L’arme anti-vote du Parlement: M. Valls s’équipe du calibre 49.3 …

«Effet frondeurs» et passage en force. Le gouvernement Valls2 n’est plus majoritaire au parlement, c’est ce qui laisse penser ce communiqué du dernier Conseil des Ministres (03 sept.): Manuel Valls anticipe la fronde des députés PS et s’équipe légalement de l’article 49 de la Constitution…

Valls Article 49-3 2

L’Article 49 de la Constitution permet au Gouvernement (généralement à un 1er Ministre contesté dans sa propre majorité) d’engager devant l’assemblée nationale la responsabilité de son Gouvernement sur un programme. Conséquence : l’examen du texte s’arrête, il est considéré comme adopté sans vote, sauf si une motion de censure (art. 49.2) est déposée et adoptée par la majorité absolue des députés.

source

Le dernier 1er Ministre de Gauche qui a eu recours à ce coup de force, c’était Michel Rocard, le parrain (politique) de Manuel Valls (tiens donc). En clair, « je fais comme je veux les gars, votre contestation je m’en branle! Le dire à vos électeurs dans vos circonscriptions, c’est moi Valls-tout-puissant et je sors l’artillerie lourde !». C’est légal, mais c’est mal…

Brandir l’article 49-3, c’est refuser le débat dans sa propre majorité.

CQFD.

(…)

Publicités

Gouvernement: Copains et tronches d’avant, promo « rocard »…

Un gouvernement de la république, c’est aussi une histoire des « Copains d’avant ». Aujourd’hui, la promotion « Michel Rocard », 10 Mai 1988.

[Vidéo visible sur Youtube, mais ça vaut le coup].

Lionel Jospin, Ministre des sports. Ah ces tronches…

Gouvernement d’union nationale? Quoi? Y a la guerre?…

J’ai paumé 33 degrés en route en rentrant chez moi. Fini le soleil crétois. J’ai l’impression de ne pas être le seul à avoir paumé quelque chose au passage. J’apprends que près de 4 français sur 5 estiment souhaitable un gouvernement d’union nationale.

20130428-102006.jpg

Quoi? Union nationale? Contre qui? Les Perses débarquent? La France doit faire face à une invasion des sarrazins sur les côtes méditerranéennes? IFOP aime bien faire des sondages, c’est leur métier me direz vous. Je n’ai pas le souvenir d’un tel sondage durant la crise sous Sarkozy. Depuis l’arrivée de Pépère à l’Elysée, les sondages orientées se multiplient. Je vais le redire: une frange de la population n’a toujours pas accepté sa défaite du 06 mai 2012. Un an d’obstruction civique, de déni de démocratie avec cette volonté à peine voilée de revenir sur le résultat des urnes. Une façon de dire:  » Tiens, il n’y arrive pas avec ce vilain héritage qu’on a laissé,  on va lui pourrir la vie et dire que le chômage augmente sans mentionner que c’est un héritage-Sarkozy. Pour son 1er anniversaire, nos copains de ifop feront un sondage pour expliquer qu’on veut reprendre (un peu) le pouvoir, on veut qu’il fasse notre politique, etc… »

C’est comme vouloir revenir en disant: Redonnez-nous les clés de la voiture car on a gardé le GPS!. Une boussole qui déjà n’indiquait pas la bonne direction, un GPS qui a plombé l’économie et nos finances publiques entre 2007 et 2012, un GPS qui toujours les orientait sur la route des cadeaux fiscaux, de la justice sous contrôle, de la stigmatisation, de l’identité nationale, de la faute aux pauvres etc…Et Ben Non!  On va faire avec la bonne vieille carte routière s’il le faut!, à l’ancienne! On passera par les routes nationales pour faire des économies, on dormira chez l’habitant pour savoir ce que la France profonde éprouve comme difficulté, le voyage durera le temps du changement. Oui, la  France a changé de logiciel.

Gouvernement d’union nationale, et pourquoi pas un gouvernement d’Union de la Droite nationale? Pour gouverner, il faut gagner au moins une élection au suffrage universel (cc F Bayrou). Tiens, une idée: Et pourquoi pas une grande « audition nationale » de tous les anciens responsables politiques de ces dix dernières années? En direct à la télé, avec des questions des français, qu’ils nous expliquent ce qu’ils ont fait de notre économie et de nos finances. Et pourquoi pas un référendum?

Y a des choses à changer, oui. Faut pas exagérer non plus…

I’m de Gauche and j’approuve…

Par les temps qui courent et, pour lever toute ambiguïté…

A quelques erreurs de com’ près. Cette approbation a une validité de 2ans, le temps du changement. Si modification de cap, on avisera.

Ça, c’est fait. 😉

Peopoliteeks: le défaut de François Hollande…

Pour éviter l’étiquette  »blogueur de gouvernement’, nouveau concept de MarcVasseur dans son billet sur la hausse de la CSG, j’ai été mis au défit de trouver un défaut à François Hollande, estampillé lui,  »le seul défaut de Ségolène Royal » en 2007 par Arnaud de Montebourg. Si l’on se réfère à cette UNE du magazine Suisse  »L’illustre’‘…

On peut parler de  »défaut peopoliteeks ». Il faut se rappeler qu’à la Rochelle, Falornication il y’ a eu et que, François Hollande ne pourra faire l’économie d’une dissertation sur ce sujet, lors de son interview de ce 14 juillet, au nom de la rose.

Un blogoWar, ça se mérite. Alors, mon cher Marc, Blogueur de gouvernement toi même! Dix ans dans l’opposition, ça ne s’oublie pas si vite, subsistent encore quelques séquelles. Tout n’est pas parfait, et les erreurs à la marge sont attendues. Aussi, le  »contre-pouvoir » dans la majorité attendra la fin des vacances, au moins. Je laisse aux  »blogueurs de droite » le temps de découvrir les joies de l’opposition, une première pour eux, les laisser faire. A chacun son rôle …

Voila pour ma Contribution sociale généralisée… 😉

JM Ayrault: 49.3 grammes de confiance à l’éthylotest…

C’est le poids en confiance, accordé à Jean Marc Ayrault, par les députés à l’Assemblée Nationale pour son discours de politique générale.

Les orientations générales du gouvernement s’inscrivent dans la trame des engagements du candidat François Hollande.

Extraits …

L’essentiel est dans la phrase suivante : « J’appelle à l’effort national mais je refuse l’austérité ». Je pense qu’il est naturel de refuser l’austérité, c’est une évidence et, un souhait formulé par les français dans les urnes. La question de   »L’effort national »? A mon avis, une nécessité dans l’intérêt des finances publiques, tout est question de proportion et de justice fiscale

 »Faire confiance c’est bien, vérifier c’est mieux » me disait souvent mon père. La feuille de route respecte à ce jour le cahier des charges du 06 Mai dernier, elle est conforme aux propositions du candidat Hollande. La méfiance attendra…

Michel Rocard (1988) dans le même exercice avait engagé la responsabilité de son gouvernement via l’article 49-3 de la Constitution, avec cette formule (de mémoire):   »Lorsqu’il y a consensus, on fait avec, lorsqu’il n’y en a pas, on fait sans,  mais on fait quand même ».  Mardi, les députés ont voté la confiance.

Après vérification, j’engage donc la responsabilité de ce blog et donne quitus à Jean Marc Ayralut. A l’éthylotest, Il a 49.3 grammes de confiance, peut donc conduire la politique du gouvernement

Crise, responsabilités, culpabilité: L’exception française…

Intouchables?

Nous vivons une époque formidable en Europe. Les marchés brûlent, les ‘’intouchables‘’ tombent, les indices boursiers s’affolent de toutes parts. La Grèce, dans sa folle quête d’insertion à l’Europe s’est brûlée les ailes. L’Italie de Berlusconi n’est plus. L’Espagne de José luis Zapatero va céder sa place dans les semaines à venir au Parti conservateur.

Revisitons brièvement ce nouveau de paume européen  sous le prisme de l’exception  française. Entrez

1. Grèce: Habemus papademos…

Après d’intenses tractations internes et pressions internationales, Lucas Papademos a été nommé Premier ministre en lieu et place de Georges Papandreou, au pouvoir depuis 2 ans seulement Georges Papandreou jugé par le peuple (pas que) Responsable et coupable…

2. Espagne, Adiós Zapatero…

5 millions de chômeurs, le pire chiffre en Espagne depuis 15 ans. L’austérité introduite par le gouvernement socialiste de José Luis Rodriguez Zapatero en 2010, pour réduire le déficit a fortement dopé l’opposition de droite dans les sondages. 47% d’intention de vote pour la parti conservateur, 17 points de plus que les socialistes. Défaite cinglante annoncée pour du parti de Zapatero qui affronte la colère d’une population confrontée à un plan d’austérité draconien et au taux de chômage le plus élevé de l’UE. Zapatero  au pouvoir depuis 2004 est jugé Responsable et coupable…

3. Italie: Ciao Berlusconi

Lors du sommet du G8, l’Italie a  été placée sous tutelle de Bruxelles et du FMI. Mis en minorité  à l’Assemblée, Berlusconi a  démissionné après l’adoption du dernier train de mesures exigées par ses bailleurs de fonds. il Cavaliere a cédé sa place. Berlusconi aux commandes depuis le 08 Mai 2008 (troisième mandant, après 1994 et 2001) est jugé Responsable et coupable….

Ces responsables politiques ont tous été jugés responsables et coupables des mauvaises politiques de gestion des fonds publiques dans leur pays respectifs.

Responsables, mais pas coupables?

4. Et en France? Intouchables, le Film….

L’exception française est une fois de plus la règle. Notre situation économique n’est guère reluisante. Les écarts sont considérables par rapport à l’Allemagne qui comme nous est confrontée à la même récession (avec des taux de croissance respectifs de 3,6 % et 1,5 %, le double!). La crise ne peut être responsable de tous, les politiques économiques en place expliquent bien de choses. L’absence d’anticipations rationnelles par les responsables politiques (pour la plus part déjà en poste dans les précédents gouvernements Raffarin, De Villepin et Fillon) les rend comptables des finances publiques.

Mais, ils rejouent ‘’Intouchables‘’ la récente comédie française à grand succès (avec Omar Sy, François Cluzet). Le point commun avec l’œuvre cinématographique? Comme dans le film, le gouvernement est pris en flagrant délit de grand déficit budgétaire. Comme dans le film, ils pensent nous convaincre par un subterfuge de les escorter à nouveau vers des nouvelles aventures dépensières à nos frais. Plus c’est gros, mieux ça passe pensent-ils.

Comme Joe Dalton, Sarkozy a fait sauter la banque, qu’on se le dise!. La perte du triple A pendant quelques heures le 10 novembre dernier, est le signe manifeste d’une perte de confiance dans notre économie par les organismes financiers. Le mail déjà rédigé par Standars & Poor’s, publié par inadvertance en est le signe…

La lecture du Plan de Rigueur de Sarkozy (énoncé par Fillon) indique que la France va rentrer dans une nouvelle phase de récession économique. Sont-ils responsables de mauvaises politiques économiques ou juste irresponsables? L’exception à la française prend ici une nouvelle dimension. Responsables politiques depuis plus de 10 ans, comptables de déficits abyssaux, mais pas  coupables. C’est la faute au favori des sondages! Minority Report

Question: Sommes-nous plus intelligents (pour ne pas dire plus cons) que les Grecques, Espagnols ou italiens?. Quoi qu’il en soit, des  solutions existent

Carpé Diem.

Procès: ‘’C’est la faute à la crise!‘’, Ben voyons…

Tribunal…

‘’Ici on ne fait pas de politique, Messieurs ! On fait du droit pénal‘’, lance M. Jean-Claude MAGENDIE, le Président du Tribunal de Grande Instance de Paris qui va tenter  de comprendre comment ce gouvernement a pu laissé filer les comptes publics de la France au profit des Banques et organismes financiers depuis 5 ans.

Le Président de la 5e chambre du tribunal correctionnel n’a pas ménagé les prévenus, poursuivis pour ‘’Mauvaise gestion des fonds publics‘’.

C’est suite à la plainte déposée par les avocats de Mme LaCrise, et sur un avis d’experts indépendants, et à un Sénat majoritairement à Gauche (Réforme de la Cour de justice de la République) que le Tribunal de Grande Instance de Paris à ouvert une information judiciaire (il y a quelque temps) pour Mauvaise gestion des fonds publics, absence de politique de régulation, faux en écriture des comptes publics, et délit d’appauvrissement de la République. Le dossier a été instruit par le Juge Renaud Van Ruymbeke.

‘’C’est la faute à la Crise!‘’…

L’utilisation abusive de cette excuse est au coeur de ce procès. Pas (seule) responsable, Mme LaCrise a donc porté plainte avec le soutien des français (plus de 40 000 signataires de la pétition ‘’Ni Crise-Ni soumis‘’). Elle bénéficie du soutien des pays émergents à fort taux de croissance (1) et même des pays Africains (2) qui réalisent des taux de croissance supérieures à 5%. A peine 1.4% pour la France prévision 2012. Déficit public français 2011 : 98,5 milliards d’euros (soit 3123 euros par seconde), 5,7% du PIB. Et, le redressement des finances publiques se complique déjà pour 2013.

Se basant sur le rapport de la Cour des Comptes qui épingle très lourdement le gouvernement accusé d’avoir laissé filer les dépenses publiques, et sur la base « des coefficients des agences de notation«  pour prouver le surendettement de la France, le tribunal devait entendre en ouverture de ce procès sans précédent, l’Expert comptable de la République sensé démontrer la spoliation de la France au profit de quelques banques et personnalités douteuses. Cette semaine, les témoins cités par la défense défileront à la barre.

Sur le banc des prévenus : Le 1er Ministre en exercice depuis 5 ans, les différents Ministres de l’économie et des finances dont l’actuelle Directrice Générale du FMI, les successifs Ministres de la Coopération (pour le volet transfert de fond en espèce, valises africaines, etc.), les Présidents des Banques (BNP-Paribas, Société Générale, Crédit Agricole, la Banque Dexia pour ses emprunts toxiques aux collectivités locales), les responsables de l’AMF (Autorité des marchés financiers) entre autres organismes financiers, présumés responsables de la déliquescence des fonds publics. Entourés par leurs avocats, les prévenus observent un silence pesant. Dans la salle des pas perdus, où des rambardes empêchent tout accès à la Cour d’Assises, le brouhaha est à la hauteur de ce qui se joue dans ce procès.

Les avocats qui viennent de Paris,  de Taiwan, de Washington, sont d’emblée débordés par le contenu de ce procès. L’affaire est lourde comme ces valises à roulettes remplies des pièces de procédure.

A l’extérieur, Il y a du monde, des journalistes, la presse internationale campe depuis des jours pour couvrir ce procès dit Procès de la Crise. Les grands média ; CNN, ABC, Al Jazeera, la BBC,  Africa N°1, RFI sans compter les locaux (BFMTV, LCI, iTélé, France24). Avec donc des allures du procès Madoff, les quelques badauds, entre autres blogueurs se bousculent pour les quelques places encore disponibles dans l’enceinte du tribunal.

Ambiance calme, mais grave. Les camions de CRS dorment sur le parking du tribunal. Des écrans géants de part et d’autre de la cour. Un système de visioconférence a été installé pour l’avis des experts du monde de la finance.

Après l’installation des jurés et de leurs remplaçants, le Président de la cour a demandé de débattre de la question de la publicité des audiences. L’avocat de la principale partie civile, arguant d’une jurisprudence européenne, a réclamé la levée du huis clos, pour ne pas verser dans ‘’une justice de complaisance‘’.

Les avocats des prévenus se sont accrochés aux droits de leurs clients Me Jean-Jean represente les intérêts du 1er Ministre et de son gouvernement, a rappelé le contexte particulier de ce procès. Pour Maitre Eolas l’avocat de Mme Lacrise, ‘’le véritable enjeu de ce procès est celui de l’indépendance de la Justice retrouvée!‘’

Vers 14 heures, le Président du tribunal prenait la parole pour prononcer la retransmission libre des débats de ce procès à la grande joie des blogueurs depuis la Comète à Bicêtre. Et les portes s’ouvraient pour de longues semaines d’une retransmission  publique pour le plus grand plaisir des quelques 65 millions de Français, constitués partie civile de ce procès.

Manque à l’appel, le principal intéressé, protégé par son immunité présidentiel.

Elle a bon dos la crise!

Générique

‘’Ce texte est une pure fiction, toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite‘’.

__________________________________

(1). Plus que jamais, l’économie de la planète est coupée en deux. Le « Panorama mondial » (« World Economic Outlook ») qu’a publié le Fonds monétaire international (FMI), lundi 11 avril à Washington, montre des pays industrialisés englués dans une croissance molle de 2,4 % en 2011 et de 2,6 % en 2012, alors que les pays émergents ou en développement devraient caracoler à 6,5 % durant chacune de ces deux années, à peine moins que les 7,3 % réalisés en 2010. Lire Jeuneafrique.com : Une croissance à deux vitesses
(2). Croissance Africaine: Selon les prévisions du Fonds monétaire international (FMI), l’Afrique subsaharienne devrait afficher en 2011 l’un des plus forts taux de croissance de la planète, supérieur à la moyenne mondiale et très au-dessus de ceux des économies avancées. Lire Jeuneafrique.com : L’Afrique subsaharienne tire la croissance africaine vers le haut
[Illustration: Le juge Yves Vincent (le juge Garonne), Tribunal Série Tv, TF1, 1991]

Le  »gouvernement » nouveau est arrivé …

...
...

Communiqué de la Présidence de la République
Sur la proposition du Premier ministre, le Président de la République a nommé :

M. Alain Juppé, ministre d’Etat, ministre de la défense et des anciens combattants ;

Mme Michèle Alliot-Marie, ministre d’Etat, ministre des affaires étrangères et européennes ;

Mme Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement ;

M. Michel Mercier, garde des sceaux, ministre de la justice et des libertés ;

M. Brice Hortefeux, ministre de l’intérieur, de l’outre-mer, des collectivités territoriales et de l’immigration ;

Mme Christine Lagarde, ministre de l’économie, des finances et de l’industrie ;

M. Xavier Bertrand, ministre du travail, de l’emploi et de la santé ;

M. Luc Chatel, ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative ;

M. François Baroin, ministre du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l’Etat, porte-parole du Gouvernement ;

Mme Valérie Pécresse, ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche ;

M. Bruno Le Maire, ministre de l’agriculture, de l’alimentation, de la pêche, de la ruralité et de l’aménagement du territoire ;

M. Frédéric Mitterrand, ministre de la culture et de la communication ;

Mme Roselyne Bachelot-Narquin, ministre des solidarités et de la cohésion sociale ;

M. Maurice Leroy, ministre de la ville ;

Mme Chantal Jouanno, ministre des sports ;

M. Patrick Ollier, ministre auprès du Premier ministre, chargé des relations avec le Parlement ;

M. Eric Besson, ministre auprès de la ministre de l’économie, des finances et de l’industrie, chargé de l’industrie, de l’énergie et de l’économie numérique ;

M. Henri de Raincourt, ministre auprès de la ministre d’Etat, ministre des affaires étrangères et européennes, chargé de la coopération ;

M. Philippe Richert, ministre auprès du ministre de l’intérieur, de l’outre-mer, des collectivités territoriales et de l’immigration, chargé des collectivités territoriales ;

M. Laurent Wauquiez, ministre auprès de la ministre d’Etat, ministre des affaires étrangères et européennes, chargé des affaires européennes ;

Mme Nadine Morano, ministre auprès du ministre du travail, de l’emploi et de la santé, chargée de l’apprentissage et de la formation professionnelle.

Mme Marie-Luce Penchard, ministre auprès du ministre de l’intérieur, de l’outre-mer, des collectivités territoriales et de l’immigration, chargée de l’outre-mer ;

M. Pierre Lellouche, secrétaire d’Etat auprès de la ministre de l’économie, des finances et de l’industrie, chargé du commerce extérieur ;

Mme Nora Berra, secrétaire d’Etat auprès du ministre du travail, de l’emploi et de la santé, chargée de la santé ;

M. Benoist Apparu, secrétaire d’Etat auprès de la ministre de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement, chargé du logement ;

M. Georges Tron, secrétaire d’Etat auprès du ministre du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l’Etat, chargé de la fonction publique ;

Mme Marie-Anne Montchamp, secrétaire d’Etat auprès de la ministre des solidarités et de la cohésion sociale ;

M. Thierry Mariani, secrétaire d’Etat auprès de la ministre de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement, chargé des transports ;

M. Frédéric Lefèbvre, secrétaire d’Etat auprès de la ministre de l’économie, des finances et de l’industrie, chargé du commerce, de l’artisanat, des petites et moyennes entreprises, du tourisme, des services, des professions libérales et de la consommation ;

Mme Jeannette Bougrab, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative, chargée de la jeunesse et de la vie associative.

Le Président de la République réunira le conseil des ministres, avec l’ensemble des membres du Gouvernement, ce mercredi 17 novembre 2010, à 10 heures.

Source: Elysee.fr

...
...

Bookmark and Share