▶#Macron ne veut pas de Manuel #Valls, le pauvre…

Perdre face à Hamon, trahir (2fois) et se faire jeter, ça va me faire la semaine. Pour finir, une pensée pour les aficionados de François Hollande, président sortant pour qui Emmanuel Macron a eu un mot très sympa ce mardi. Sans oublier cette atteinte à la mémoire de François Mitterrand

Macron pour tourner la page des 5 dernières années et des pratiques des 20 dernières

Ces « 5 dernières années »? il n’était pas pas là, lui, loin de tout sur « l’île de la Guyane » n’est ce pas? Comparer la Gauche victorieuse de 1980 à la ligue de Droite de l’avant guerre, c’est (…) comment dire (…) ni de Gauche et pas du tout de Gauche je crois. Pour ne pas dire autre chose.

/…

Publicités

Amphigouri (politique): le «#Valls Camp décolonial» Vs #NYTimes, le ratage décodé …

Il a pris sa plume pour répondre à l’article « Regards changés et langues déliées » paru dans les colonnes du New York Times le 2 septembre, et comme pour la déchéance de nationalité – sur Facebook-, Manuel Valls s’est planté. C’est l’avis des décodeurs du journal le Monde qui passent sa tribune en revue …

valls-ney-york-times-decolonial

Raté! L’argu tombe à l’eau. Le « Valls Camp décolonial » – pour ne pas dire ce séminaire- n’était pas « réservé aux blancs » comme on a pu le lire çà et là. C’était une mutinerie – on va dire ça- « réservée aux personnes concerné·e·s par le racisme d’État (..) avec pour objectif de confronter les plus jeunes aux questions qui les touchent et de faire se rencontrer et travailler ensemble des groupes qui n’en ont pas l’habitude. Le camp s’inscrit – je cite- dans la tradition des luttes d’émancipations décoloniales anti-capitalistes et d’éducation populaire. ». C’est ce qu’on peut lire sur le site dédié

cdecolonial

Question: Qui avait  prévu de passer ses vacances cet été à Reims? Pas moi! Avec toute la presse autour cet événement – un vrai succès médiatique il faut dire-, il faut croire que désormais,  « ne pas recevoir des gens sobres dans une réunion d’alcooliques anonymes, c’est faire acte de discrimination, ou peut-être bien du communautarisme »On avance. Avec toute cette publicité, Manuel Valls a fini par les rendre populaire, même dans le New York Times! C’est malin. L’organisation va finir par lui offrir des tickets gratuits pour l’été 2017, il ne sera plus à Matignon, et ça lui fera des vacances. Rappel

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et cette condamnation de l’État pour racisme avéré, c’est l’oeuvre des organisateurs de ce « camp décolonial » autour de la redoutable Sihame Assbague la « Malcom X ». Voilà qui explique bien de choses. « Qui veut noyer son chien l’accuse de (…)« . Manuel Valls ou comment créer les conditions d’un repli identitaire, et comment le sacrer dans le voisinage de la Cathédrale de Reims. Genèse. Hier encore, il était question de faire barrage au Front National, aujourd’hui, c’est tout un « boulevard » qu’il leur offre avec cette récurrente phobie identitaire, ces « ridicules approximations » qui révèlent un peu plus son amphigouri (politique), et qui entachent durablement l’image de la France au yeux des américains, et du monde. Le marquis Gilbert Motier de La Fayette doit se retourner dans sa tombe.

./Lire+

Entubologie (politique): 49.3 seringues de #Valls, clystères et saignées …

DCF 1.0Comme Monsieur de Pourceaugnac narrant les « aventures de ce gentilhomme monté à Paris pour épouser la jeune Julie mais que Sbrigani et Nérine, gens d’intrigue payés par l’amant de la belle, vont s’ingénier à perdre« , permettez que l’on s’attarde sur lEdit de ce 05 juillet 2016 à l’assemblée nationale où le Résident de Matignon s’est encore illustré dans le «divertissement du Roi».

C’est une pièce contemporaine qui connaît un grand succès dans les rues et faubourgs de la CGT. (…). Certains n’y voient que l’éphémère triomphe d’un genre politique mineur, le 49.3. C’est là bien mal considérer l’ambition du projet de Sir Manuel de Matignon. En mêlant inextricablement l’art de la ficelle, la fourberie et l’artifice, il rêve d’un spectacle total qui révélerait, aux yeux de tous, sa puissance et sa gloire. Dans l’intrigue de Matignon, peut-être davantage que dans toute autre pièce, il nous rappelle que le théâtre politique est un monde où toutes les transgressions sont permises, un monde où les fous sont rois.

Explications1. Mise en scène tantôt grinçante, tantôt hilarante, 2. On ne rit pas longtemps car très vite stupéfait par le spectacle dont on est la victime sur la volonté du Médecin maltraitant qui ordonne clystère et saignées pour imposer une #Loi dite « Travail », 3. Et la camisole tient lieu de 49.3.

 Valls Article 49.3 Olivier Faure

«Monsieur de Pourceaugnac» actuellement au Théâtre des Bouffes du Nord (Paris) baissera le rideau dans quelques heures, mais l’œuvre de Matignon jouera les prolongations. Et ceux qui n’y voient qu’un petit clystère insinuatif, préparatif pour amollir, humecter et rafraichir les entrailles du code du travail se trompent, car notre bon Médecin Maltraitant est spécialisé dans le bon clystère détersif à double catholicon, pour un traitement avec rhubarbe, miel rosat, entre autres ingrédients, pour balayer, laver et nettoyer le bas-ventre de Monsieur (le salarié) François.

Article 49.3 Syringue pour bailler clyftere aux hommes

Un autre chemin était possible, mais hélas, le remède inaproprié fût cependant entubé sans autre forme de procès suivant l’ordonnance 49.3 -déjà connue- du Duc d’Evry, résident de Matignon. [Billet « Culture théâtre et Politique », fait. Merci au Groupe J-P. Vernant pour l’inspiration]

./…