​Quand F. #Chérèque taclait la «bêtise de M.#Valls» sur les 35heures …

«Si tu veux être apprécié, meurs ou voyage» dit le proverbe persan. François Chèrequeancien secrétaire général de la CFDT n’est plus, et le florilège des condoléances est au rendez-vous, à Gauche comme à Droite, la tradition.  Mais que pensait-il de certains « amis »? Exemple au hasard

Sur twitter, Manuel Valls, l’ami intime des syndicalistes a écrit: « Avec François Chérèque s’éteint un grand syndicaliste, un homme de progrès, un ami. Mes pensées vont à sa famille, aux militants de la CFDT ». C’est respectable, ils étaient peut-être amis, qui sait, la CFDT c’est pas la CGT non plus. Mais depuis l’avis-chérèque, Manuel Valls devenu 1er Ministre en 2014, n’a pas passé du temps dans les entreprises comme gentiment conseillé par François Chérèque. Mieux, il a fait la #Loitravail contre l’avis des français et des syndicats (via l’article 49.3). Difficile donc de croire à une éventuelle convergence d’approche sur le temps de travail entre nos deux « amis ». Donc la remarque s’applique, aujourd’hui encore. Réduire les droits des salariés,  c’est une bêtise.

C[Q]FDT.

./…

Entubologie (politique): 49.3 seringues de #Valls, clystères et saignées …

DCF 1.0Comme Monsieur de Pourceaugnac narrant les « aventures de ce gentilhomme monté à Paris pour épouser la jeune Julie mais que Sbrigani et Nérine, gens d’intrigue payés par l’amant de la belle, vont s’ingénier à perdre« , permettez que l’on s’attarde sur lEdit de ce 05 juillet 2016 à l’assemblée nationale où le Résident de Matignon s’est encore illustré dans le «divertissement du Roi».

C’est une pièce contemporaine qui connaît un grand succès dans les rues et faubourgs de la CGT. (…). Certains n’y voient que l’éphémère triomphe d’un genre politique mineur, le 49.3. C’est là bien mal considérer l’ambition du projet de Sir Manuel de Matignon. En mêlant inextricablement l’art de la ficelle, la fourberie et l’artifice, il rêve d’un spectacle total qui révélerait, aux yeux de tous, sa puissance et sa gloire. Dans l’intrigue de Matignon, peut-être davantage que dans toute autre pièce, il nous rappelle que le théâtre politique est un monde où toutes les transgressions sont permises, un monde où les fous sont rois.

Explications1. Mise en scène tantôt grinçante, tantôt hilarante, 2. On ne rit pas longtemps car très vite stupéfait par le spectacle dont on est la victime sur la volonté du Médecin maltraitant qui ordonne clystère et saignées pour imposer une #Loi dite « Travail », 3. Et la camisole tient lieu de 49.3.

 Valls Article 49.3 Olivier Faure

«Monsieur de Pourceaugnac» actuellement au Théâtre des Bouffes du Nord (Paris) baissera le rideau dans quelques heures, mais l’œuvre de Matignon jouera les prolongations. Et ceux qui n’y voient qu’un petit clystère insinuatif, préparatif pour amollir, humecter et rafraichir les entrailles du code du travail se trompent, car notre bon Médecin Maltraitant est spécialisé dans le bon clystère détersif à double catholicon, pour un traitement avec rhubarbe, miel rosat, entre autres ingrédients, pour balayer, laver et nettoyer le bas-ventre de Monsieur (le salarié) François.

Article 49.3 Syringue pour bailler clyftere aux hommes

Un autre chemin était possible, mais hélas, le remède inaproprié fût cependant entubé sans autre forme de procès suivant l’ordonnance 49.3 -déjà connue- du Duc d’Evry, résident de Matignon. [Billet « Culture théâtre et Politique », fait. Merci au Groupe J-P. Vernant pour l’inspiration]

./…

​​Pendant ce temps, M.#Valls change discrètement le nom de la #loitravail …

Changer de nom, une diversion-ficelle de la Droite qui pensait que le passage à l’identité « Les Républicains » allait effacer les casseroles de UMP et de Nicolas Sarkozy, raté. Plus simple serait de virer la #loitravail et son article 2 jugé « pas dans la légalité » selon une jurisprudence de l’IOT, sans oublier les inquiétudes de l’ONU sur la précarisation des salariés et l’affaiblissement des syndicats avec cette loi travail, mais ça, à moins de l’obliger. Oui, tant que Manuel Valls peut pourrir le mandat de F. Hollande pour ensuite récupérer un PS en miette, et lancer sa propre start-up (politique), il ne va pas se gêner, un virus (politique).  Reste Arnaud Montebourg  au PS pour éviter que ce désastre – avant ou après la présidentielle– n’arrive. Il énerve -déjà- la Rue de Solferino, c’est plutôt bon signe.

Ami-es #GoGoFH2017, alors #çavamieux?

 /source