Jérôme Kerviel: Qui paye ses dettes s’appauvrit ou meurt…

Jérôme Kerviel a été condamné à cinq ans de prison dont trois ferme par la cour d’appel de Paris, qui l’a jugé responsable d’une perte record en 2008 à la Société Générale.. La durée de la peine m’inquiète moins (quoique…), le volet « remboursement » est hors catégorie: il doit aussi rembourser 4,9 milliards d’euros de dommages intérêts. Petit aperçu du pénible labeur de notre trader…

20121024-195555.jpg

Qui paie ses dettes s’enrichit? Rembourser ses dettes nous débarrasse d’un poids moral et permet un enrichissement. Pour Kerviel, ce vieil adage n’a plus cours car, ça va être dur, et long. On peut donc affirmer: Qui paie ses dettes s’appauvrit ou meurt..

« Je suis totalement effondré, je ne comprends pas le jugement rendu, je me pourvois en cassation sans hésitation », a-t-il déclaré, affirmant son intention de « continuer à se battre quoi qu’il arrive ». Pourvoi en cassation. le pourvoi étant suspensif, il n’ira pas immédiatement en prison. Ouf.

Publicités