« We Are the Ones » : Barack Obama et le courage des Grands…

Obama CHEMinoritaire dans l’opinion et face à un Sénat hostile, Barack Obama a scellé avec courage le rapprochement avec le voisin Cubain. Il fallait oser, c’est ce qu’on appelle «le courage des Grands».

Pour l’abolition de la peine de mort en France par exemple, François Mitterrand était allé contre l’opinion publique majoritairement hostile pour  inscrire dans les tablettes de la république une réelle avancée sociale. La Loi Veil (IVG) est dans le même registre, l’adoption du «MariagePourTous» aussi malgré une hostilité encore présente. Être grand, c’est savoir gouverner sans être prisonnier de son opinion publique, avoir des convictions et s’y tenir.

De Barack Obama, l’histoire retiendra au moins deux choses: 1. L’Obama Care Act (politique d’accès aux soins pour tous, assurance maladie), 2. Comme le «Ich bin ein Berliner» (Je suis un Berlinois) de JF Kennedy, le désormais «Todos Somos Americanos» d’ Obama prononcé hier dans son allocution au peuple des Amériques restera dans les annales des relations internationales.

Une phrase symbole qui fait écho à une autre, pas le célèbre «Yes we can» de 2008, mais le «We are the Ones» de la même année, une chanson-clip de soutien au candidat Obama en course vers la Maison Blanche, c’était déjà l’hymne de la fraternité américaine. D’actualité…

Et les Cubains chantèrent, ♬la♫ la♪ la♬♪.. «le courage des Grands».

(…)

Publicités