Si la connerie était imposable, la Droite serait assujettie à l’ISF.

Mon ami et collègue Politeeks a failli s’étrangler en lisant l’article de Challenges sur la proposition de la DroiteForte:  supprimer le logement social.

<<La Droite forte propose de supprimer, en 20 ans, le logement social. Celui-ci serait remplacé par de la propriété sociale pour 0 euro de plus, en faisant des locataires du logement social des propriétaires. Chaque année, l’Etat obligera les bailleurs sociaux et les collectivités, par l’intermédiaire des préfets, à mettre en vente 5% du parc de logement social>>.

20121025-215950.jpg

Il reprend son souffle quelques secondes pour nous livrer son analyse:

« Et boum: que vont devenir les anciens bénéficiaires de logement social ? ils vont payer au prix du loyer une mensualité de crédit… donc une toute petite mensualité , et un endettement qui durera combien de temps? ils ne seront jamais propriétaires. Vous croyez que je pourrai payer mon F1 de 34 m2, disons à 350 000 euros prix parisien du marché avec des mensualités de 350€ en combien de temps?.« 

Un grand bol d’air plus tard, il nous propose de vérifier l’absurdité de la proposition des ces jeunots de la #TeamCopé, avec cette formule mathématique.

M = Mensualité
T = Taux Mensuel (Taux annuel / 12)
K = Capital
D = Durée du crédit (en nombre de mois : exemple 25 ans = 300 mois)

Formule mathématique pour calculer la mensualité d’un crédit :

Mensualité = ( K x T ) / ( 1 – ( 1 + T )-d )

Cette hérésie est une ode à la France des propriétaires de Nicolas Sarkozy en 2007. Propriétaires sarkozystes, levez-vous! Personne…

Moralité: Si la connerie était imposable, la DroiteForte serait assujettie à l’ISF.