JC Cambadélis: « Le frondeur qui vote contre la confiance, je le vire du PS! »…

[Avant propos: Je ne critique pas, j’informe]. JC Cambadélis, le Boss de Solférino (Siège du PS) est colère, très colère contre ces « salauds de députés frondeurs«  qui menacent de ne pas voter la confiance à Manuel Valls. Oui, le premier secrétaire du PS rappelle « qu’un député socialiste qui vote contre la confiance au gouvernement est exclu automatiquement du parti ». Et ce n’est pas une blague, il est colère

« Le respect des statuts!« , Ah! voila qui devrait réjouir Manuel Valls (très colère aussi), il prépare l’épreuve de l’Assemblée qu’il espère « passer avec de la force ». Dans la presse ce dimanche, M. Valls a livré les grandes tendances de son discours. Après la menace « le FN et l’extrême-droite sont aux portes du pouvoir en France »Manuel Valls va insister sur le registre de la peur avec gravité, sur « la menace terroriste que nous n’avons jamais connue à ce niveau-là« . Imparable!

Comment ne pas voter la confiance dans de pareilles circonstances? Si tu dis non parce que tu penses que le « contrat de confiance » signé en 2012 n’est pas respecté (Y a pas de statuts en la matière), 1. On te vire du PS et en plus, 2. Tu passes pour un vilain méchant qui cautionne le terrorisme! Non, je ne critique pas, j’informe, d’ailleurs, le 1er con qui me parle de « Diktature Socialisse« , je le vire! (CambadéliStyle). Après la menace Art.49.3, la confiance forcée? ok, on note.

Édit. Gérard Filoche (PS) vient de répondre à Jean Christophe Cambadélis: « Aucun article de statut (du PS) ne permet d’exclure un député socialiste qui ne vote pas la confiance à un gouvernement qui défend une ligne opposée à celle du parti et un premier secrétaire pas élu est mal placé pour prétendre faire le père fouettard à la vieille mode stalinienne ».

Gérard Filoche répond à cambadelis

Ah bon? Donc…

(…)

Publicités

Lettre au Service client de la Gauche (PS): Carte d’électeur et points de fidélité…

France, le 04 Mai 2014, premier envoi – Relance le 06 déc 2015, régionales 2015 (j’insiste) -.

A l’attention de Monsieur le Responsable du Service Client de la Gauche Incorporated

Siège PS, 10 Rue de Solférino, 75333 Paris CEDEX.

Objet: Réclamation (…)

 

Bonjour,

Je viens par ce présent vous faire part de quelques observations sur mon contrat (politique) avec la Gauche Inc., une très vieille souscription. Ce dimanche, j’ai remarqué que ma carte d’électeur de fidélité est à moitié pleine, j’ai voté la confiance six fois sur douze et je suis à jour de mes cotisations. Cependant, sur mes points de fidélité, disons, sur cette contrepartie (toujours en petits caractères dans les « conditions générales de vente », CGV), le compte n’y est pas, ma femme est très inquiète, moi aussi, la preuve:

Carte d'électeur fidélité

Pour la deuxième moitié de ma carte de fidélité, je pense qu’il faudrait qu’on négocie sérieusement. Oui, la prochaine cotisation, faut venir la chercher car je ne pense pas que je ferais le déplacement du dimanche. Cette souscription est un devoir civique certes mais, c’est aussi et surtout un acte républicain qui appelle des contreparties, c’est à dire, l’octroi de points de fidélité, c’est très important pour renouveler la confiance, j’y tiens. Pour l’instant, après 2 ans de fidélité sans faille,  le compte n’y est pas.

Carte d'électeur fidélité 2

Aussi, pour les prochains appels de fonds (scrutins n°7, 8, 9, 10, 11 et 12), particulièrement celui du 25 mai (pour le ravalement de façade de la grande copropriété européenne), je ne serais peut-être pas disponible, ma femme a piscine et je pense l’accompagner. Nos convictions sont intactes, le goût de la victoire tourne au vinaigre, la confiance s’étiole et j’ai des doutes, de très sérieux doutes, ma femme aussi.

J’attends donc mes points de fidélité conformément aux 60 engagements contractuels,  c’est une condition sine qua non pour que je puisse respecter ma part de contrat,  les votes à crédit, c’est bon, j’ai déjà donné, ma femme déteste. Et, nous n’avons pas l’intention de changer de crèmerie, ni de saisir l’association de protection des consommateurs UFC-Qui-Choisir, car nous pensons que ce contrat reste encore le meilleur sur le marché, même s’il intègre dangereusement les clauses abusives (exemple, l’option « austérité » forcée) de la concurrence.

Dans l’attente, et dans l’espoir de garder mon abonnement, merci de m’envoyer mon R.I.E (Relevé identité électeur). Veuillez agréer…

(Copie carbone: Palais de l’Élysée.).

Cordialement,

@bembelly (on iPhone).