pour les testings à l’emploi.

La Gauche est au pouvoir, les français approuvent, alors Yapluka! (CC à Élysée, Matignon, Garde des sceaux (Justice), Place Beauvau (Intérieur)). Dans l’attente, ami(e)s racistes & associés, attention! on va vous « tester » in situ! », et ça risque de faire très mal…

La loi testing, c’est maintenant! Pour l’ouverture à gauche.

(…)