François Hollande et l’effet 75% > Un vrai coup de fusil…

Oui 75%. Un sondage? Non, mieux: un vrai coup de fusil réalisé par François Hollande dans cette présidentielle 2012. Oh la vache! ça va faire mal, très mal…

C’est comme une partition à deux temps à étudier dans les écoles de stratégie politique.

1. D’abord, le ‘’j’accuse’’ de Najat Valaud-Belkacem qui, dans une tirade désormais célèbre  a percé les premières fortifications de l’adversaire.

Riposte désordonnée des partisans de Saint-Nicolas empêtré dans sa longue croisade sur l’oubli. Critiques et diversions médiatiques de l’UMP. Leurre et diversion

2. Puis, le coup de fusil. Avec calme et conviction, François Hollande a surpris (même dans son camp) en annonçant que le taux d’imposition pour les salaires au-delà d’un million d’euros par an devrait être de 75%. Un coup parfait. Et, ils sont tombés dans le panneau. Petite analyse de  stratégique politique

  • Cette proposition a le mérite de pousser Nicolas Sarkozy à sortir du bois et à porter au secours de ses amis de toujours: Les très grands, ceux qui ont bénéficié de ses largesses fiscales de ces 5 dernières années. Le naturel revient au galop et, bas les masques
  • Fin du poker-menteur, nouvelle distribution des cartes. Les conséquences sont nombreuses.
  • La stratégie adoptée par Nicolas Sarkozy ‘’chaque jour, une proposition’’ ne tient plus. La force de proposition a changé de camp.
  • Le repositionnement de Sarkozy sur cette tranche d’électeurs ouvre une grande brèche sur sa droite: Oui, les électeurs frontistes du ‘’peuple’’ auront du mal à se reconnaître dans un candidat qui vole au secours des hauts revenus. Le grand écart sera difficile à réaliser dans ces conditions. Attention à Marine même si elle a du mal à faire campagne faute d’argent
  • Pour François Hollande, cette proposition le réconcilie avec la gauche de la gauche. Les électeurs tentés par Mélenchon, Arthaud ou Poutou peuvent s’y retrouver. Redistribution des cartes à gauche….
  • Sur le fond de la proposition, François Hollande s’affirme comme le candidat des classes moyennes et surtout réconcilie la Nation avec  sa vocation première: Le Patriotisme par temps de crise…
  • A l’international, cette proposition instaure déjà dans l’Union Européenne, les bases d’une fiscalité commune sur les hauts-revenus

« Le programme de Hollande est plus proche du nôtre que de celui des sociaux-démocrates« , a déclaré Klaus (chef de Die Linke) dans le quotidien berlinois Der Tagesspiegel à paraître mercredi, réagissant à la proposition fiscale choc de F. Hollande de taxer à hauteur de 75% certains revenus des contribuables les plus riches en France (AFP).

« J’espère que Hollande est sérieux. Il enclenche un changement en Europe. Nous devons aussi en Allemagne former une alliance pour relever le taux d’imposition maximum à au moins 53% comme du temps (du chancelier) Helmut Kohl« , a-t-il ajouté.

La France redevient le  »modele » à suivre.

En conclusion…

‘ Derrière tout capitaine-de-pédalo se cache un vrai commandement de bord, un fin stratège aux commandes du bateau France, pour le sortir des vagues tumultueuses de la crise économique ».

Précis.

Publicités