Nicolas #Sarkozy: #G20 ans…

Pour résumer la dernière Sarkonnerie: En conférence le 14 octobre à Séoul, Nicolas Sarkozy , l’ex-Président de la République a affirmé avoir créé le G20, une institution fondée en 1999, à une époque où il n’était que «simple» député des Hauts-de-Seine et maire de Neuilly...

IMG_0371.JPG
Clic pour agrandir (et lire)

«Quand j’ai créé le G20, M. Ban Ki-moon m’a demandé: Pourquoi crées-tu une organisation concurrente aux Nations unies ? » Et je lui avais dit que ce n’était pas une concurrence, mais que les Nations unies, avec la règle de l’unanimité, ne pouvaient plus arbitrer les grandes questions du monde». [Nicolas Sarkozy]

Sans relation, (re) LIRE: la "théorie sur les cons"...

Si Nicolas Sarkozy préfère croire qu’il a crée le G20, enfin, si ça lui fait plaisir franchement… ça coûte pas très cher.

(…)

Publicités

Syrie: Poutine suspend la livraison des batteries anti-missiles à Damas…

h_50923145.jpg.700x359x1C’est une information « intéressante » car en l’absence de système de défense sol-air par Damas, le projet des frappes ciblées des alliés et l’établissement d’une zone d’exclusion aérienne au-dessus de la Syrie deviennent moins risqués.

Dans un entretien à la chaîne publique Pervyi Kanal, Vladimir Poutine a adopté un ton plus ouvert sur la crise syrienne. Il a d’abord livré l’habituel discours des «preuves convaincantes» de l’usage d’armes chimiques, du « feu vert » de l’ONU, avant d’affirmer que la Russie a suspendu ses livraisons de batteries sol-air S300 à La Syrie, c’est à dire, des systèmes de défense antiaérienne et antimissile perfectionnés équivalents du Patriot américain.

20130905-081925.jpg

«Nous avons un contrat de livraison de S300, nous avons fourni certains composants, mais nous n’avons pas achevé nos livraisons, nous les avons pour l’instant suspendues». La Syrie est donc privé « pour l’instant » de S-300 pour ne pas «rompre l’équilibre des forces» sur le terrain précise Moscou.

En clair, Poutine désarme Bachar El-Assad, enfin, en partie. En France la droite continue son cirque parlementaire, aux USA, la commission des affaires étrangères du Sénat est parvenue à un accord sur un projet d’autorisation de l’usage de la force armée en Syrie, durée des opérations, 60 joursL’anniversaire de Bachar El-Assad ce 11 septembre s’annonce peu festif.

À suivre.