#Macron en #Inde (et ça ne passe pas): l’info en une image « No nuclear, Go back! »…

Sept ans jour pour jour après la catastrophe nucléaire de Fukushima, Emmanuel Macron est en Inde pour vendre des EPR (réacteur nucléaire de troisième génération). Et ça ne passe pas …

img_20180312_091804756624397.jpg

Vente de 6 réacteurs nucléaires pour la construction de la plus grande centrale nucléaire du monde à Jaitapur (Inde). Encore un dangereux Rassemblement Nucléaire (RN). Et quand on sait que la radioactivité de Fukushima ne s’était pas arrêtée aux frontières de la France, de quoi s’inquiéter n’est ce pas?. « No nuclear, Macron Go back! » clament les locaux (mais pas vu à la télé en France). Le nucléaire est-il compatible avec le « MakeOurPlanetGreatAgain »? Pas sûr. Lire l’Edito de Sarkofrance (Semainier politique)

Pourquoi Macron va-t-il vendre des EPR en zone sismique en Inde?

Même sans évoquer Tchernobyl, on se demande…

./…

Publicités

VIGIE: Des contrats et des promesses en ‘’rafales‘’…

On  »avait » déjà vendu des ‘rafales’’ aux Libyens, aux Brésiliens etc… C’est du moins ce qu’on nous  annonçait en 2007 et en 2010. Aujourd’hui, à trois mois de la présidentielle, rebelote avec l’Inde!

Arrêt sur image (@si) nous propose dans la série « Sarkozy annonce des contrats fictifs« , l’exemple libyen et l’emblématique contrat de 10 milliards d’euros….

Rappel. En décembre 2007, le dirigeant libyen, Mouammar Kadhafi, est en visite officielle en France. Sarkozy le reçoit avec tous les honneurs, ce qui ne manque pas de susciter la colère des militants des Droits de l’homme. Pour justifier la présence de Kadhafi, Sarkozy dégaine donc l’argument économique.

Lire article complet : Arrêt sur image.