UMP: Sortez les calculettes! on va recompter les votes…

Le recomptage des votes pour la désignation du président de l’UMP va être d’actualité à l’issue de la consultation qui va opposer Jean François Copé et François Fillon.

Malmenée dans les sondages d’opinion, l’équipe Copé utilise en interne des méthodes d’une autre époque pour espérer renverser la tendance.

Pourquoi l’équipe Fillon demandera t-il  le recomptage des voix? Parce que l’équipe Copé vient de licencier l’arbitre de cette compétition. Libération nous apprend que David Biroste, juriste, responsable de la commission chargée de veiller au bon déroulement de l’élection à la présidence du parti vient d’être licencié par Eric Cesari, responsable du personnel salarié de l’UMP, proche de Jean François Copé. Licenciement pour faute grave

La faute grave? Pour l’équité entre les candidats et les motions, il a osé interdire aux uns et aux autres l’utilisation du label ‘’Sarkozyste’’ conformément à la décision de bureau politique de l’UMP qui avait décidé, une semaine plus tôt, qu’il serait interdit d’utiliser le nom de l’ancien chef de l’Etat au motif que tout membre du parti pouvait s’en prévaloir.[Libé]

Les copéïstes de la ‘’Droite Forte’’, de la ‘’Génération sarkozyste’’, la branche FN de l’UMP, animée par Guillaume Peltier et Geoffroy Didier, deux moineaux de Patrick Buisson, ex-Conseiller FN de Sarkozy, sont donc passés à l’offensive avec la complicité de qui vous savez. Viré! Je vous laisse deviner à qui profite ce crime ès démocratie

François Fillon, au lieu de se borner à la critique imbécile du gouvernement, occupé à réparer ses erreurs de ces 5 dernières années, fera mieux de s’intéresser à la soviétisation de son parti s’il ne veut passer pour un pigeon. Cc à Xavier Bertrand qui ce matin encore, critiquait la primaire citoyenne du PS.

Je ne doute pas du professionnalisme d’ Eric Cesari (branche Copé), le nouvel arbitre de cette élection. Sortez les calculettes, on va recompter…

Publicités

Droites: Test et tendance sur l’échelle de Christian Jacob…

De quoi s’occuper par temps de canicule. un jeu gratuit et rafraichissant. Répondre à quelques questions simples sur des thèmes de Droite et, voir sa tendance sur l’échelle de (Christian) Jacob

Alors, j’ai joué. Résultat: Je suis de la Droite Molle! (ça existe ça?, Ah bon…).

 Le résultat du test ne suffit pas, prendre le temps de lire l’explication de la  »tendance’‘. (c’est drôle, très…)

La droite Molle c’est la Droite centriste, droite catho, droite de médecins, droite chaussures à gland, droite provinciale. Son slogan C’est trop tranché. (!?!)

Sa vision «Nous (…) souhaitons replacer l’Homme au cœur de notre projet de société.». En fait, c’est la charte des “Humanistes” (sic!) de l’UMP, qui constituent l’un des innombrables courants de cette droite molle.

La droite molle ou modérée est le pendant catho provincial de la droite urbaine, avec laquelle elle partage la modération de ton et une sensibilité sociale, et ressemble à la droite comptable en raison de son pragmatisme et de sa lutte acharnée contre les déficits publics, un thème qui l’obsède depuis toujours. (Je n’ai rien compris).

La droite molle est la seule capable d’écrire des phrases telles que: «Le débat démocratique doit être renouvelé afin que le questionnement collectif et raisonné de notre vivre-ensemble nous permette de bâtir des consensus apaisés.» (C’est mieux, je comprends … mieux!)

Ses champions? Jean-Pierre Raffarin et Hervé Morin sont les mous emblématiques de cette tendance qui tendrait vers le chiraquisme. François Fillon pourrait être son leader s’il n’était déjà accaparé par la droite comptable. Heureusement, les mous ont un nouveau champion en la personne de Bruno Le Maire, sorte de Laurent Wauquiez en plus soft. (C’est qui lui?).

Elooooody a plus de chance, elle est de droite  »tendance bière », J’attends la tendance de Rosaelle… Et vous? A faire  sur Slate.fr. Merci de donner votre tendance sur le  »Christian Jacob! ».

F. Fillon désavoué par ses services: Hollande jugé plus crédible…

François Fillon demande à François Hollande de soumettre son programme à Standard & Poor’s au lendemain de la dégradation de la note de son gouvernement, Il est important de rappeler que:

‘’Le programme de François Hollande a déjà fait l’objet d’une étude comparative par le Haut Conseil de la famille, service rattaché à Matignon‘’.

Dans le JDD, le 1er Ministre répond à Hollande en déclarant:

‘’Qu’il se trompe. Je vais lui faire une suggestion. Il pourrait soumettre son programme électoral à Standard & Poor’s. Il serait intéressant de savoir ce qu’une agence de notation pense d’un programme dans lequel il n’y a que des augmentations de dépenses et des hausses d’impôt…’’

Sources Le JDD

Comme François Hollande est en séjour pédagogique aux Antilles pour expliquer son programme,  ‘’Ce Que Je Pense’’ se dévoue pour répondre à Fillon en trois (3) petits points.

1. D’abord, la note de Standard & Poor’s du vendredi 13 janvier…

En plus de la dégradation, la nouvelle note de la France est assortie d’une perspective négative. Explication: Une nouvelle dégradation est possible dans les semaines à venir.

Que propose Sarkozy-Fillon? Une politique de réduction des dépenses (nous dit-on) essentiellement axée sur la réduction du pouvoir d’achat. Standard & Poor’s  semble penser que ces propositions du gouvernement justifie ‘’la perspective négative’’. Et toc!

2. La comparaison a déjà eu lieu par les services de Matignon…

Le programme de François Hollande a déjà fait l’objet d’une étude comparative par le Trésor Public dans une note de 150 pages pour le Haut Conseil de la famille, rattaché à Matignon (précision importante).

Le Trésor Public a en effet simulé plusieurs scénarios (réduction d’impôt, abattement sur le salaire imposable, etc). Parmi eux, c’est celui du PS qui réduit le plus les inégalités: le crédit d’impôt est en effet le seul à bénéficier aux non-imposables. En plus, permet de réelles économies pour le Trésor public

LesEchos

Cette étude des services annexes de Matignon, n’a évidemment pas été faite pour le PS, ni pour François Hollande, mais pour évaluer les économies possibles pour les finances publiques. C’est ce qu’attend Standard & Poor’s. Dont acte.

3. Les patrons aussi dégradent la note de Nicolas Sarkozy…

‘’Le Journal des Entreprises‘’  du 6 janvier publiait une enquête exclusive sur les dirigeants et cadres de PME face à la présidentielle.

Cette enquête met en avant la déception du monde des entrepreneurs à l’égard de Nicolas Sarkozy. Après cinq ans de mandat, 53 % des dirigeants et cadres interrogés jugent son bilan économique négatif ou très négatif. Seuls 7 % l’estiment positif ou très positif. 51 % pensent que le président sortant n’a pas été proche des préoccupations des entreprises, ni des français.

C’est ce que nous apprenait jegoun.net le 05 janvier via la question suivante: La droite a-t-elle perdue la main? La réponse est venue par Standard & Poor’s.

Voila pour les comparaisons.

L’UMP fait preuve d’une méconnaissance de la situation économique de la France. La réduction des inégalités n’est pas incompatible avec la relance économique. C’est ce que pense Standard & Poor’s pour qui les chefs d’Etat n’ont pas forcément établi le bon diagnostic sur les raisons profondes de cette crise.(source).

L’élève François Fillon doit revoir sa copie.

Crise, responsabilités, culpabilité: L’exception française…

Intouchables?

Nous vivons une époque formidable en Europe. Les marchés brûlent, les ‘’intouchables‘’ tombent, les indices boursiers s’affolent de toutes parts. La Grèce, dans sa folle quête d’insertion à l’Europe s’est brûlée les ailes. L’Italie de Berlusconi n’est plus. L’Espagne de José luis Zapatero va céder sa place dans les semaines à venir au Parti conservateur.

Revisitons brièvement ce nouveau de paume européen  sous le prisme de l’exception  française. Entrez

1. Grèce: Habemus papademos…

Après d’intenses tractations internes et pressions internationales, Lucas Papademos a été nommé Premier ministre en lieu et place de Georges Papandreou, au pouvoir depuis 2 ans seulement Georges Papandreou jugé par le peuple (pas que) Responsable et coupable…

2. Espagne, Adiós Zapatero…

5 millions de chômeurs, le pire chiffre en Espagne depuis 15 ans. L’austérité introduite par le gouvernement socialiste de José Luis Rodriguez Zapatero en 2010, pour réduire le déficit a fortement dopé l’opposition de droite dans les sondages. 47% d’intention de vote pour la parti conservateur, 17 points de plus que les socialistes. Défaite cinglante annoncée pour du parti de Zapatero qui affronte la colère d’une population confrontée à un plan d’austérité draconien et au taux de chômage le plus élevé de l’UE. Zapatero  au pouvoir depuis 2004 est jugé Responsable et coupable…

3. Italie: Ciao Berlusconi

Lors du sommet du G8, l’Italie a  été placée sous tutelle de Bruxelles et du FMI. Mis en minorité  à l’Assemblée, Berlusconi a  démissionné après l’adoption du dernier train de mesures exigées par ses bailleurs de fonds. il Cavaliere a cédé sa place. Berlusconi aux commandes depuis le 08 Mai 2008 (troisième mandant, après 1994 et 2001) est jugé Responsable et coupable….

Ces responsables politiques ont tous été jugés responsables et coupables des mauvaises politiques de gestion des fonds publiques dans leur pays respectifs.

Responsables, mais pas coupables?

4. Et en France? Intouchables, le Film….

L’exception française est une fois de plus la règle. Notre situation économique n’est guère reluisante. Les écarts sont considérables par rapport à l’Allemagne qui comme nous est confrontée à la même récession (avec des taux de croissance respectifs de 3,6 % et 1,5 %, le double!). La crise ne peut être responsable de tous, les politiques économiques en place expliquent bien de choses. L’absence d’anticipations rationnelles par les responsables politiques (pour la plus part déjà en poste dans les précédents gouvernements Raffarin, De Villepin et Fillon) les rend comptables des finances publiques.

Mais, ils rejouent ‘’Intouchables‘’ la récente comédie française à grand succès (avec Omar Sy, François Cluzet). Le point commun avec l’œuvre cinématographique? Comme dans le film, le gouvernement est pris en flagrant délit de grand déficit budgétaire. Comme dans le film, ils pensent nous convaincre par un subterfuge de les escorter à nouveau vers des nouvelles aventures dépensières à nos frais. Plus c’est gros, mieux ça passe pensent-ils.

Comme Joe Dalton, Sarkozy a fait sauter la banque, qu’on se le dise!. La perte du triple A pendant quelques heures le 10 novembre dernier, est le signe manifeste d’une perte de confiance dans notre économie par les organismes financiers. Le mail déjà rédigé par Standars & Poor’s, publié par inadvertance en est le signe…

La lecture du Plan de Rigueur de Sarkozy (énoncé par Fillon) indique que la France va rentrer dans une nouvelle phase de récession économique. Sont-ils responsables de mauvaises politiques économiques ou juste irresponsables? L’exception à la française prend ici une nouvelle dimension. Responsables politiques depuis plus de 10 ans, comptables de déficits abyssaux, mais pas  coupables. C’est la faute au favori des sondages! Minority Report

Question: Sommes-nous plus intelligents (pour ne pas dire plus cons) que les Grecques, Espagnols ou italiens?. Quoi qu’il en soit, des  solutions existent

Carpé Diem.