Désintox: l’aveu de F. Baroin sur la hausse des impôts sous Sarkozy…

Arnaud MOUILLARD le signale sur blog, François Baroin prend ses responsabilités vis-à-vis de son action « J’ai été le ministre du Budget qui a le plus augmenté les impôts » #LGJ (Le Grand Journal du 26/11/2013).

Dire la vérité aux français.

Publicités

Le programme de Sarkozy & Copé > COPY CON…

COPY CON est une commande informatique en DOS qui permet de copier des infos et, CON n’est pas une insulte. Dans le cas de la proposition formulée par Sarkozy, celle de lier fiscalité et nationalité pour contrer l’exil fiscal, le COPY CON (lire copie cone) prend tout son sens et CON peut devenir une insulte.

En effet, cette proposition a déjà une longue histoire. Elle a été proposée successivement par:

1. le PS à l’assemblée nationale en 2010 via Jérôme Cahuzac, président de la Commission des Finances à l’Assemblée nationale. Il avait proposé en octobre 2010  »un amendement visant à taxer les exilés fiscaux ». François Baroin, alors ministre du Budget avait déclaré

C’est une conception qui va à rebours de l’histoire et de la construction du droit fiscal français, lequel est un droit territorial. C’est d’ailleurs dans cet esprit que les cent dix-huit conventions fiscales signées entre la France et d’autres pays ont été négociées. La formulation que vous proposez ne pourrait donc s’appliquer que dans les très rares pays non signataires de ces conventions fiscales…, car il semble inenvisageable de remettre en cause les conventions actuelles, assez équilibrées.

2. Par Jean Luc Melenchon en 2011 sur le plateau de l’émission de France 2  »Des paroles et des actes » en face de Jean François Copé qui ironisait sur l’idée de lier fiscalité et nationalité pour contrer l’exil fiscal. Depuis, cette mesure a été reprise par  Nicolas Sarkozy. Magnéto

Notons qu’à moins de 40 jours du 1er tour de la Présidentielle, Nicolas Sarkozy n’a toujours présenté son programme. Il programme sa campagne en DOS tout en COPY CON. Je ne sais pas si le plagiat [COPY CON] est toléré dans une élection présidentielle et, si les ayants droit peuvent faire valoir le COPY RIGHT