Ok Willy:  » Je te pardonne Sagnol, mais avec sursis !  » (Faut pas déconner)…

Willy Sagnol a présenté ses excuses pour ses déclarations sur le « joueur typique africain«  », il est désolé de m’avoir « choqué, humilié ou blessé ».

On va retenir les excuses, c’est bien. Frédéric Thiriez, président de la Ligue de football professionnel (LFP) a estimé que «l’affaire Willy Sagnol était close». Eh… non! Désolé mais…  j’attends toujours les excuses de Laurent Blanc pour ses propos similaires. J’attends aussi les excuses de tous ces gens qui du haut de leur imbécilité n’ont pas pensé un seul instant que ces paroles pouvaient blesser et l’on justifié, ils ont l’air malin maintenant. J’entends des voix me dire (oui, ça m’arrive d’entendre des voix): « tu peux toujours attendre mon pote! » Oui je sais, et cela m’arrange car j’aime attendre, à l’usure, l’histoire sans fin…

Dans l’attente, je vais répondre aux excuses du soldat Willy:  Je te pardonne Sagnol parce que t’as péché par action et par omission; Oui Willy, « Que l’Esprit de la République te montre sa miséricorde; Il t’a réconcilié avec le monde typique africain et t’a envoyé les Lumières de Tombouctou pour la rémission de tes péchés par le ministère de l’Excuse publique, Qu’il te donne le pardon et la paix ». Amen.

Un Pardon,  oui mais  avec sursis!, assorti d’une période de mise à l’épreuve, le temps de ta carrière d’entraineur, sans possibilité d’entrainer l’équipe de France de Foot (les bleus). T’es cependant autorisé à entrainer une équipe 100% « typique africain », au moins une fois dans ta carrière (une sélection d’Afrique), c’est une obligation, ça t’apprendra, et peut-être que tu trouveras des jeunes très techniques (style Makélélé) pour gagner des matchs ». Restons prudents, il n’était pas sincère, alors…

Sopo excuses Sagnol Sos Racismesclic pour lire

Faut pas déconner.

(…)