JF Copé veut devenir « Président de la République », et c’est pas une vanne…

Finalité d’une candidature à la Primaire de Droite? Le Palais de l’Elysée..

Copé candidat.png

Toujours bien préciser les choses pour mieux en saisir la portée, c’est l’objectif de ce post. Donc,  Jean François Copé veut devenir Président de la République. Oui, il le veut! Et c’est pas une vanne.

Billet « respect du temps de foutage de gueule »/ JF Copé, fait.

./..

Publicités

Défaite de l’#UMP: C’est si #Doubs d’entendre JF Copé….

Première élection (législative) de Nicolas Sarkozy depuis son retour à la tête de son parti et 1ère défaite avec l’élimination de l’UMP dès le 1 tour (législative partielle, #Doubs). Toute la classe politique s’est exprimée sauf une personne: JF Copé, ex-Président de l’UMP. Sa réaction après l’annonce des résultats…

On ne donne pas assez la parole à JF Copé, alors j’ai fait les archives, c’est si #Doubs de l’entendre dire: « Sarko est le meilleur! »…

Voila. 😉

(…)

 

Réaction de JF_Copé : « Oh oh! … » #JouyetFillon style

3500285Beaucoup d’avis depuis quelques jours sur l’affaire #FillonSarkozy et particulièrement sur le chapitre sur le #Jouyet de L’Élysée (Jean-Pierre), touché de plein fouet dans ce qui était à l’origine une affaire #Sarkozy. Beaucoup d’avis, sauf un

A Droite, seul JF Copé a gardé le silence malgré l’utilisation abusive de sa spécialité(politique): l’appel à la démission. C’est la stratégie au coeur de l’enfumage en bande organisée mené avec brio par ses acolytes de l’UMP, lancés dans l’exercice théorème de Pasqua (susciter une affaire-dans-l’affaire, etc, jusqu’à ce que personne n’y comprenne plus rien). Non, JF_Copé ne demande pas la démission de Christine Taubira de Jean-Pierre Jouyet, il ne savait pas

Simple « Oh oh! … » ? Oui car, JF_Copé ne savait rien, et pour cause! Il n’était pas là (je confirme). L’histoire de ce déjeuner Fillon-Jouyet ne répond pas à l’importante question que se posent les français: Qui a réglé l’addition lors de ce déjeuner de con au restaurant le Doyen? . Tant qu’à faire, posons-nous quelques questions (à la con comme à la télé): François Fillon y était-il en sa qualité de Triumvirat de l’UMP? A t-il réglé son addition avec remboursement en frais de bouche par l’UMP? Alain Juppé et Jean-Claude Raffarrin savaient-ils? etc.. A L’UMP la question ne se pose pas car la « cible », celui qui doit payer l’addition c’est F. Hollande!. Jean-Pierre Jouyet, l’ex-ministre de Sarkozy, donc « ex » et peut être « toujours » collègue de travail n’est qu’un simple fusible…

nicolas-sarkozy-et-jean-pierre-jouyet-accompagnes-de-brice_2198047_800x400

Dans cette affaire tirée à quatre épingles par l’UMP qui parle déjà « d’affaire d’Etat », on observe le silence du « Chef de la majorité présidentielle », de celui qui toujours appelle à la « solidarité de la gauche » quand sa politique est contestée par les députés de sa famille politique j’ai nommé Manuel Valls, 1er Ministre. Qu’il s’exprime et s’interpose face à la droite en furie, c’est son boulot…

Lire: Au revoir Monsieur Jouyet (by Captainhaka)

Il serait en effet temps que F. Hollande fasse l’ouverture vers les Hollandistes!, enfin, vers la Gauche, parce que l’ouverture à droite

(…)

#Bygmalion: 4 membres de la bande organisée en garde à vue, reste le parrain…

Affaire #Bygmalion-UMP: Quatre membres de la « Bande organisée » ont été interpellés à leurs domiciles et placés en garde à vue à l’office anti-corruption de la direction centrale de la police judiciaire (DCDP) à Nanterre.

BYgmalion UMP Sarkozy Copé Garde à vue Fausse facture

Comme dans les affaires de grand banditisme (politique), d’abord les « petites frappes« , pour obtenir des aveux et le nom du parrain, voire des parrains, puis…

(A suivre)

L’argument « Projet de loi Copé » de JF Copé, l’enfumage… #Bygmalion

CopéDans la tourmente des révélations de l’affaire Bygmalion, JF Copé avait promis de déposer une proposition de loi sur la moralisation de la vie publique (sic). Ce qui n’était qu’un argument (et qui avait fait marrer tout le monde) l’est toujours malgré sa rédaction et dépôt à l’assemblée nationale. (c’est comme si Jérôme Cahuzac déposait un « Projet de loi Cahuzac » sur l’exil fiscal, pareil)…

Simple argument en effet car, il faut une majorité pour faire passer un texte de loi et surtout un Groupe pour le soutenir, ce qui n’est pas le cas du Groupe parlementaire UMP qui vient de découvrir que son chef, le copéïste Christian Jacob avait versé 3 millions d’euros de leur dotation parlementaire à l’UMP à l’insu de leur plein gré! (il parle de « prêt »). Voici le texte enfumage de Copé

Projet loi Copé 1Projet loi Copé 2Projet loi Copé 3Source

Prochaine étape de JF Copé? les plateaux télés! on sait déjà ce qu’il va dire: « Mon intégrité est totale dans cette affaire (Bygmalion), j’ai d’ailleurs déposé un projet de loi pour une vraie transparence de la vie politique, pour enfin surveiller les comptes des partis, j’appelle le Président de la République et le gouvernement socialiste à plus de responsabilités, qu’ils arrêtent de freiner ce texte que les français demandent, patati patata… »

Mon avis: « Hé Jean-François! On ne t’a rien demandé! Ah si, un truc simple qui tient en une page: Les noms & prénoms des acolytes de la bande organisée, les contours et détails de ce deal avec Nicolas Sarkozy, sans oublier le montant total du braquage et les numéros des comptes bancaires des heureux bénéficiaires de ces millions d’euros d’argent public, ok ? »…

Avec toutes ces affaires de millions à l’UMP (Bygmalion, Dotation parlementaire UMP, financement libyen, écoutes Buisson, etc) on imagine assez facilement l’étendue du désastre des comptes de l’État entre 2007 et 2012 (Présidence Sarkozy) et, on comprend mieux les difficultés et cadavres financiers que découvrent les socialistes dans cette grande mission d’assainissement des fonds publics.

JF Copé proche de la démission, l’étau judiciaire se resserre…#Bigmillion

Pierre Lellouche (Député UMP), Arnaud Robinet (Maire ump de Reims) et Dominique Dord (ancien trésorier de l’UMP), sont convoqués par la police judiciaire de Nanterre écrit LePoint, pour plus d’explication sur leur « participation » à des conventions thématiques de Bygmalion (la bande-à-Copé,) facturées 12,7 millions d’euros…

Copé bigmalion justice 1

Selon les documents de l’UMP, ils sont supposés avoir participé a des « conventions », facturées à prix d’or par les copains Bygmalion de JF Copé. Nos trois élus UMP auront donc à cœur de dire la vérité, rien que la vérité et, on suppose que Jean -François Copé sera « profondément choqué » par les révélations de ses ex-amis, particulièrement celles de Dominique Dord, un proche de François Fillion qui avait démissionné en novembre 2012 en pleine crise Copé-Fillon. Le « système Copé » est dans le viseur de la justice….

Ces convocations appellent toujours une suite. JF Copé est proche d’une « convocation de la police judiciaire » de Nanterre, il ne peut y échapper, une question de jours. Va t-il « exiger » sa propre démission?

20140521-083748-31068371.jpg

À moins qu’il ne démissionne avant, François Hollande ne sera pas choqué, ni François Fillon, encore moins Nicolas Sarkozy. Henri Guaino ne fera pas de proposition de loi pour le disculper.

Le 03 mars dernier, dans un Burn-Out politique sans précédent, Jean François Copé avait mis sous scellés les comptes de l’UMP dans une nième « déclaration solennelle » au siège de son parti: « je publierais les comptes de l’UMP si tout le monde publie ET, si « Ma » proposition de loi est adoptée à l’Assemblée nationale ». Aucune proposition de loi n’a été déposée (il avait « discrètement » porté plainte contre LePoint.fr). Cette fois, c’est peut être la justice qui va mettre sous scellé JF Copé, le « Laurent Gbagbo » de l’UMP. Il va démissionner, je répète… #Radiolondres

(A suivre).

Morale (politique): Comme à droite, rendez-nous Jérôme Cahuzac et DSK! Vite!…

Affaires à l'UMP, élus premier tourUn billet politiquement incorrect que vous lirez ici et nulle part ailleurs, c’est un enseignement tiré des résultats du 1er tour de l’élection municipale 2014: la réélection dès le 1er tour, de quelques personnalités politiques qui ont eu maille à partir avec la justice ou avec la morale politique.

Patrick Balkany (Levallois-Perret), Alain Juppé (Bordeaux), JF Copé (Meaux), Éric Woerth (Chantilly, Oise), JC Lagarde (Drancy, Seine-Saint-Denis), André Santini (Issy-les-Moulineaux, Hauts-de-Seine), Jacques Bompard (Orange, Vaucluse),   etc. Des candidats de droite élus dès le 1er tour malgré quelques gros soucis avec la justice (Patrick Balkany), quelques condamnations judiciaires (Juppé, emplois fictifs Mairie de Paris), des mises en examen (Éric Woerth, Bettencourt), ou comme avec JF Copé, avec de sérieux doutes sur leur morale politique (Élection UMP grâce à la Cocoe, comptes scellés de UMP avec Bygmalion, etc.). Et pourtant, ils ont à nouveau la confiance de leurs électeurs.

1. Le constat

À Gauche, la morale (en politique) est une donnée importante, une valeur intangible, c’est louable,  mais cette éthique se paye cash dans les urnes. Allez comprendre. Aussi, je reste persuadé que les bannis de la gauche: Jérôme Cahuzac, Dominique Strauss Khan, Jean-Noël Guerini et bien d’autres, auraient fait de très bons candidats!, Oui, Il faut croire qu’ils avaient toute leur chance…

DSK Cahuzac

Je précise ma pensée: je ne me lance point dans l’apologie des pratiques douteuses en politique ou, dans l’acceptation d’une once d’immoralité dans la gestion de la chose publique (juste un peu), il faut lire ce billet comme une réflexion à voix haute sur ces résultats du premier tour, dont la critique se focalise sur la seule « défaite supposée » du gouvernement dans une élection locale. En effet, les analystes politiques se focalisent sur quelques villes ou la gauche est en difficulté, voire en ballotage défavorable sans s’attarder sur celles où elle conforte ses acquis (Lyon, Lille etc.). L’écho amplifié par la messe médiatique autorise cette réflexion face aux titres enjoués à la UNE de vos journaux. Posons nous quelques questions:

1. Peut-on se réjouir de la « victoire » des candidats « pas très clean » dans leur gestion (passée et/ou présente) dans une élection municipale? Malgré les affaires sur leur personne, pourquoi ces hommes (et femmes) politiques ont toujours les faveurs de leurs électeurs? Les français, souvent critiques et très acerbes sur le  « tous pourris » seraient-ils imperméables aux péripéties judiciaires de leurs élus? Et, pourquoi la Gauche serait-elle  la seule à bannir de ses rangs ses brebis galeuses? Si tel devrait être la morale en politique alors, j’ai deux propositions, pour plus d’équité.

1. Que la gauche arrête avec les pseudos « valeurs propres » dans la vie politique française, le dernier mot doit revenir aux électeurs comme le pratique la droite (UMP) avec talent. Premier point, Y a bon la morale...

2. Que la Gauche (le PS) rappelle aux affaires Dominique Strauss-Kahn (DSK). Un sondage (secret)le place d’ailleurs en tête des personnalités politiques que le public réclame. Deuxième point, le client-électeur est roi, il décide...

2. Les enseignements à tirer…

La morale en politique? Les français s’en tapent ! (enfin, je crois) et la droite pisse dessus sans vergogne! D’ailleurs, dans un récent sondage, 68% des sympathisants de droite souhaitent que Nicolas Sarkozy soit le candidat de l’UMP en 2017, malgré ses innombrables casseroles judiciaires.

LIRE: Les affaires Sarkozy (Infographie), le résumé...

Le Front républicain? Une connerie qui consiste à toujours tendre la main à une droite qui crache dessus. Mettre fin à ce statut de « cocu volontaire » et se tourner vers la gauche, vers « ces électeurs qu’on ne sollicite que pendant les campagnes électorales et qu’on oublie très vite au lendemain des victoires ». Tenez, à Marseille par exemple: le très mauvais score du PS était prévisible après le « blackboulage » honteux de Samia Ghali lors des primaires PS, et le dédain de la liste indépendante de Pape Diouf. Des candidats naturels d’un électorat dit « populaire » devenu variable d’ajustement des victoires de la gauche. J’en parlais déjà après les pratiques décomplexées de Manuels Valls: il a paumé une grosse partie de l’électorat de gauche! Ces derniers ont boudé les urnes, le FN est en hausse (à Henin-beaumont déserté par Jean-Luc Mélenchon), la droite garde ses ouailles et le Panier-Manuel-Valls reste vide, voire déficitaire: Il doit des voix à la gauche…

3. Pour finir…

En conclusion, 1. Rendez-nous Jérôme Cahuzac! Pirates! (un très bon candidat dans sa circonscription, voire à Levallois-Perret face à Patrick Balkany). 2. Pour le remaniement ministériel que la presse réclame à cor et à cris, on veut le retour de DSK aux affaires! (le « Meilleur d’entre-nous » de la Gauche!). S’il faut gagner avec des « pourris » alors, que Jean-Noël Guérini, le « pourri marseillais » se remette au boulot! Une dernière chose, François Bayrou, celui qui avait appelé à voter à Gauche (F. Hollande) en 2012 (Merci) retrouve la confiance des électeurs de Droite (UMP-Modem-UDI) à Pau, voila!

(PS:on va se gêner encore longtemps?) / (Réponse: Oui.)

Et, pendant ce temps chez Sarkozy et à l’UMP…

Fin de l’enfumage, c’est le premier jour de printemps (politique)! Une petite sélection enchaînée s’impose. Revue déstresse

20140320-090110.jpg

Le silence gêné de l’UMP dans les médias marque la fin de quelque chose, un nouveau printemps s’annonce, François Fillon le collaborateur respire, libre, dépollution (politique)...

20140320-090322.jpg

Non, JF_Copé n’a pas fait de déclaration solennelle de soutien à Nicolas Sarkozy depuis le siège de l’UMP, il pense à sa reconversion…

20140320-090444.jpg

Pour reprendre une activité normale et offrir plus de temps de réflexion à l’UMP (se reconstruire tout ça), Dimanche, votez (à Gauche), pour l’indépendance de la justice…

Et pour une vie municipale dépolluée.

Donc, Patrick Buisson était la taupe de JF Copé à l’Elysée… #BuissonGate

Aujourd’hui le Canard enchaîné publie le verbatim d’un après-midi à l’Élysée, enregistré par Patrick Buisson, ancien conseiller de Nicolas Sarkozy. La question de l’existence des enregistrements ne se pose plus, il y a lieu de se poser d’autres questions: Y avait t-il un commanditaire? A qui profite l’écoute?. La réponse, peut-être dans cet extraittweet du journal en ligne L’important..

20140305-005920.jpg

Et lorsqu’on suit la piste (dans le JDD), une surprise à la fin du paragraphe…

20140305-010125.jpg

Donc, d’après ces extraits, Patrick Buisson était la taupe de JF Copé au cœur de l’Élysée. En effet, c’est de mieux en mieux. On va attendre la nouvelle déclaration solennelle de JF Copé avec mise sous scellés des enregistrements Buisson au siège de l’UMP. Pour le reste, achetez le Canard Enchainé et lisez-le!

(A suivre)

(Vidéo): le « Burn-Out politique » de JF Copé…

JF Copé a fait sa « Gravity solennelle déclaration«  depuis le siège de l’UMP, un vrai burn-out politique qui se passe de commentaire. Extraits…

1. JF Copé tape sur la presse après s’être nourri du Hollande-bashing de la même presse, c’est génial: «Certains organes de presse, si peu regardants sur leur propre déontologie, si peu transparents sur les conflits d’intérêts qui les minent de l’intérieur s’érigent en procureur aussi bien qu’en juge de premier et dernier ressort. (…)». Sans commentaire.

2. Se cache derrière l’UMP qu’il a appauvri: « Depuis quelques jours, ma personne, mes proches sont l’objet d’une véritable chasse à l’homme (…)  Je fais l’objet d’une campagne de presse haineuse (…) Notre famille politique fait l’objet d’attaques incessantes, qui ont quitté le champs de la politique pour celui, lâche, de la rumeur et de la manipulation (…)». Plus la ficelle est grosse, plus ça passe pense t-il.

3. Sur la transparence, celui qui parlait de « voyeurisme et d’hypocrisie » lors de la proposition du gouvernement (Affaire Cahuzac) retourne sa veste. Le 09 avril 2013, il avait déclaré -je le cite-: « «On veut déporter le problème et mettre l’ensemble des responsables politiques dans une espèce d’image de fausse morale (…) les hommes politiques sont profondément honnêtes dans leur immense majorité et cette manière de les piétiner ne sert pas la démocratie».

copéGate

En gros, sur l’essentiel (les comptes de l’UMP), je résume la déclaration de JF Copé pour les nuls (avec moi dedans): « je publierais les comptes de l’UMP si tout le monde publie ET, si « Ma » proposition de loi est adoptée à l’Assemblée nationale ». Comme il n’est pas majoritaire, même pas au sein de l’UMP, donc, JF Copé annonce ce qu’il n’a pas l’intention de faire, c’est à dire respecter des mesures qui déjà existent, comme le rappelle le journal LeMonde.fr, c’est ballot.

L’Affaire: Quand JF Copé fait "Braquo" dans les caisses de l’UMP

Il a oublié de répondre à l’essentiel, et n’a pas évoqué son dépôt de plainte contre Le Point.fr, c’est bête. Le Pacte de Responsabilité à l’UMP, c’est pas pour demain…

(…)