#Neymar et le « nouveau maillot du #PSG », déjà en ligne, nouveau sponsor…

À ce niveau de rémunération, c’est « Medef Emirates » qui sponsorise, nouveau partenaire…

NeyMar PSG nouveau Maillot Présentation

[Exclu. By me. Lire le Medef comme un concept, celui de l’immoralité fiscale et des sommes folles]. Oui, J’en #Neymar de ce discours ambiant qui laisse croire que ce transfert serait une bonne chose pour nos finances publiques. Un discours fakenews qu’on nous avait déjà vendu lors de l’arrivée de David Bekham à Paris – on voulait nous faire croire qu’il allait jouer gratuitement et que son salaire serait reversé à l’hopital Necker. Ben voyons!-, ou récemment pour la venue de Zlatan ibrahimovic la légende imaginaire . La France se porte t-elle mieux? D’ailleurs, l’argu « Oulàla la France va mal!«  est celui utilisé par Emmanuel Macron pour nous vendre, à l’insu de notre plein gré, par des ordonnances pour les malades que nous sommes, une seconde loi travail encore plus restrictive sur les droits des salariés. Le savoir, les émoluments de Neymar-de-Paris échapperont à la ponction fiscale conformément aux souhaits du Gouvernement Macron-Philippe qui n’a pas inscrit la « lutte contre l’évasion fiscale » dans son cahier de  charge.

L’optimisation fiscale est dans le contrat – cf les bonnes feuilles FootbalLeaks et se souvenir de la récente perquisition au PSG et chez Di Maria et Pastore, et l’ouverture de l’enquête préliminaire pour « blanchiment de fraudes fiscales aggravées -. Aussi, Mesdames et Messieurs, fichez-nous la paix avec vos arguments à deux balles! Fichez la paix au français moyen qui ne le verra même pas à la télé! – Désormais en France, pour regarder match de foot le week-end à la télé, faut payer, s’abonner, ou avoir un bon lien pour un streaming direct-. La nouvelle « la taxe Neymar » débarque avec ses hausses du prix de l’abonnement à prévoir et ils applaudissent. Moralité …

Le foot est devenu un produit de luxe et le Medef son partenaire. 

Cordialement.

./…

Et Emmanuel #Macron pissa sur la #Gauche (+ l’argu de fond qui tue) …

L’Université d’été du Medef, c’est «une réunion de famille des gens de Droite de France», un truc pro-business où l’on parle vacances et marges bénéficiaires. Cette année pour représenter la famille «socialiste», c’est le jeune Macron qui a été désigné volontaire (par le cousin Valls), il a fait des pieds et des mains pour revoir son tonton Pierrot (Gattaz), «Je veux y aller sinon je boude!»...

Emmanuel MAcron Gattaz Photo de famille du Medef

Ah la famille, ça vous change la vie! Et le parfum des retrouvailles libère la parole. Dans son p’tit discours style «Merci de me garder ma place ici chez moi, oh comme je suis content!», le jeune cousin Macron a eu des mots très durs contre sa famille d’accueil qui pourtant lui avait attribué une grande chambre à Bercy lorsque le reniement (euh… remaniement) fut venu. Devant ses cousins et cousines du Medef, il a dit: « Je compte sur vous pour engager plus d’apprentis, et vous savez quoi? c’est désormais gratuit quand ils sont mineurs!». Tonnerre d’applaudissements (il est des nôôôtres!!! il a lu le Code de Travail comme nous z’auuutres!!!), avant d’ajouter:  «La gauche n’est pas exempte de critiques particulières. Elle a pu croire à un moment, il y a longtemps, que la politique se faisait contre les entreprises, ou au moins sans elle. (…) Elle a cru que la France pourrait aller mieux en travaillant moins, c’était des fausses idées». Et voilà! A peine arrivé il provoque, ces jeunes…

Après cette «grosse pisse macronnée 35heures» limite «rétablissement de l’esclavage des jeunes», les grands cousins de «la famille de Solferino» n’ont pas mâché leurs mots, ils sont «très colère». D’abord Yann (Galut), qui répond à la provocation: «(…) on comprend pourquoi il a préféré se faire applaudir au Medef plutôt que de venir à La Rochelle parler avec sa famille d’adption, il a insulté Jean (Jaurès), Léon (Blum), François (Mitterrand), Lionel (Jospin) et Titine (M. Aubry). (…) Il va falloir que Cousin Valls clarifie la position de la famille  (…) Ce sont des mots d’un homme de droite». Puis, c’est à Paul (Christian) de s’énerver à juste titre: «(…) J’aimerais que le chef de famille -président de la République- arrête ce concours Lépine des vieilles recettes libérales ». Et sans oublier la sagesse du Vieux Claude (Petit Barto!) qui incite notre jeunot à plus d’attention dans ses propos. Excepté cousin Manu, (Adopté 1er du nom, plus d’une fois, avec colère de Marie-Noëlle Lienemann), aucun homme censé de  la famille de Solférino n’avait tenu ce genre de propos.

Donc, Grosse crise de famille à 20 mois d’un renouvellement de bail (2017), c’est gênant, très. Mais, c’est pas très grave pensent certains (à tort ou à raison). Comment comptent-ils s’y prendre? L’argu-de-fond-qui-tue est en cours de distribution dans les bistrots du coin (je résume et je complète): «C’est nous les meilleurs même si on s’est planté royalement sur toute la ligne avec les recettes de cousin Valls. Hé ho les gens! vous voterez pour nous en 2017 pauvres cloches! Quoi? on n’arrête pas de faire des conneries? Et alors? Vous voulez vraiment que Nicolas Sarkozy revienne au pouvoir, avec Wauquiez à l’économie et Guéant à l’intérieur? Ah, ZavezVu? Vous ferez comme on vous dira de voter sinon, vous pourrez pleurer l’époque où vous aviez tout le loisir de décréter que François Hollande est un type de droite, voilà !». Ça se tient, on va dire ça.

Ah les cons de la VraieGauche (vrauche) que nous sommes! on passe notre temps à réfléchir, à critiquer la Loi Macron, le Pacte de responsabilité, à chier sur la LoiRenseignement sans oublier toutes les conneries qu’on a pu dire ça et sur le chômage qui ne baisse pas, sur la frustration de Rebsamen à deux doigts de réussir l’inversion de courbe de la moutarde, etc. Oui, on se perd en arguties alors que les choses sont si simples, il suffit de relire l’Évangile de Gauche selon Saint’Con (5ans, validité): «Oui, le PS tu voteras car c’est ton destin! Ton avis à deux balles, on s’en tamponne! c’est Nous ou la Droite, voire le Front national (encore pire), TINA-pas-le-choix! Ce qu’on fait ensuite du mandat que tu nous confies, c’est pas ton problème, on fait comme on veut! Et si t’as des remords pov’con, t’auras qu’à t’dire que t’as voté bourré épicétout! Amen.».

Je m’incline (ou pas).

(…)

Bref, Manuel Valls n’aime plus l’entreprise…

Après la terrible annonce du frondeur-Gattaz, on peut penser que Manuel Valls va arrêter avec le « j’aime l’entreprise« , sa carte d’identité du Medef..

IMG_5214.PNG

À quelques heures du vote de confiance à l’assemblée nationale, c’est un coup bas porté à Manuel Valls, une vraie déchéance de l’amitié qui coïncide (comme par hasard) avec le retour annoncé de Nicolas Sarkozy, (le projet Medef, c’est en partie  son programme 2012). Donc, L’enfant chéri de la droite (Sarko) est de retour, et le fils adoptif (Manu) ne compte plus! Terriblement ingrat, il leur a donné çà, et ces charognards demandent: 1. la suppression des jours fériés, 2. De déroger au salaire minimum, « . De remonter les seuils sociaux, 4. de revoir la durée du travail (35 heures), 5. le travail du dimanche etc… C’est d’une « violence inouïe » (JF Copé).

Alors, « Manuel Valls n’aime plus l’entreprise?« , on peut le penser mais (attention!!!), il est cap de l’aimer quand même! et bien plus qu’avant! Hypothèse: « M. Valls: Hé les copains du Medef! Pour mon discours de politique générale face à ces emmerdeurs de frondeurs, vous me balancez un « truc de la mort qui tue le social », genre hardcore, puis, je leur débecte à l’Assemblée un discours sur « Moi Manuel Valls, dernier rempart des valeurs de la gauche contre le méchant patronnat-Medef », contre le FN aux portes du pouvoir, contre les terroristes de l’État islamique (les cousins d’El qaida)! Puis, ils me votent la confiance, vous aurez votre blé (les 50 milliards du pacte de responsabilité) et hop! le tour est joué! ok? ».

C’est juste une hypothèse, possibe mais très mauvaise foi. L’option « le Medef s’est payé la tronche de Manuel Valls » parait plus plausible.

Je dis ça, je dis rien...

[Les Échos]

Relisons les tweets effacés de Manuel Valls (un plaisir)…

Un ami me signalait hier la réactivation du compte Twitter de Manuel Valls, j’avais regardé sans conviction, et déjà quelque chose paraissait louche. Oui, il manque des tweets, effacés? pas le temps de pousser loin la réflexion jusqu’à ce soir. LeMonde.fr a exhumé les vieux tweets de Manuel Valls, difficile ne pas partager son avis…

1. Sur les étrangers, l’islam, les provocations

IMG_4997.PNG

2. Sur les grosses fortunes et la justice fiscale

IMG_4998.PNG

3. Sur les syndicats et les « privilèges » du Medef

IMG_5002.PNG

Il me faut vous dire que Manuel Valls était l’invité à l’Université d’été du Medef aujourd’hui (normal) et, le « standing ovation » des patrons restera un big moment (politique). Les « avantages »…

4. Sur la BCE et la soumission à l’Allemagne (Merkel)

IMG_5003.PNG

Sur ce dernier point, Arnaud Montebourg doit se marrer. Il avait déclaré:

MOntebourg Merkel

Oui, Manuel Valls était de Gauche, mais ça c’était avant...

Lire aussi: Virus (politique): Fallait pas installer Norton.

(…)

Philippe Varin a t-il vraiment renoncé à 21 millions d’euros?…

20131128-011654.jpg

Il faut s’attarder sur « dispositions «actuelles» » dans le texte, ce mot a un sens. Philippe Varin renonce provisoirement (avec le sourire) à la mise à disposition de 21millions d’euros pour une retraite de 300.000 euros net annuel (pour 4 années de travail, seulement, sic). Il a ajouté: «Je m’en remets au conseil de surveillance du groupe pour décider, quand le moment sera venu, et après avis du Haut Comité de gouvernement d’entreprise (Medef), des conditions appropriées de mon départ à la retraite».

LIRE: P.Varin (PSA): Quand un "Légion d’honneur" supprime des emplois…

Quand le Medef applaudit et s’en mêle (pour sauver le soldat Varin) mieux vaut attendre les «prochaines dispositions» sur ce départ à la retraite avant de saluer une «sage décision»

LIRE:Retraites: Quand leFigaro défend l'euromillion de Philippe Varin

Je renonce à croire que…

[…]

Laurence Parisot virée par le Medef…

« La modification statutaire est rejetée, il n’y aura pas de convocation d’assemblée générale extraordinaire » (*).

Medef Parisot

(*) Communiqué du conseil exécutif du Medef. Pas d’assemblée générale extraordinaire, donc pas de modifications statutaires, en clair, pas de troisième mandat possible pour Laurence Parisot. Elle quittera ses fonctions le 1er juillet. Elle est virée. C’est un licenciement. Service après édition: Ce matin dans la Matinale de Canal+, in « #140SignesChrono », ma copine @Elooooody a vu ça > Mon tweet en affichage libre…

Laurence Parisot virée par le Medef
ça s’arrose!.

[LeMonde]

Compétitivité: Et le Medef va à vau-l’eau…

Jean-Claude Volot? Peut être le prochain Président du Medef. Encore un qui veut nous donner des leçons de compétitivité

L’occasion d’un jeu de mot ridicule pour toute réponse…

Quand le Medef va à vau-l’eau, Jean-Claude...

|Lire sur jegoun.net|