F. Hollande (Florange): un tiens vaut mieux que deux tu l’auras…

François Hollande est de retour à Florange, haut-lieu de la Sidérurgie en danger. Un déplacement risqué qui s’est plutôt bien passé, à en croire la déclaration du syndicaliste Édouard Martin:  

« Certains disent que l’annonce de Hollande, c’est de la merde. Moi de la merde comme ça j’en veux tous les jours. »

[Édouard Martin, 26 sept 2013]

hollande-edourd-martin-florangee3bf876a602fb72c5c61821c5186f3b12d49778d

F. Hollande n’a pas fait le déplacement les poches vides. Le Président de la République propose, dans le cadre d’un pacte État-Région (2014-2016) une enveloppe de 300 millions d’euros d’investissements pour des projets lorrains innovants, dont 33 millions consacrés au site d’Arcelor pour le développement d’une technologie de production d’acier faiblement émettrice de CO2.

Ce qui n’est pas rien. Par les temps qui courent, un tiens vaut mieux que deux tu l’auras

Publicités

Virus Mittal: Faut-il désinstaller Matignon? #Florange…

Virus AlertLe Programme « Matignon » installé après le 06 mai dernier sur le Serveur-du-Changement est touché par un virus en acier-de-Florange: « Le Mittal« . C’est un virus développé par le hacker indien Laksmi. Il agit comme un « cheval de Troie » et détruit les données de l’industrie après son installation.

Déjà en 2008, sur le site de Gandrange, ce  virus avait déjoué la vigilance de Nicolas Sarkozy, alors administrateur-réseau du parc industriel. Notre hacker, bien connu des services de sécurité industrielle, avait promis des mises à jours à hauteur  de 320 millions d’euros pour sécuriser le parc. Promesse non tenue. Résultat, le site de Gandrange est inexploitable, 575 d’utilisateurs sur le carreau…

Cette nouvelle attaque industrielle était prévisible. La semaine dernière déjà, les utilisateurs du site avaient manifesté leur désapprobation lorsque JMA le nouveau chef de projet, avait renouvelé sa confiance au hacker indien. Grossière erreur car ce « Mittal » ne respecte aucune règle de sécurité. Arnaud Montebourg, Analyste-Programmeur, partisan du logiciel libre  « Made in France«  voit ses craintes se confirmer. Son idée OpenSource (nationalisation du Parc), était souhaité par les utilisateurs du site, avec in fine, deux autres anti-virus pour une nouvelle sécurité. C’était sans compter sur JMA, pilote du programme Matignon

virus Mittal Matignon

Ce jeudi 06 novembre, la nouvelle attaque du virus Mittal  a ébranlé Matignon. Le virus est venu de BRUXELLES: – Le groupe ArcelorMittal a retiré le projet Ulcos pour le captage et le stockage du CO2 à Florange à cause de difficultés techniques (©AFP/06 décembre 2012 10h34). Grosse colère de  Olivier Martin, l’assistant-utilisateurs du site: « Arcelor Mittal a enfumé tout le monde »!…

Déstabilisé, Matignon  confirme néanmoins que les engagements pris par ArcelorMittal seront tenus et que « … le groupe s’est engagé à poursuivre ce projet et donc à investir dans cette nouvelle phase de recherche(…). L’Etat continuera à soutenir et à accompagner ce projet, grâce aux 150 millions d’euros prévus au programme des investissements d’avenir.(…) ». Information confirmé à son tour par ArcelorMittal qui s’engage à – (…) poursuivre le projet de recherche Ulcos malgré le retrait du dossier initial devant la Commission européenne pour des raisons techniques. »(…)« Cela ne signifie en aucun cas l’abandon du projet Ulcos ». Le virus nous fait croire qu’il peut faire antivirus…

Une certitude: Mittal se fout de la gueule de JM Ayrault comme ce fut le cas avec le couple Sarkozy-Fillon. Le retrait de Mittal  du Projet ULcos agit comme un virus dans le Programme-Matignon. Aussi, pour le bon fonctionnement du Serveur Présidentiel et de son processeur #FH2012, (Fabriqué à Tulle),  la désinstallation de Matignon se profile comme une hypothèse possible. Faut-il désinstaller Matignon?

La faille « Matignon » fait suite à quelques précédents dysfonctionnements: Bug sur les 35heures, implication supposée dans le dossier « Notre-Damedes-Landes«  au voisinage de Nantes etc.. . Finalement, le seul problème de François Hollande, pourrait dire Arnaud Montebourg, c’est JM Ayrault

la-desinstallation-du-programme

Dans le Serveur principal Elysée2012, la première faille portait sur la clé usb trierweiller pour son défaut de tweet intempestif. Problème très vite réglé. Les autres applications (ou serveurs) fonctionnent à merveille malgré le piteux état de la machine par manque de maintenance de l’ancienne équipe. Deux ans, c’est le délai pour une relance optimale des capacités de l’ensemble du parc. La FHBox facilite les connexions réseaux dans le monde entier, le processeur #FH2012  est silencieux et c’est appréciable. Le seul problème, c’est ce virus  et ces bugs à répétition au cœur de Matignon…

Dans certains cas, les utilitaires de base ne suffisent plus. EasyCleaner relayé par Ccleaner semblent ne pas pouvoir venir à bout du « Mittal ». La désinstallation semble s’imposer, François Hollande l’avait annoncé dans un reportage diffusé mi-septembre sur France2: « son prédécesseur (F. Fillon) est resté 5ans (à Matignon), est-ce que cela s’est bien terminé? ».

L’ancien ServeurUMP est toujours en mode restauration. Deux administrateurs réseau s’étripent sur le choix du logiciel de gestion: le Républicain (Fillon) ou le décomplexé (Copé, Made in FN). Il faut résoudre  (et très vite) ce problème d’infection au cœur de Matignon qui, rappelons le, joue aussi le rôle de serveur d’impression (générale). Le serveur NAS tient le choc…

On peut décemment évoquer une  désinstallation. Tout le monde le pense. Le programme du changement reste fiable, sa réalisation nécessite une meilleure courroie de distribution, rôle alloué à Matignon. L’adhésion reste entier, des aménagements souhaités.

Peut être qu’un simple correctif… voir après la trêve des confiseurs ou, le garder pour finir le « sale boulot »

Après Gandrange, Florange: Nicolas Sarkozy et le Mittal…

Après Gandrange...

ArcelorMittal a décidé d’arrêter le deuxième haut fourneau de Hayange (Florange) à partir d’octobre. Cette mise en veille mettra plus d’un millier de salariés au chômage partiel. Bienvenue dans la France qui veut encore se lever tôt, mais…

La députée PS de Moselle Aurélie Filippetti a appelé jeudi Nicolas Sarkozy et le gouvernement à agir fermement contre ‘’la politique spéculative‘’ d’ArcelorMittal qui va recourir au chômage partiel dans son usine de Florange. Pas sûre qu’elle soit entendue car, cette information du Républicain lorrain fait resurgir un douloureux souvenir: Gandrange.

Pour une entreprise en difficulté, Arcelor Mittal s’apprête à racheter le premier producteur mondial de charbon pulvérisé, en association avec l’Américain Peabody Energy pour un peu plus de 5 milliards de dollars (3,4 milliards d’euros). Sauf coup de théâtre, Arcelor et son partenaire américain prendront le contrôle d’un des producteurs les plus convoités dans une Asie émergente toujours assoiffée d’acier.

Pour Philippe Tarillon, maire de Florange: ‘’ L’Etat et ArcelorMittal s’étaient engagés à la fermeture de Gandrange à la pérennisation de la filière liquide pour ainsi voir aboutir le projet Ulcos. ArcelorMittal nous envoie un signal négatif pour Ulcos, projet structurant qui pérenniserait à long terme notre site. Les arrêts successifs de l’outil de production finiront par le condamner. Nous n’accepterons pas d’assister, passifs, à la fin de la sidérurgie en Lorraine. ‘’

Petit rappel déconomie industrielle

‘’ Mon objectif est de garder des usines en France. Un pays qui n’a plus d’usines est un pays qui n’a plus d’économie… ‘’

Nicolas Sarkozy, Gandrange 04 avril 2008.

Les engagements de l’État attendent toujours d’être gravés dans le marbre …