Le « penseur de Biraben »: Maitena, l’ex de canal+ innove …

Sur son profil Twitter: « ne Travaille plus. pense. ».

img_20160903_000249.png

Le penseur de Rodin, on connait, « le penseur de Pôle emploi » – ou de Biraben– c’est nouveau

Avec tous « les penseurs que compte la France« , j’ai du mal à comprendre qu’on ne trouve pas une solution pour éradiquer le chômage. Il ne manquerait plus qu’on les accuse de ne pas suffisamment penser à leur difficile situation, ou de réfléchir. Avoir le « chômage facile« , avec de bons émoluments, mieux payé qu’un actif..

« le chômeur ne Travaille plus, donc il pense « / Mais à quoi? …

C’est Maitena qui le dit. Je pense qu’elle se moque, enfin je crois. Une pensée pour les chômeurs – involontaires, de longue durée, en fin de droit, etc- qui n’ont pas « le temps de penser »

./…

Les «Zemmouroïdes» de Maïtena Biraben … #LGJ

Maitena BirabenMaïtena Biraben? Une vieille copine depuis les «Maternelles», très matinale, elle bossait même les dimanches pour la chaine Canal+ (déjà), elle était notre «Supplément Weekend» avant que Vincent Bolloré ne l’installe aux manettes du «Grand Journal» pour remplacer Antoine De Caunes.

Le fauteuil semble inadapté car elle a très vite chopé les «Zemmouroïdes», une «pathologie verbale» dans l’air du temps, particulièrement visible chez les sujets (et émissions) atteints par le virus FN de la course à l’audience. Fiche de consultation..

Et paf! On va dire que c’est la faute à Bolloré!. Oui, remplacer les «Guignols de l’info» par les animateurs pour faire les guignols, c’était une mauvaise idée. Il se dit (off) qu’elle reviendra ce soir sur ce ratage dans l’édition du Grand Journal, avec peut-être des excuses. Finalement, Maitena c’était mieux avant, et sa cuisine était bonne, oui, avant.

(…)