Bygmalion: N. Sarkozy va t-il annuler son retour en politique? …

Bygmalion mises en examen Sarkozy Copé 3La question se pose car dans l’affaire Bygmalion: « l’étau se resserre » écrit LesEchos. Interpellés lundi, placés en garde à vue à l’office anti-corruption de la police judiciaire à Nanterre, Bastien Millot, Guy Alvès et Franck Attal, les cerveaux de la boîte Bygmalion  sont poursuivis et mis en examen pour «complicité de faux et complicité d’usage de faux, la routine.

Ce qu’il faut retenir de cette journée, c’est cette contrainte judiciaire qu’ils doivent respecter: interdiction d’entrer en contact les uns avec les autres ainsi qu’avec les responsables de l’UMP chargés de la campagne de 2012, pas de contact avec Jean-François Copé et …  Nicolas Sarkozy! C’est dire…, d’où cette question: JF Copé et N. Sarkozy étaient-ils informés? (.)

Bygmalion mises en examen Sarkozy Copé _1

Pour la suite de l’instruction, il est question de savoir jusqu’où était-on informé au sein de l’UMP et de l’équipe de campagne d’une telle fraude et si les premiers rôles, tels que Jean-François Copé et Nicolas Sarkozy pouvaient l’ignorer. Alors, Nicolas Sarkozy pouvait-il ne pas savoir? Guillaume Peltier (droite forte), porte parole de N.Sarkozy2012 et acteur de la galaxie Bygmalion et déjà perquisitionné, savait-savait pas? Hormis Jérôme Lavrilleux et les membres historique de la bande (organisée) Bygmalion, Qui d’autre savait? Des questions que se posent les enquêteurs dans ce dossier (encore 1!) qui implique Nicolas Sarkozy. L’étau se resserre, et JF Copé n’est pas Alain Juppé pour porter seul le poids d’une telle responsabilité dans cette affaire politique judiciaire qui touche à l’honneur et aux finances publiques (remboursement des frais de campagne par les contribuables). La police déjà s’interrogeait sur le rôle de Sarkozy

Bygmalion, la police s'interroge sur Sarkozy

Il faut donc croire que « l’option annulation du retour en politique » commence à se faire jour dans la nouvelle équipe de Nicolas Sarkozy si ce n’est déja le cas. Une anticipation conseillée pour éviter l’humiliation d’une incapacité par contrainte judiciaire. Dernières nouvelles (Édit 02 oct.): Des ex-cadres de l’UMP dont Eric Cesari « l’œil de Sarkozy«  ont été placé en garde à vue ce matin. Signalé par Ervé(DoZone) dans les commentaires, on apprend que F. Fillon (ex-premier Ministre) affirme avoir « bien sûr entendu parler avant la présidentielle de 2012 de cette agence de communication, contredisant Nicolas Sarkozy.

Bygmalion Fillon contredit Sarkozy

Savoir quitter les choses avant que les choses ne vous quittent.

(…)