#JLM « Under Arrest » |#PasDeVague et loin de cette musique (politique) qui tourne en boucle…

Pasdevague JL Melenchon Perquisition

Au milieu des années 90, les Inrocks s’entretenaient avec « Arrested Development »05 juillet 1994 – tandis que le monde entier se déhanchait sur « EveryDay people ». Les vrais savent. Le temps passe et la sonorité politique d’aujourd’hui tourne sur JLM Under Arrest. Pour changer de refrain et de musique, The Guardian nous propose un back to The #Sound of #Atlanta, ça va vous faire beaucoup de bien…

Billet comprimé (politique), prescription by Véro Servat. Cette consultation est gratuite. De rien.

/illustration by Me

Publicités

Public Enemy : Du miroir de la violence …

Prolégomènes: « Les personnages & les situations de ce récit ne sont pas forcement imaginaires. Toute ressemblance avec une fiction récente ou situation historique ayant existé est purement fortuite (ou pas) ». Attention, les images ci-dessous basées sur des faits historiques et bien réels sont d’une violence inouïe ...

“Honky Talk Rules” by Chuck D, Lead vocal de Public Enemy, sample évident de “Honky Tonk Woman” des Stones [oui]. Extrait: « i let the entire world hear and know of your problem, but let everybody also know of your crimes, but you don’t want to ever fix this world by solving rather have the whole earth singing to your lies… » A traduire (déjà ici).

L’« effet miroir», une violence inacceptable … ./…      

#ArethaFranklin, Emotional grace …

Du mouvement des droits civiques (aux côtés de Martin Luther King, de Rosa Parks, etc) jusqu’à Barack Obama, un lien, un nom et une voix, celle de la Queen Of Soul Aretha Franklin. Toute une vie de Roots

God bless Aretha Franklin, Amazing grace ..

./…

Quand « Beyoncé clip le Louvre », la #culture urbaine redonne vie à l’#Art et à l’Histoire…

Dans ce clip (Apshit) réalise au Louvre par Beyoncé & Jay-Z, les références à une certaine histoire sont nombreuses (à découvrir). Les toiles jusque là hiératiques, se dévoilent avec majesté, les œuvres s’animent au rythme des notes et entrent dans la danse, le « Sacre de Napoléon » est enfin festoyé. Et que dire de cette 1ère « visite de famille » pour la « la négresse » de Marie-Guillemine Benoist, heureuse, sous le regard et la tendresse Joconde de Monalisa sa copine 

« Culture urbaine » n’a jamais aussi bien porté son nom. Demain, « ils » iront au Louvre sur les traces de cette toile mouvante, demain, ils étudieront l’Histoire de l’Art dans les collèges et lycées via ce support dynamique, demain, ils s’approprieront l’œuvre figée pour une nouvelle dynamique sociale. Demain, ou pas. Allez, tous au Musée les Djeuns’, #culturezVous! A ce propos, une question: « Pour vous, que représente cette image tirée du clip de Beyoncé? » Ah! indice: la symbolique historique est importante, très. Ref. à l’histoire d’un long voyage sans retour. Et Vous avez 4heures …

Traitre negrière esclaves bateaux

Bonne Fête des Pères les copains. (Billet Culture, fait.)

./..

My « Army Of Lovers », faut connaitre …

Si tu ne connais pas ..

« 🎵 Be be ay be be ay!🎶 Around the world around the world 🎵 A time to go a time to live 🎶 A place to be a love to give 🎵 When traveling around the world My army of lovers 🎶Be be ay be be ay!🎶… ». Bref, faut connaître…
.
Music video by Army Of Lovers performing « My Army Of Lovers », (C) Disco Extravaganza, 1991 Universal Music AB

./…

Au rythme de la #Rumba (Kongo) …

Natif d’un paradis absurdement raté, j’habite une vaste pensée, oui j’habite une merveille entre Rhône et Saône et le plus souvent, quand tout m’effraie, j’habite le rythme de la Rumba. Entrez, c’est open …

Au cœur de ce qui enchante ma vie, ces airs (Césaire) joyeux

./…

 

Afrika Obota ou « Mère Afrique » de Pierre Claver #Akendengue. Billet [@Zgur_ Music] …

Dans le casque «Extimités (musicales)» l’émouvante « Africa Obota » ou «Mère Afrique» du Grand Pierre Claver Akendengue, l’encyclopédie de la musique africaine. L’ami @Zgur_ ne jure que par lui. Il connait #AfricaObota, ce sublime chant en langue Omyènè du Gabon qu’il ne … parle pas – à vérifier-. Et ça l’a marqué, moi aussi d’ailleurs, depuis tout petit au Congo, une mélodie très présente sur le «Grundig Satellit 2000» – la radio de mon Père- toujours connecté sur les ondes courtes d’ «Africa n°1, Boite postale 001 Libreville Gabon» (comme l’annonçait le générique, de mémoire). Au menu, une longue intro symphonique qui sublime la «Mère Afrique» au rythme guitare acoustique et percussions (bongos, congas, goumbis, talking drums, etc). J’avoue, ce beau refrain «🔊Congoooôôôô-ho! Algérie! Nigéria 🎶Zaïre – Ghana🎶 – Éthiopie🎵 – Camerounnn!🎶🎶» à 2’20 m’a beaucoup marqué, une vieille addiction que je vous livre …

Pour la « récitation des pays d’Afrique » y a pas mieux, en musique en plus, je le conseille. Ouvert et très engagé, « plus grand » que Manu Dibango en Afrique mais moins connu à l’international, Pierre Claver Akendengue avait répondu au «discours de Dakar de Sarkozy» en novembre 2008 dans « Vérité d’Afrique », un album vision globale de l’histoire de l’Afrique, à découvrir.

Africa Obota Pierre Akendegue

🎶Africa! Africa! Africa! Africa ! [En savoir plus, relire billet Zgur de juin 2009]

./…

Indépendance « chacha » du #Congo: Et la pirogue «Les Jours heureux» toujours pas là…

Congo Indépendance Brazzaville KinshasaEn Afrique dans « le Pays Bantou», il y a deux Congo, deux capitales: Brazzaville et Kinshasa. Le Kongo, pour l’écrire à l’ancienne, est un « pays 2-en-1 » traversé par le majestueux fleuve du même nom, avec deux dates d’indépendance: le 30 juin 1960 pour le Congo-Kinshasa [RDC, Ex Congo-Belge, ex-Zaïre], et le 15 Août de la même année pour le Congo-Brazzaville (Ex Congo Français), le pays du #MadeinSape, chez bisso-na-bisso. On parlera du Cabinda (3ème Congo, ex Portugais) une autre fois.

Et pour sceller dans le marbre la liberté enfin retrouvée, André Malraux avait fait le déplacement à Brazzaville, le Roi Baudoin de Belgique avait rencontré nos cousins d’en face. « Cérémonie remise des clés », le proprio reprenait enfin son bien après des centaines d’années d’esclavage et de colonisation. L’année 1960 marquait la fin du bail en Afrique, mais dans l’euphorie, on avait oublié de vérifier « l’état des lieux sortant ». On ne savait pas …

Et depuis, comme des cons, on n’arrête pas de rembourser cette caution longue comme un bras késapélério « la dette« , plus les intérêts. Bref, passons. Ah l’indépendance! Une bien «belle époque», celle de l’espérance et du « kimpwanza », symbolisée par une mélodie mythique, « Indépendance Chacha » de Joseph Kabasselé dit Grand Kallé, une chanson référence des indépendances africaines, dans le patrimoine culturel de tout un continent – pour l’Unesco, il faut vérifier-. C’est cette agréable sonorité que je partage en ce jour 1er de la liberté de cette terre ancestrale qui m’a vu naître et grandir. Nostalgie perso, en musique, via un clip complainte de la «nouvelle génération», une vraie réussite visuelle et musicale. Chantons! «Indépendance cha-cha to zoui hé! Ô kimpwanza cha-cha to bakiri !

Non, je n’ai pas connu ce « bon vieux temps », je suis de «la génération d’après», celle qui attend toujours que la pirogue « les Jours heureux » remonte ce putain de fleuve pour accoster au Beach Ngobila (Brazza) et sur l’autre rive du Pool Malébo (Kinshasa), avant d’emprunter les «routes imaginaires» de ce grand territoire de l’Afrique centrale pour enfin déverser les bienfaits de la liberté toujours attendue comme le rappelle Alain Mabanckou. Mais bon, mieux vaut être pauvre et libre que  …  sous tutelle, un tiens vaut mieux que deux tu l’auras n’est ce pas?.

Indépendance bla-bla  (version originale ici)

./…

« Tajabone » à l’Élysée: Le «Jour de Gloire» des soldats #MadeinAilleurs est arrivé (Woléy!) …

Des soldats #MadeinAilleurs à l’Elysée, c’est Tadjabone. Près de 60 ans après les indépendances africaines, on fête « Tajabone à l’Élysée » , une réception tardive mais officielle par le Président de la république. Pour ces enfants d’Afrique originaires des rives du fleuve Sénégal, de la forêt équatoriale du Congo, des vallées de la Centrafrique ou des contrées ivoiriennes, le «Jour de Gloire» est enfin arrivé

François Hollande va naturaliser 28 anciens tirailleurs africains

Venus d’ailleurs (woléy), désignés volontaires sous les trois couleurs (woléy), les #AdamaTraoré, #BlackM & #Théo d’avant, (woley), ils ont formé et tenu les rangs (woléy) dans différentes opérations militaires entre 1857 et 1960 (woléy). Pour ces valeureux soldats de la «guerre de Navarre» (woléy), aujourd’hui à l’Élysée (woléy) grâce au travail acharné de la génération d’après (woléy), le Griot chantera ces valeureux guerriers qui honorent leurs Pères & Mères (woléy).

Aujourd’hui à l’Élysée, camp #decolonial, c’est «Tajabone », On fête le Tajabone. Oui, Ta..Tajabone, Woléy !

./…

Comprimé (politique): Jamiroquai, «Deeper Underground»…

Pour éviter le «Deeper Underground» de l’actuenfolie, Jamiroquai, Godzilla The Album (1998).

Un comprimé (politique) loin du flot, en musique, cette littérature qui s’ignore...

./…