Exil fiscal: L’efficace discrétion de F. Hollande…

228804_un-avis-d-impot-sur-le-revenu-605x295La discrétion semble être la règle de la «présidence normale» de François Hollande. Discret au point que certains pensent que Sarkozy est toujours Président de la République, c’est dire… L’échange avec un enfant au Salon de l’Agriculture (largement critiqué par la droite) en témoigne. Nouvelle méthode

Après le viol aggravé des finances publiques de ces dix dernières années, boucler un budget en période de faible croissance (L’objectif initial d’une croissance à 0.8% a été revu à la baisse) exige de nouvelles pistes, pour de nouvelles recettes. La question de l’exil fiscal est toujours dans le viseur du gouvernement malgré la désertion très médiatisée de Gérard Depardieu début janvier.

Mettre fin à 40 ans de tolérance, c’est la prouesse de la « méthode Hollande ». La France a supprimé, depuis le 1er janvier dernier, un dispositif fiscal qui bénéficiait aux expatriés fiscaux français domiciliés en Suisse mais qui continuaient à avoir une activité professionnelle en France. C’est une info du magazine Suisse Le Temps discrètement cité par le Figaro. Je résume:

Un accord franco-suisse de 1966 accordait aux français exilés en suisse un avantage fiscal s’ils acceptaient de payer leur impôt en suisse. Ils bénéficiaient d’un forfait fiscal de l’ordre de 30% en pratique. Résultat: les bénéficiaires échappaient au fisc français, même s’ils conservaient une activité dans l’Hexagone. Ils ne payaient que 15% d’impôt à la source en France sur les dividendes, contre 30% s’ils n’étaient pas couverts par cette convention. C’est fini. Extrait (Clic pour agrandir).

Impôt suisse

On comprend alors la sortie de route de notre ami Pierrot-le-Suisse qui récemment encore, est descendu de son alpage pour une nouvelle critique politique: Si l’échec économique de Hollande pouvait servir à quelque chose, ce serait d’ouvrir les yeux des Français sur l’inanité des recettes socialistes appliquées dans ce pays depuis 50 ans (par la droite comme par la gauche). Exilé fiscal sous la droite, moins critique sous Sarkozy, il faut le comprendre Pierre, F. Hollande a tapé dans son portefeuille.

les-cantons-de-geneve-et-de-vaud-encaissent-plus-de-la-moitie-des-400-millions-de-francs-generes-par

De quoi dissuader les potentiels candidats à l’exil vers la suisse. Pour l’avocat fiscaliste suisse Philippe Kene interrogé par Le Temps  «la décision de la France d’exclure les exilés fiscaux français en Suisse du bénéfice de la convention pourrait avoir comme résultat «l’exact inverse de ce qu’espèrent les Français». Il ajoute, «les forfaitaires vont couper tous leurs liens avec l’Hexagone pour se mettre à l’abri». En clair, ils pourraient cesser toute activité en France. Oui, barrez-vous! Et fermez la porte en sortant! écrivait Seb Musset.

Doit-on s’attendre à une « délocalisation«  du Groupe Ebuzzing de Pierrot-le-suisse vers la Belgique? Possible. Le libertarien va crier au «matraquage fiscal» et nous parlera très certainement du modèle allemand sans préciser qu’en Allemagne,  un contribuable qui s’expatrie doit continuer à déclarer ses revenus à l’Allemagne, et à y payer ses impôts pendant quelques années. L’évasion fiscale coûte à la France entre 30 et 80 milliards d’euros pas an, dont 30% directement en Suisse. C’est beaucoup. Calcul: il nous faut trouver 6 milliards d’euros de recettes supplémentaires en 2014 pour équilibrer les comptes, a annoncé Jérôme Cahuzac, le ministre du Budget ce lundi 25 février, c’est à dire sensiblement le montant du manque à gagner de l’exil fiscal pour la seule Suisse dans la fourchette basse. Conclusion: L’exil fiscal a un impact négatif sur l’équilibre budgétaire.

Pour finir, on peut s’interroger sur l’efficacité de la discrète méthode-Hollande,  nous la jugerons dans les deux trois ans à venir. Il faut lui reconnaitre le courage politique en matière fiscale, particulièrement sur le rabotage des niches fiscales, passées sous silence sous la présidence Sarkozy. Je m’inquiète cependant pour la Groupe Ebuzzing qui, peut être, deviendra une société belge par le seul fait de la chappazerie fiscale de son CEO Pierrot-le-suisse. Inquiétude aussi pour les quelques hérétiques encore présents sur ce portail, malgré le départ en grande pompe des ténors de la blogosphère.

mediavoxBillet-Edito publié sur MédiaVox
Lire aussi:1. Exil fiscal: Peur sur la Suisse …2. eBuzzing: Délit d’initié en blog Major
.

Guy-Alain BEMBELLY.

Publicités

eBuzzing: Délit d’initié en blog Major…

C’est un délit d’initié sans précédent. D’abord, un appel du pied aux Blogueurs de droite pour remplacer les blogs de gauche dans le haut du classement de son portail LabsEbuzzingNews. Pour cela Pierre Chappaz, ceo de la plate-forme ré-intègre les médias de droite et certains agrégateurs de blogs (tendance « Sarkozyste » et « extrême droite, proche « Minute ») pour les propulser vers le haut du classement.

Derrière ce classement des blogs, une volonté politique pour faire taire les blogs de gauche, particulièrement le « réseau LeftBlogs », les petites mains de la campagne victorieuse de François Hollande lors de la présidentielle 2012 sous la bannière #FH2012. Après le Hollande bashing, Le LeftsBlogs bashing, c’est Maintenant

20121012-004903.jpgPierre Chappaz, Net-entrepreneur, #pigeon autoproclamé « suisse de coeur », patron de eBuzzing se veut « Blogueur politique », coach des blogs de droite et même temps, joueur dans l’équipe anti-Hollande. Rien ne l’empêche d’être référencé en tant que « Blogueur suisse »! Exilé fiscal, il pourrait librement intégrer la catégorie des « blogs Suisses » déjà en place. Mais non, le #pigeon  déclare ouverte la chasse aux blogueurs! Racisme anti-blogs-de-gauche

L’enjeu? Réduire les « blogueurs de gouvernement » au silence. Faire la part belle à des thèses droitières sans aucunes frontières. Melclalex , jegoun, Rimbus, Sarkofrance et bien d’autres s’interrogent…

Départ massif des blogs de gauche de eBuzzing?

Nul doute que ce positionnement extrême de eBuzzing ne sera pas sans conséquence. SebMusset a retiré son blog « Tout est politique – Le blog de Seb Musset« . Oui, c’est une affaire politique. Premier départ…

LeftBlog, j’ai pris mon ticket.

Quand une Agence de Presse censure les blogs…

Une célèbre Agence de Presse bien de chez nous, censure les billets de blogs sur le Portail d’information eBuzzing. On va l’appeler AFX, il suffit de remplacer « X » par « P » pour l’identifier (voir illustration). Aussi, nous allons vérifier l’explication donnée par EbuzzingNews sur cette censure.

Le Blogueur et ami Politeeks (joyeux anniv’) avait constaté que certains de ses billets (le flux) n’étaient pas repris sur eBuzzing, particulièrement un billet critique sur les « pratiques » peu orthodoxes de son patron, un Net-entrepreneur, autoproclamé « pigeon Libertarien » soucieux de propulser les blogs de droite au sommet des classements de son portail. Son blog personnel figure dans le dit classement, (10ème blog politique). Certains parlent déjà de « Délit d’initié en blog Major ». Comme le souligne Audrey Pulvar à propos de Valéry Trierweiller, c’est comme, vouloir être à la fois dans la photo et commenter la photo. Passons. Revenons sur notre Agence de Presse…

En réponse à Politeeks, ce mail explicatif des services com’ de eBuzzing…

20121009-195711.jpg

Je comprends pourquoi mon billet « Christian Clavier Qwerty » n’a pas été propulsé sur le Labs eBuzzing. Donc, citer notre Agence de Presse nationale est passible d’une censure sur certains portails d’information. Vrai ou faux? Si vrai, et la liberté d’expression alors? J’avoue que je ne sais pas trop quoi en penser. Plagier, c’est piquer du contenu sans mention de l’auteur. Citer une source pour étayer un argumentaire devient un délit pour l’AF(?). WTF?

Et la presse s’étonne que Twitter (un outil americain) devienne la première agence de presse. Nos tweets font désormais l’objet des rubriques sur toutes les chaînes d’info, en plus des billets déci delà . C’est pour quand les « bip » dans le 20h de Claire Chazal citant l’AFX (X=P)? Sortir de eBuzzing? Une option possible comme le pensent de nombreux blogueurs. En colère, ils s’organisent, les nouveaux pigeons arrivent…

Carpé Diem.

EXCLU: TOP 20 des Blogs [Ebuzzing] Multithématique…

C’est toujours un plaisir de recevoir en exclu le classement des 20 meilleurs blogs Multithématique (Classement Ebuzzing), surtout si c’est la première fois. Après un bref séjour chez les  »Politiques », ce blog  »Ce Que Je Pense » retrouve sa catégorie d’origine, le Multithématique.

Classé 4ème, encore un bon cru…

1. Locita

2. Topito

3. La Boite Verte

4. Ce Que Je Pense …

5. Au comptoir de la Comète

6. La Maison du Faucon

7.  Chez El Camino

8.  Virginie B

9.  Croque madame

10. Tuxboard

11. 10 minutes à perdre

12. De tout et de rien, surtout de rien d’ailleurs

13. Partageons nos agapes

14. Le blog de Guy Birenbaum

15. Chez AnneLaureT

16. Chroniques d’une Chocoladdict

17. Le boudoir de Nikit@

18. Saint-Pierre-des-Corps, c’est où ça

19. Chez Homer

20. Ho Di Ho !

Classement réalisé par Ebuzzing

Merci à tous et, longue vie aux blogs!

Intégrer le bouton eBuzzing in WordPress.com

Le portail de référencement Wikio a cédé la place à eBuzzing. Pour les blogueurs entre autres producteurs de contenus sur le Web, c’est une révolution. Le Top Blog  est maintenu mais certains outils manquent à l’appel.

Pour les utilisateurs hébergés sur la plateforme WordPress.com, les choses se compliquent. L’ancien bouton de partage ‘‘’Boost‘’ est indisponible. J’avais proposé une astuce pour l’intégrer dans WordPress.com (lien en fin de billet)

Voici comment créer le nouveau bouton de paratge ‘’eBuzzing‘’ sous WordPress.com . Pour moi…

Ce nouveau bouton (ici Partager, bleu) n’a pas l’option ‘’vote‘’, mais intègre le réseau social Linked en plus de Twitter, ‘’J’aime‘’ de Facebook, Mail et +1 de Google.

Il faut pour cela avoir un blog WordPress.com inscrit chez Wikio, ou direct sur eBuzzing. Pour le code à insérer dans votre bouton, juste une petite modification

Avant. Le code à insérer dans votre bouton de partage  était le suivant sous Wikio

http://wikio.fr/#vurl=https://bembelly.wordpress.com/2011/03/27/integrer-le-boost-de-wikio-sous-wordpress-com-c%E2%80%99est-possible%E2%80%A6/

Après. Le voici sous eBuzzing

http://labs.ebuzzing.fr/#vurl=https://bembelly.wordpress.com/2011/03/27/integrer-le-boost-de-wikio-sous-wordpress-com-c%E2%80%99est-possible%E2%80%A6/

Donc, il suffit simplement de remplacer ‘’wikio.fr‘’ par ‘’ebuzzing.fr‘’ Ce code se divise en trois parties:

Partie 1: http://labs.ebuzzing.fr Partie 2: #vurl= et partie 3: l’adresse d’un de vos billet (récent de préférence)

Conseil: copier ce code et changer juste l’adresse (url) de votre billet avec un éditeur de texte, puis le coller dans le bouton.

Remarques

  1. Ce bouton de partage n’offre plus l’option Boost de l’ancien (vote).
  2. Il ne propulse pas les anciens billets. Ne permet que le partage des billets récents intégrés dans eBuzzing (à voir)
  3. Laissez vos anciens boutons de partage en place (Twitter, FaceBook etc…) en plus de ce nouveau bouton
  4. L’image de mon bouton partage est dispo ici (Partager en bleu) ou (eBuzzing)
  5. Dire si ça marche chez vous, ok?

Lien tuto : Intégrer le BOOST de WIKIO sous WordPress.com

Buzz it!

Wikio_News c’est fini: Voici Ebuzzing…

Le nouveau bouzin des blogs

La marque Wikio va disparaître au profit d’eBuzzing, régie publicitaire spécialisée dans les réseaux sociaux, devenue sa principale activité. Pierre Chappaz, PDG et co-fondateur de Wikio vient de l’annoncer sur son Blog : « Wikio est mort, vive Ebuzzing ! ».

Ainsi, Wikio News sera arrêté d’ici quelques semaines, et ses fonctionnalités intégrées dans la prochaine version d’Ebuzzing. L’avenir de Wikio s’appelle désormais eBuzzing. La start up portera le nom de la régie publicitaire vidéo rachetée en décembre 2009.

Le savoir-faire de Wikio dans l’analyse d’influence des blogueurs est mis au service d’eBuzzing. Si la marque Wikio News disparaît, le classement des bloggeurs, assez prisé sur la Toile, est conservé, et réintégré dans eBuzzing.

On pourra désormais dire: C’est quoi ton classement sur le bouzin?

Source : latribune.fr