À #Londres, le ticket «immigrants Make Britain Great!» | Mais chez nous …

À Londres du côté de Westminster, nos voisins les British sont toujours à l’heure de l’humanité malgré un Brexit annoncé. Sur ce ticket de caisse on peut lire (en bas): « les immigrants ont rendu l’Angleterre super! Même aujourd’hui, ils ont préparé et servi votre repas » | Source.

En France, la Droite-extrême, #EnMarche, autoproclamée « progressiste » et complètement « Savinisée » criminalise les organisations humanitaire. Bref, la France de Macron

./…

Publicités

«Lettre à l’Europe»: #Macron félicité par le nationaliste Victor #Orbán de Hongrie…

La lettre d’Emmanuel Macron à l’Europe vient d’obtenir un «avis favorable» de la part de Victor Orbán, leader d’Extrême-Droite de Hongrie. Le Salvini Hongrois vient de saluer l’initiative dans son homologue français Emmanuel Macron. Ce «blanc-seing» va bien au delà de la simple politesse après la Légion d’honneur française attribuée à Katalin Novák, membre du Gouvernement d’extrême-droite de Victor Orbán de Hongrie, secrétaire d’État à la famille, à la jeunesse et aux affaires internationales. Cette «convergence Macron -Orban», inavouée à Paris mais bien réelle dans les faits, porte essentiellement sur les questions migratoires (mais pas que). Résumé ès-titres de presse …

Comme l’écrivait Le Monde en septembre dernier, Macron et Orban ont deux visions de l’Europe pas toujours opposées, c’est à dire convergente et particulièrement sur l’immigration. Et les quatre derniers mois ont fait voler en éclat ce qui restait du distinguo «État de droit» évoqué dans l’article cité ci-dessus, ceci, après les exactions à répétition et la répression des manifestants Gilets Jaunes. Une violence inouïe condamnée tour à tour par l‘organisation des Nations Unies et par le Conseil de l’Europe. En Europe, la montée des Populistes est un fait et certaines de ses alliances restent honteuses. Disons, pour simplifier les choses, en Europe il y a une extrême-droite qui s’assume pleinement, sans masque, et une autre cachée et bien Macronne qui se révèle chaque jour un peu plus avec le satisfecit de ses pairs. Après Salvini sur la politique migratoire de Macron, le nouvel avis de Victor Orban sur l’Europe en témoigne.
.

Le « Progressisme en France » est un nationalisme qui ne dit pas son nom. En Europe, les populistes s’affichent en adversaire pour masquer une convergence désormais évidente.

Photo_2019-03-06_10-03-57_AM.png
Sur le modèle de l’ancien , la nouvelle icône de l’Extrême-Droite est en marche
./…

Au fait, c’est quoi une « donnée personnelle? » Réponse simple… #DataProtection & #RGPD…

Sur les internets, on extimise à tout va des données personnelles directement ou indirectement, souvent à l’insu de notre plein gré. Toutes ces informations qui permettent de nous identifier et qu’on classe dans «données personnelles», constituent une part importante de l’économie numérique. Jusqu’au 25 mai dernier, les «entreprises du Web» faisaient comme bon leur semble. Puis, le « gendarme européen »

RGPD DPO 25 MAI DATA Protection

Règlement général pour la protection des données (RGPD). C’est un dispositif européen, un nouvel outil de surveillance (dans la continuité de la CNIL) pour mieux protéger nos données (#Data) utilisateurs (numéro de téléphone, adresse perso et Mail, orientation politique, nos préférences musicales, alimentaires, nos habitus & addictions, nos petits secrets, etc. ). Des taches qu’on laisse derrière nous après la plongé quotidienne dans les eaux profondes du Web, des traces numériques qui permettent de nous profiler, mais cette fois notre consentement est requis, fini le « à l’insu de notre plein gré », presque. Aussi, et puisque je vais en parler un peu plus que d’habitude – je vous dirais pourquoi une autre fois (les vrais savent, déjà)-, commençons par une petite explication en 5 points..

Oui, l’Europe ça protège (on ne le dit jamais assez, sauf quand ça va mal).

./…

Tiens, #EmmanuelMacron veut sanctionner la #France pour « #refus d’accueil des #Migrants »

Ça relève du Gorafi: « Macron veut sanctionner les pays de l’UE refusant les migrants ». Sans blague. Bref, je pose ça là puis je reviens. Coupe du Monde de Foot oblige, j’ai un match à finir…

«Si le chameau pouvait voir sa bosse, il tomberait de honte»Proverbe. Plus d’info (pour le titre), lire ce billet. (sur le refus d’accueil des migrants par la France, #Aquarius).

l-aquarius-navire-de-l-ong-sos-mediterranee-en-mai-2018_6072294

Photo_2018-06-24_08-59-16_AM

Et le Semainier (politique) de Sarkofrance est vivement conseillé.

./…

Macron et l’extrême-droite autrichienne, même politique migratoire selon le @NYTimes. Épinglé.

Dans un Édito critique titré « Austria’s Welcome to a Party With a Nazi Past » signé The Editorial board, le très sérieux New York Times épingle le très jeune Chancelier Autrichien Sebastian Kurz pour sa dangereuse coalition avec les néo nazis d’extrême droite et pour une politique anti anti-immigré et anti-musulman. Un signal alarmant qui défini selon le NYTimes, «une nouvelle normalité en Europe», c-à-d, une politique migratoire dans une «Europe droite dure», déjà en Pologne, en Hongrie, en Italie et aussi en France avec une belle mention pour Emmanuel Macron. Illustration (Édito signalé par @Vivelefeu )…

Autriche France Macron Migrants NYTimes

Politique de la main tendue aux garde-côtes libyens pour «faire barrage aux migrants», les fixer dans des hotspots comme proposé par Emmanuel Macron avec les conséquences connues : tortures et réduction en esclavage. Focus sur l’Autriche, pas que pour le NYTimes …

«Cette position n’est pas différente de celle prise par le gouvernement du président français Emmanuel Macron, qui a annoncé l’introduction d’une législation dès 2018, pour accélérer les expulsions de migrants …».

La France et sa « Politique de l’Autruche »épinglée. Pour toute réclamation, merci de vous adresser au New York Times qui remet une couche en fin d’édito: «le retour de l’extrême droite en Autriche est un signe de la vulnérabilité de l’Europe qui cède du terrain à la xénophobie et à l’autoritarisme». Oui, chez nous aussi, déjà en mode #MakeLesiDéesFNGreatAgain, et ça fait mal je sais

Le « Macron d’Autriche » peut en cacher un autre…

20171222_104652

CQFD.

./…

 

#Brexit: le divorce sera prononcé le 29 Mars 2019 à 23 heures. Et qui va garder « les gosses »? …

Brexit sortie Londres 29 mars 2019 23heures

« Adieu le petites Anglaises »! Déconnexion du Royaume-Uni de « vaisseau amiral l’Europe » le 29 Mars 2019 à 23 heures. Comme on peut le lire dans le Dossier Médiapart, dès « le 23 juin 2016, les électeurs du Royaume-Uni s’était prononcés par 52% contre 48% des voix pour une sortie de l’Union européenne ». Ils avaient fait leur #Brexit et c’est tant mieux.

Londres Date Brexit 29 mars 2019

Difficile de dire que nous sommes dans un cas de divorce par consentement mutuel car il faut encore régler les détails de la séparation, bien notifier les conditions de la rupture et ses conséquences sur les « enfants ». Et c’est la mère qui va garder les gosses. Enfin, ceux qui voudront bien rester car ce n’est pas gagné. Pour aboutir à un consent decree, le père veut se soustraire de la « pension alimentaire », il s’active à Bruxelles pour que la mère assume son choix, c’est elle qui a décidé de partir et lui ne s’est pas opposé. En Europe toujours, Mme La Catalane a beaucoup moins de chance, son mari Espagnol refuse toujours le divorce, il a séquestré les gosses et a lancé un mandat d’arrêt international pour récupérer celui qui s’est réfugié à Bruxelles.  Bref, l’Europe, c’est une affaire de famille

./…

Émiettement de l’Europe: Austérité, nationalisme et « démocratie à la carte »…

Référendum France 2015« L’Europe, celle qui nous « nourrit et nous protège » est un espace démocratique, oui, mais surtout quand ça l’arrange ». Trois exemples et pas des moindres confirment malheureusement cette première assertion …

1. France 2005: Referendum sur la Constitution européenne.Constitution rejetée mais « constitution imposée » par la magie d’un tour de passe-passe sous Nicolas Sarkozy en 2010: « Ratification parlementaire (sic) », exit le vote des Français.

2. La Grèce 2015. Referendum sur la dette. Le Non (OXI) l’emporte mais,  sous la pression de la « pourtant démocratique Europe », cette belle et haute voix populaire fut balayée d’un revers de la main par le catalogue des atrocités de L’EuroGroup, conclave de la Finance. Puis,  reculade forcéee d’Alexis Tsipras, démission du sémillant Ministre grec des finances Yanis Varoufakis. Circulez, il n’y a rien à voir.

3. Catalogne 2017. Referendum sur l’autodétermination. Idem. Violences policières sous couvert de « l’État de droit » en Espagne, emprisonnement des syndicalistes Catalans, Pression et menaces de suspension de l’autonomie via l’art. 155. Et depuis hier l’escalade: Déclaration d’indépendance de la République Catalane, application de l’art.155, mise sous tutelle, le bordel.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

De la France 2005 à la Catalogne en passant par la Grèce, annulation récurrente de l’expression démocratique et démocratie à la carte. Ainsi va l’Europe, celle qui devait nous « nourrir et nous protéger ». Constat.

Oui à l’Europe, mais quelle Europe voulons-nous?

Il n’est nullement question de remettre en cause le bien fondé de l’Europe ou de se lancer dans je ne sais quelle « folie anti-Europe », mais la question de son fonctionnement se pose, aujourd’hui. La démocratie, c’est le peuple, normalement. L’Europe? Oui mais laquelle, celle incapable de protéger l’Ukraine en phase d’arrimage, ou celle qui déroule le tapis Rouge-Versailles à Vladimir Poutine qui avait annexé impunément la Crimée? Oui, quelle Europe voulons-nous? Celle qui instaure les règles drastiques d’austérité instaurant de facto une paupérisation des sociétés sur laquelle surfent les nationalistes de tous bords ou, celle qui a accompagné, en 1986,  le relèvement du niveau de vie des Espagnols et des Portugais grâce aux échanges commerciaux avec les autres membres et l’aide des fonds de cohésion (aides communautaires, investissements favorisés par l’ouverture au marché commun européen) qui ont permis une modernisation de ces deux pays?

Oui, quelle Europe. Sans remettre en cause les « vertus démocratiques de l’Europe» – ou juste un peu-, il serait utile d’analyser plus sérieusement les conséquences de ces politiques ultra-libérales sur les fondations même de l’Europe. Se poser la question, une nécessité, pour savoir pourquoi la belle Europe ne fait plus rêver personne, Londres s’est détaché du vaisseau amiral. À tort ou à raison, le repli sur soi devient la norme, fin de l’affectio societatis. Des questions, se les poser pour comprendre en interne et sans focus sur des «causes exogènes», le pourquoi-et-le-comment de la montée des extrêmes et de l’utra-droite en Europe (1. Un Front national au 2nd tour en France 2017, 2. Angela Merkel qui va composer avec l’ultra-Droite néo-nazi au Bundestag, 3. L’Autriche, seule face à ses vieux démons, qui se jette dans les bras d’un jeune conservateur de 31 ans de la Droite radicale, sans oublier la Pologne de Viktor Orban )

IMG_20171030_121904

L’ultra-nationalisme corollaire du libéralisme économique?

C’est peut-être bien dans cette direction qu’il faudrait chercher les causes de l’émiettement du socle démocratique de l’Europe. Y réfléchir de façon empirique, et comprendre pourquoi la riche Catalane (6% de la superficie de l’Espagne, plus grande que la Belgique, aussi peuplée que la Bulgarie avec 7,5 millions d’habitants, aussi riche que l’Irlande, et 20% de la richesse nationale ), veut se soustraire de l’Espagne #MadeinEurope. Le quotidien, c’est à dire, les méfaits de la politique économique est un catalyseur de velléités nationalistes. L’Histoire récente de l’Europe l’atteste…

./…

Le bon vieux RIB est mort, et SEPA grave… #Europe

SEPA EuropeL’Europe c’est génial! Ils ont choisi le vendredi 01 août, une période où les citoyens se croisent sur la route des vacances, pour lancer une grande réforme des opérations bancaires, c’est fantastique! Depuis ce matin, c’est…

Welcome SEPA! [Single Euro Payments Area, en français, Espace unique de paiement en euros], c’est un nouveau truc pour simplifier les virements bancaires. Le bidule SEPA va remplacer notre bon vieux RIB. Objectif? instaurer un système de prélèvement et virement unique pour les usagers bancaires de l’union européenne. Garez-vous sur l’aire de repos, je vous explique…

20140801-091555-33355885.jpg

Donc, le bon vieux RIB va rester dans l’IBAN (International Bank Account Number) et, la fiabilisation de l’acheminement des fonds se fera avec le BIC (Bank Idenfier Code). Non, ce n’est pas notre bon vieux bic d’écolier, c’est un autre truc, du ex-nihilo. Ce qui change pour les prélèvements?

1. Avant, on avait le circuit suivant.

20140801-092036-33636210.jpg

2. (Mais ça c’était avant). À partir d’aujourd’hui, Clémence…

20140801-092145-33705958.jpg

Voilà pour la nouvelle norme unique valable dès aujourd’hui dans les 28 pays membres de l’Union européenne. RIP le RIB, et SEPA grave!

(ou pas).

(…)

A quoi sert Jose Manuel Barroso?…

C’est une question qui se pose. A quoi sert Jose Manuel Barroso?

20130625-142956.jpg

Entre la France et le Président de la Commission européenne, le ton vire à l’orage nous dit Libération (lire aussi Le HuffPost.). Pour répondre à cette question, deux choses:

1. Ne pas confondre Jose Manuel Barroso avec L’Union Européenne (quelle idée!),

2. S’interroger sur sa légitimité, ses orientations de politique économique dans cette situation de crise européenne, voire de ses responsabilités: Est-il comptable de ses actes? En cas d’erreur, souffrira t-il d’une sanction dans les urnes de la part des … électeurs? Lesquels d’ailleurs?

Se poser la question, c’est déjà y répondre un peu, non?

BdG.

Qui paie le plus d’impôts en Europe? C’est pas nous, raté!…

Encore une idée reçue savamment exploitée par la droite depuis un an: Nous sommes le pays le plus taxé en Europe. Faux selon un rapport de la commission européenne « Les tendances de la fiscalité dans l’Union Européenne » publié le 29 avril dernier (316 pages). ce rapport indique quel pays de l’Union européenne met le plus ses citoyens à contribution pour assurer le bon fonctionnement de son administration, ses services publics et de son filet de protection sociale. Très intéressant…

20130501-232123.jpg

En Europe c’est le Danemark qui arrive en tête avec 47,7% de prélèvements en proportion du PIB, suivit par la Suède (deuxième) avec 44,3%, La Belgique prend la troisième place. Nous, pauvres français ne sommes que 4ème quatrième de ce classement avec 43,9 % de prélèvements en proportion du PIB. Malgré le prétendu « Matraquage fiscal » de François Hollande, on est loin du record de la droite de 2006 (44,1%). Étonnant non? Challenge.fr a sélectionné ce tableau (moi aussi).

20130502-000734.jpg
Clic pour agrandir

D’autres informations intéressantes sont à découvrir page 80 du rapport. Je ne résiste pas au plaisir de vous offrir l’évolution de la ponction fiscale en France de ces dix dernières années, avec une attention toute particulière sur la taxation du capital en 2011 par Nicolas Sarkozy. Si vous avez le temps, il y a matière pour éditer de nombreux billets. Résumé fiscal independant et complet de la France.

20130502-000402.jpg
Clic pour agrandir

Le rapport complet dispo en pdf: ici. Partageons votre analyse.

Comme quoi…