Philae, 1er Dog de l’Élysée (wouaf-wouaf!)

C’est un cadeau (de Noël), et il va sonder la comète jardin de l’Élysée: Philae. Non, ce n’est pas un Rottweiler, encore moins un cadeau de Trierweiler, c’est le Labrador du Président de la République, l’ami fidèle de Pépère. Les invités du dimanche entendront les wouaf wouaf, et ceux qui l’auront entendu diront: «Oh qu’il est mimi!», peut être même «François Hollande, il a du chien!», possible.

Philae François Hollande Chien Elysée labrador

Pourquoi ce nom de Philae? Peut-être parce que la vie politique est un long voyage, et lorsqu’on a atteint son objectif (Être élu Président de la République par exemple) les difficultés ne s’arrêtent pas pour autant. L’atterrissage peut se faire sur le côté et la déconnexion avec la base (électeurs) est possible. Alors s’installe une solitude stellaire dans l’attente du prochain passage du soleil (la croissance), pour recharger ses batteries et poursuivre sa mission. Oui, le silence et l’absence de signaux n’est pas toujours un signe d’échec, tout cahier de charges a sa part d’imprévue, c’est peut-être le message à retenir. De nos jours, les labradors ont remplacé les pigeons voyageurs pour transmettre les messages. Restez connecté, le soleil apparaitra…

Philae dans le jardin de l’Élysée, ça va être une vraie tchouri !!!.

[Billet wouaf-wouaf,] fait.

(…)

Publicités

Les enregistrements Buisson, payés sur fonds publics, des «archives publiques»?…

Décidément, il est bon l’avocat de Patrick Buisson. Il avait fait valoir la qualité « documents de travail » en parlant des enregistrements de son client devant le tribunal. Ce dernier bossait à l’Élysée, payé (100.000 euro/mois) par l’argent du contribuable, on peut donc demander que ces documents retournent dans les archives publiques, à l’Élysée, chez Pépère! C’est la brillante idée d’un ex-élu écologiste. 20minutes vous explique le truc, je pompe l’intégralité du papier en copie écran…

photo 5photo 4photo 3photo 2photo 1

Puisqu’on a payé le dictaphone, les cassettes, le gros salaire de Patrick, Nicolas et associés, on va peut être enfin pouvoir se taper les 60 DVD de ces enregistrements «constitutifs d’une partie des prestations payées sur fonds publics» , donc des bandes qui «appartiennent aux archives publiques nationales». Cette fois, personne ne viendra nous enfumer avec la théorie du complot, les QuiSavait toussa. L’Élysée est donc prié de récupérer les enregistrements Buisson, «archives publiques».

Les (3) enregistrements Buisson (extraits audio)… #Sarkoleaks 

Cette fois,  on va vraiment l’écouter le « Paul Bismuth« ! Et, on pourra même dire: on savait!, sans se gêner…