#Jupiter « mis en examen » par #EdwyBourdin du « Pôle financé par la Presse libre. » #MacronBFM

Pendant près de 3 heures de « garde à vue » au « Pôle financé par la Presse Libre »Jupiter a été entendu par l’intraitable Edwy Bourdin. C’est qui Edwy Bourdin? C’est un journaliste diplômé l’Ecole de la parole argumentée sous l’arbre à palabre, celle du Direct -comme on dit-. C’est le Pôle des tenanciers vaccinés contre la langue de bois. Il est très peu visible dans les médias. Et l’ami GuillaumeTC a eu le réflexe de tirer son portrait (Attention, ça pique) …

À la fin de cet interrogatoire musclé (on comprend mieux pourquoi Manuel Valls, « Ministre chargé de rien » voulait qu’il rende gorge), Jupiter a été mis en examen pour #FakeNews aggravées, pour #Macronneries en bande organisée et – facteur aggravant -, pour « mise en quarantaine de la République » & du pays des droits de l’homme.  Lors de cette convocation, Eddy Bourdin a abordé différents points: la mise à l’index des étrangers (loi asile-immigration ou frontnationalisation des esprits), la casse du Rail Français et la stigmatisation des cheminots, l’exonération fiscale des riches investisseurs de sa campagne électorale (reforme de l’ISF), le troussage des Vieux (Retraites), l’expropriation des terres Zadistes à #NDDL, la privatisation des services publics et la fin de l’Université pour tous (sans oublier le racket de l’APL étudiants), etc. En très grande difficulté sur la question de « l’évasion fiscale », il a tenté – très habillement d’ailleurs-, de la remplacer par le terme « optimisation fiscale » pour ne pas confondre ses amis, mais le taulier Edwy Bourdin n’était pas dupe. Extraits, PV audio vidéo….

 

« Mis en examen », -les charges sont lourdes-, il sera à nouveau entendu dans un an et son procès est prévu en 2022. (Et du coup, Jean-Pierre Pernault de TF1 a rendu sa carte de presse).

./…

Publicités

Interview du 14 juillet: Tradition et petites phrases…

Souvenez-vous:  »Je décide, il exécute » ou encore  »ça fait Pschitt ». Ces petites phrases de Jacques Chirac s’inscrivent dans l’exercice de l’interview du 14 juillet.

François Hollande descendra les Champs-Élysées avant d’assister au traditionnel défilé du 14 juillet, avant de répondre aux questions de Laurent Delahousse et Claire Chazal depuis l’Hôtel de la Marine, Place de la concorde, non loin du Palais de l’Élysée.

C’est un retour à la tradition, instaurée par François Mitterrand. Nicolas Sarkozy avait abandonné ce rituel, et bien d’autres choses…

Cette année, le mot  »tweet » sera à l’honneur dans l’interview du 14 juillet. J’entends NicolasJ dire: ça s’arrose!.  François décidera, elle exécutera, sinon ça fera pschitt. Ou pas. Il sera surtout question de licenciements économiques

Màj: L’intégralité de l’interview de François Hollande, Président de la République

Je vous laisse le plaisir de notifier dans les commentaires, les  »petites phrases » de cet opus 2012.

|LCP|