« Qui imagine le général de Gaulle mis en examen? »… #Sarkozy

Nicolas Sarkozy mis en examen

Corruption passive, financement illégal de campagne électorale et recel de fonds publics libyens. Placé sous contrôle judiciaire.

Juste une question pour « Solde de tout compte »: « Qui imagine le Général De Gaulle (…) ? « 

C’est tout..

./…

Publicités

Macron et l’extrême-droite autrichienne, même politique migratoire selon le @NYTimes. Épinglé.

Dans un Édito critique titré « Austria’s Welcome to a Party With a Nazi Past » signé The Editorial board, le très sérieux New York Times épingle le très jeune Chancelier Autrichien Sebastian Kurz pour sa dangereuse coalition avec les néo nazis d’extrême droite et pour une politique anti anti-immigré et anti-musulman. Un signal alarmant qui défini selon le NYTimes, «une nouvelle normalité en Europe», c-à-d, une politique migratoire dans une «Europe droite dure», déjà en Pologne, en Hongrie, en Italie et aussi en France avec une belle mention pour Emmanuel Macron. Illustration (Édito signalé par @Vivelefeu )…

Autriche France Macron Migrants NYTimes

Politique de la main tendue aux garde-côtes libyens pour «faire barrage aux migrants», les fixer dans des hotspots comme proposé par Emmanuel Macron avec les conséquences connues : tortures et réduction en esclavage. Focus sur l’Autriche, pas que pour le NYTimes …

«Cette position n’est pas différente de celle prise par le gouvernement du président français Emmanuel Macron, qui a annoncé l’introduction d’une législation dès 2018, pour accélérer les expulsions de migrants …».

La France et sa « Politique de l’Autruche »épinglée. Pour toute réclamation, merci de vous adresser au New York Times qui remet une couche en fin d’édito: «le retour de l’extrême droite en Autriche est un signe de la vulnérabilité de l’Europe qui cède du terrain à la xénophobie et à l’autoritarisme». Oui, chez nous aussi, déjà en mode #MakeLesiDéesFNGreatAgain, et ça fait mal je sais

Le « Macron d’Autriche » peut en cacher un autre…

20171222_104652

CQFD.

./…

 

Libye: Pénurie de munitions, l’OTAN en guerre la fleur au fusil…

Il parait qu’on a plus de munitions pour notre guerre en Libye? C’est une info tirée du Journal Le Monde.fr de ce samedi. C’est embêtant au regard de notre engagement dans ce conflit libyen. Cette pénurie de munitions toucherait principalement les bombes à guidage laser, les plus utilisées par la coalition en Libye.

Depuis la déclaration du 19 mars dernier par Nicolas Sarkozy, la France est guerre! On ne dit pas guerre  c’est vrai, mais notre implication dans le conflit libyen est sans conteste. En témoigne les félicitations des insurgés de Benghazi dans les premières heures de l’intervention…

Le feu d’artifice du début a laissé la place à une distance coupable du point de vue des insurgés qui reprochent à l’OTAN, et à ses troupes, de ne pas en faire assez. Les troupes de Kadhafi ont depuis repris du terrain sur les positions des insurgés. Pourquoi? Que se passe t-il? L’explication nous vient du Washington Post cité par Le Monde.fr : Les forces de l’OTAN engagées dans les opérations aériennes en Libye sont à court de munitions.

Les experts consultés par le Washington Post sont acerbes : « La Libye n’est pas une grosse guerre, note l’un d’eux. Si les Européens manquent de munitions aussi tôt dans un conflit aussi peu important, on peut se demander à quel type de guerre ils sont préparés. Peut-être qu’ils réservent leurs avions aux démonstrations aériennes… »

C’est d’autant plus embêtant qu’à Misrata, les rebelles révolutionnaires encaissent des pertes énormes. Dans un précédent billet, je posais la question de savoir si la Libye serait notre Afghanistan à nous. La question n’est plus  de savoir si on devrait y aller ou pas. On y est. Qu’est ce qu’on fait maintenant? Il faut des munitions…

Il faut dire que  la guerre à un coût. Selon une source aéronautique citée par l’AFP, une heure de vol de Rafale coûte entre 10.000 et 13.000 euros. Pour les Mirages, c’est plus ou moins le même tarif. Il faut calculer entre 10.000 et 11.000 euros l’heure de vol. Pour les bombes, selon le type de missiles utilisé, les prix évoluent entre 250.000 et 350.000 euros l’unité. Ajoutons à cela 50.000 euros, l’heure de fonctionnement pour le Charles-de-Gaulle. Faites le calcul…

Je connaissais l’expression: Partir en guerre la fleur au fusil. Je ne sais pas si le sous-équipement en munitions rentre dans cet adage. En tout cas, j’ai trouvé l’information assez marrante pour en faire un billet.

[illustrations] 1 & 2

Les Nations-Unies préfèrent le thé à la menthe au café ivoirien…

Thé ou café?

Dans le Café-bar des Nations Unies, la machine à café est en panne, on n’y sert que du thé à la menthe. C’est une résolution 1973 qui le stipule. Elle a été entérinée lors d’un raout international organisé dans le Palais de l’Elysée le 19 Mars 2011. Le cours du café à fortement baissé à la bourse d’Abidjan, les spéculateurs ont vendu toutes leurs actions, l’inquiétude s’installe au sein de la population. Cette nouvelle a eu l’effet d’une bombe  en Côte d’Ivoire…

Le chef de la Grande Plantation d’Abidjan Laurent Gbagbo en profite pour mettre le pays à sac. Ses contre-maîtres tuent les ouvriers qui refusent désormais de travailler dans ses plantations. Ces derniers avaient voté en décembre 2010 la cession de leur part à Mr Dramane Allassane Ouattara pour reprendre les commandes de la coopérative ivoirienne en prévision de cette résolution des Nations Unies. Ces dernières semaines ont été pénibles et la guerre civile s’installe. Les Nations Unies sont en occupés sur les côtes de la Méditerranée et l’association #civ2010 va porter plainte pour non assistance à personnes en danger….

Je pourrais continuer dans ce sens et vous pondre un roman sur ‘’Ce que Je pense’’ du monde qui nous entoure, mais non. Pas envie, je veux simplement pousser une gueulante, exprimer une réflexion à voix haute.  Je me veux la voix des sans voix. Je reviens sur une frustration qui court sur le net. Frustration du peuple ivoirien qui souffre de se voir abandonné.

Depuis samedi dernier, la France est entrée en guerre contre la Libye et, tous on applaudi pour la grandeur retrouvée de la France ! A l’exception des quelques réticents qui voient d’un mauvais œil la récupération de cet engagement militaire à des fins de politique intérieure, les présidentielles de 2012 s’approchent et, je comprends cette retenue.

On a presque tous souhaité une intervention internationale pour mettre fin aux souffrances des libyens, souffrances infligées par les troupes de Mouammar El Gaddhafi. Il fallait que cela cesse, oui. Mais, depuis le déclenchement des hostilités, j’ai comme un sentiment bizarre, une répulsion humaine du fait que des hommes vont mourir, nos enfants y resterons peut être, nous serons endeuillés collectivement. Cette perspective ne m’enchante  guerre (c’est le cas de le dire). En disant cela, je me réconcilie avec ma copine la rebelle qui  est de tous les combats sur twitter, de la crise ivoirienne à celle de la Libye en passant par Tunis et la Place Tahir en Égypte… Mon souhait de justice n’est pas une  addiction à la guerre… Je me pose des questions…

Ah ! Je vois les réflexions du genre : ‘’Comme ça, on souhaite une intervention et, maintenant que c’est fait, on est pas content ? Jamais contents les français ! Toujours à rouspéter ! ‘’. D’abord une chose, je n’ai pas souhaité une guerre quelconque. Être mal à l’aise  face à la folie meurtrière d’un dictateur sanguinaire n’est en rien un blanc-seing pour tous les va-t-en-guerre de la planète non plus

Capture de mon twit traduit par une journaliste Néerlandaise (TV)

Les raisons évoquées de notre engagement? Protéger le peuple Libyen, sécuriser la ville Benghazi. Très bien !! Et après, on marche sur Tripoli pour finir le boulot? ou, on observe un statut-quo. Combien de temps? Et les ivoiriens d’Abidjan alors ? Ils peuvent aller se brosser ? Je ne vais pas vous faire le plaisir d’une dissertation sur le deux-poids-deux-mesures, c’est barbant et puis, tout le monde s’en fout !!

Ils n’ont qu’à crever ces cons d’ivoiriens avec leur démocratie à la con! On s’en tamponne! L’ultimatum de Nicolas Sarkozy du 17 décembre 2010 disait :

Laurent Gbagbo doit se plier sans délai au verdict des urnes ‘avant la fin de la semaine’ sous peine d’encourir des sanctions européennes et d’avoir affaire au tribunal pénal international .

Depuis il s’en ait passé des dimanches ! Que des messes de célébrées dans les églises ivoiriennes depuis ! Que des messes de requiem! Que des veillés mortuaires…

C’est pas bien de le dire en ces temps de guerre me diront certains. On doit être solidaire derrière le chef des armées en temps de guerre! Vrai, et je m’en fiche ! J’avais envie de le dire et puis ça me fait du bien ! C’est dans mon forfait…

Non, je ne suis pas ivoirien. Je n’irais pas voter pour les cantonales ce dimanche tout simplement parce que ma circonscription n’est pas renouvelable pour ces élections de 2011. Je n’irais pas à l’église brûler un cierge pour nos appelés dans le feu de l’action dans le désert libyen non plus. j’ai transmis cette obligation à Mgr Barbarin (Evêque de Lyon) que j’ai croisé samedi soir dans une église du 5ème arrondissement, à l’occasion d’un appel au baptême des jeunes de Lyon. Il fera une prière  pour nos soldats et pour le peuple ivoirien….

Non, ça ne compte pas...?

Que sont devenues les résolutions de Nations Unies sur la Côte d’Ivoire ? Quid des sanctions économiques au niveau européen, les gels des avoirs et tous ça?  Que ni-ni.. Le boulanger d’Abidjan Laurent Gbagbo pisse dessus depuis des mois, les meurtres des civils continuent, le hashtag #civ2010 en parle toutes les secondes. Mais on s’en tape ! Ivoiriens ! Circulez ! Il n’y a rien avoir…

Certains blogueurs d’Abidjan ne comprennent pas ce désintérêt de la communauté internationale sur leur sort. Eh ben mes amis, faut croire que les Nations Unies préfèrent le thé à la menthe au café Ivoirien. Des goûts, dégout.

Pas besoin de lire dans la marre de café ivoirien pour voir les effets induits dans la politique française. Ça ne m’étonnerait pas de lire ceci dans le sondage que fera le Journal du dimanche (JDD) : ‘’ La côte de popularité du Président de la République est en hausse de 5%….

Que dire aussi  des éléments de langage de l’UMP dans les semaines à venir ? Je les vois d’ici : ‘’le grand chef d’état’’, ‘’l’image de la France dans le monde’’ etc.…  Je ne dis pas que c’est une des raisons de cette détermination française dans le conflit libyen, mais vu l’utilisation qui va en être faite….

Quoiqu’il advienne, je n’oublierais pas: -les ratés de la diplomatie française dans la révolution du Jasmin, -notre absence de ‘’La place tahir’’, de l’avion de Aziz Miled (MAM), -l’ambassadeur Playboy sur Facebook etc. Je me refuse d’oublier qu’une député UMP a proposé de remettre dans les bateaux les civils tunisiens et égyptiens… N’oublions pas que le chômage ne cesse d’augmenter en France, que le prix du gaz va flamber de 5% le 01 avril, que l’économie va mal depuis quatre ans déjà!, que notre dette extérieure est la plus importante de ces cinquante dernières années et, qu’on aura toujours besoin de notre petit café du matin !

Les blogueurs de gauche sont partagés dans cette guerre de Libye. Certains approuvent, d’autres sont réservés. La position est certes difficile à tenir, mais compréhensible. Applaudir des deux mains, c’est comme voter Chirac au deuxième tour des présidentielles de 2002. Je ne connais pas les détails du différent commercial sur la vente d’armes à Kadhafi, j’attends les prétendu preuves de financement de la  compagne présidentielle de 2007 par Saîf- Al-Islam et, de lire le canard enchainé de mercredi prochain. On peut être contre les dictateurs du monde et ne pas être va-t-en-guerre. Aussi, pourquoi c’est nous qui sommes en première ligne ? La Libye n’est pas une ancienne colonie française que je sache ! Pourquoi les ritals ne prennent pas la direction des opérations dans leur ancienne colonie ? Les ricains eux, ne se mouillent pas trop. Ils ont déjà leur Afghanistan. Maintenant, on a peut être le notre aussi et, ça m’emmerderait de ne plus avoir mon café le matin!

LIBYE: Ultimatum, JAPON: Ultime atome nucléaire…[Màj vidéo]

Ultime atome…

L’actualité de ce jour (ou de ce week-end) peut être résumé par l’image ci contre ou, par ce titre que j’emprunte à l’ami @pierrederuelle. Le jeu de mot est excellent en dépit de la gravité des événements.

Les dernières heures ont été pleines de rebondissements. Au Japon pour le risque nucléaire et, en Libye pour le risque  guerre contre le régime de Kadhafi (auto-proclamé, le Roi des rois d’Afrique).

Résumons.

1. LIBYE : La France, Les États-Unis, le Royaume uni et plusieurs pays arabes ont lancé hier soir un ultimatum à Mouammar Kadhafi. Voici le texte intégral:

«La résolution 1973 adoptée par le Conseil de sécurité impose des obligations très claires qui doivent être respectées.

La France, avec les États-Unis, le Royaume-Uni et des pays arabes estiment qu’un cessez le feu doit être mis en œuvre immédiatement, c’est-à-dire que toutes les attaques contre les civils doivent prendre fin.  Kadhafi doit mettre fin à l’avancée de ses troupes sur Benghazi et les retirer d’Adjdabiyah, Misratah et Zawiyah. L’approvisionnement en eau, électricité et gaz doit être rétabli dans toutes les zones. La population libyenne doit pouvoir recevoir l’aide humanitaire.

Ceci n’est pas négociable. Si Kadhafi ne se conforme pas à la résolution 1973, la communauté internationale lui en fera subir les conséquences et la mise en œuvre de la résolution sera imposée par des moyens militaires.»

Pendant ce temps, sur le terrain,  Kadhaffi s’en tape et viole le cessez-le-feu prévu dans la résolution du Conseil de sécurité adoptée la veille. Il était hier aux portes de Benghazi. La Bolivie et l’Équateur rejettent une éventuelle intervention militaire en Libye. Le président Bolivien Evo Morales estime qu’une intervention va «entraîner davantage de morts» et ne vise qu’à s’approprier le pétrole libyen. De son côté Kadhafi refait le coup de la visite des observateurs (amis) internationaux pour constater le respect d’un cessez-le-feu sans cesse violé. Enlisement de la situation en vue…

2. JAPON : Après le séisme et le Tsunami sur l’Archipel, les pompiers sont toujours en œuvre aux pieds des centrales nucléaires en danger. Le Japon classe désormais l’accident nucléaire en niveau 5 au lieu du niveau 4. D’après les évaluations de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN),

en cas d’aggravation de l’accident, une contamination à Fukushima serait beaucoup plus localisée mais aussi plus forte qu’à Tchernobyl. Dans le pire des cas, le rayon d’évacuation autour de la centrale pourrait être porté à 60 ou 70 km mais la mégalopole de Tokyo (35 millions d’habitants), située à 250 km de là, serait épargnée.

A l’échelle planétaire, les retombées radioactives de l’accident resteraient inférieures à celles provoquées dans les années 50-60 par les essais nucléaires.

L’électricité est en passe d’être rétablie dans la centrale nucléaire,ce qui serait une bonne chose. La situation reste  préoccupante. Peur de la fusion de l’ultime atome nucléaire….

Et, pendant ce temps en Côte d’Ivoire, Laurent Gbagbo continue de défier les résolutions des Nations Unies depuis décembre 2010. Le pays est au bord de la guerre civile généralisée. On compte  des plus en plus de victimes des exactions de l’armée fidèle à Laurent Gbagbo et, de nombreux déplacés.. Faut croire que la côte d’ivoire est passée de mode…. L’ONU n’ira plus boire au café ivoirien, et confirme sa préférence pour le thé à la menthe….

FRANCE:La Libye sera-t-elle notre Afghanistan à nous?

17 Mars 2011, Nations Unis

Cette nuit aux Nations-Unies (ONU), la France a retrouvé son prestige dans le concert des nations. La résolution 1973 des Nations Unies autorisant l’utilisation de la force contre les armées de Kadhafi, permet la mise  en œuvre de la « responsabilité de protéger« , et ressuscite le droit d’ingérence. Ouf ! Il était temps…

Alain Juppé, Ministre des Affaires étrangères a porté personnellement ce dossier aux Nations Unis, cela nous rappelle l’intervention de Dominique de Villepin en Février 2003. La comparaison s’arrête là. En 2003 la France refusait d’entrer en guerre contre l’Irak de Saddam Hussein. Depuis hier, on peut dire que cette résolution sonne comme une déclaration de guerre contre la Libye de Kadhafi.

Cette victoire diplomatique a été obtenu sans les voix des traditionnels botte-en-touche (la Russie, la Chine, l’Inde, le Brésil) et… l’Allemagne (si si..), les partenaires du G8 ont fait défaut.

Que contient cette résolution-1973 des Nations unis ? 1-Demande de l’arrêt des combats. 2-Instauration d’une zone d’exclusion aérienne pour empêcher le bombardement sur des populations civiles. 3-Accroissement des sanctions économiques sur le régime Kadhafi. 4-« Les Etats membres sont autorisés à prendre toutes les mesures nécessaires pour faire cesser les combats. » Ce dernier point permet à la France et ses alliées de frapper le cœur du pouvoir Libyen.

Cette avancé diplomatique n’augure pas des lendemains qui chantent. Sa mise en place suppose la participation militaire des différents états d’une coalition à bâtir avec l’adhésion des pays de la ligue arabe (ce qui n’est pas gagné) et  des pays de l’Union africaine (là non plus..). Au regard l’attentisme de ces derniers sur la crise ivoirienne (en cours depuis décembre 2010), on peut se poser des questions.

La France, redevenue la Patrie Universelle ses droits de l’homme peut-elle mener seule cette offensive salutaire pour le peuple libyen ? Des vies étaient (et sont) en danger, les bombardements sur les populations civiles inacceptables. Que va-t-il se passer maintenant ? On y va avec qui ? Sans l’Allemagne, quel poids à cette résolution pour l’Europe ? Combien de temps cela prendra t-il ?

En réponse à cette résolution, le Colonel Kadhafi promet ‘’un enfer’’ à la France s’il était attaqué, avant d’accepter aujourd’hui même, le principe d’un cessez-le-feu par son ministre des affaires étrangère. Ruse, gain de temps ? Pas sûr qu’il abdique pour si peu.

La création d’une zone d’exclusion (entre les deux parties), créera de facto deux Libyes. Celle de Kadhafi (et son fils) avec l’actuel drapeau et, La Nouvelle Libye des insurgés de Benghazi (avec l’étendard de la liberté retrouvée).

Paris organise à l’Elysée samedi 19 mars un sommet sur la crise libyenne avec la participation de Ban Ki Moon (Secrétaire générale des Nation Unies), Les représentants de la  Ligue Arabe et de l’Union africaine. (UA). Sur le terrain, Washington post nous apprend qu’Al Qaeda a fait une proposition officielle de service aux insurgés libyens. Si j’ai bien tous compris, nous allons faire la guerre à Kadhafi qui lui est en guerre contre Al Qaeda d’Oussama Ben Laden, qui lui veut nous détruire.. Sacré merdier...

Quoi qu’il en soit, une intervention est (était) nécessaire. Ne rien faire, c’est donner un signal positif aux dictateurs de tous les continents (En Côte d’Ivoire, Laurent Gbagbo attend toujours son éviction par les Nations Unis). Le pays des droits de l’homme peut se féliciter de porter à nouveau l’étendard de la Liberté. C’est une lourde responsabilité, à inscrire dans la durée. La route sera longue et sinueuse, l’enlisement possible, les bavures aussi. Fasse le ciel que cela ne devienne pas notre Afghanistan à nous. En dépit de la présence du Royaume-Uni, faut dire que la défection de l’Allemagne est très mauvais signe pour la coalition européenne. A quelques mois des présidentielles de 2012, voila la guerre qui s’invite dans le débat politique français… A suivre.