Qui est riche et qui est pauvre en France? Graphique des niveaux de vie, les réponses …

« Qui est riche et qui est pauvre en France? » Éternelle question qui alimente bien des débats (politiques), sans oublier ses corollaires et détails: « Qui appartient aux catégories populaires? Qui fait partie des classes moyennes? Qui est aisé? Qui est riche? » etc.  Des questions et désormais des réponses de L’observatoire des inégalités sur les niveaux de vie mensuel selon les familles, sur la base des données détaillées de l’année 2013 par type de ménage. Se positionner ...

  

Des frontières critiquables certes, mais qui éclairent assez bien nos lanternes. Alors, riche ou pauvre? Ce n’est pas une question, non, ne pas répondre, mais si vous insistez….

.+/Source

Publicités

Le Quotient Familial expliqué à Nicolas Sarkozy…

Avec la question du quotient familial, François Hollande a invité la famille dans la campagne présidentielle. Ce sujet concerne plus de 30 millions de Français. Cette politique est mal connue et, Nicolas Sarkozy s’est encore fourvoyé mardi soir sur la plateau de France2 en laissant croire que François Hollande  veut  supprimer le quotient familial. Faux.

Cette notion était absente sur les  »anti-sèches‘ de Sarkozy visibles à l’écran de l’émission  »Des paroles et des actes‘. Voici quelques précisions à insérer dans les prochaines anti-sèches du candidat de l’ump.

D’abord, la politique familiale à la française est un succès que les allemands nous envient. Pour François Hollande, il ne s’agit donc pas de la révolutionner, mais seulement de l’améliorer pour qu’elle vienne davantage en aide à ceux qui en ont le plus besoin. En quelques mots…

  1. Maintien de toutes les ressources affectées à la politique familiale.
  2. Hausse de 25% de l’allocation de rentrée scolaire dès la prochaine rentrée.
  3. Réforme du quotient familial pour le rendre plus juste, en baissant le plafond pour les ménages les plus aisés, ce qui concernera moins de 5% des foyers fiscaux.

 Résultats sur l’allocation de rentrée scolaire (ARS)

Pour François de Singly, sociologue* Directeur du Centre de recherches sur les liens sociaux, CNRS.

Historiquement la politique familiale a été créé en France selon un principe de redistribution dite horizontale: qu’une famille de trois enfants ait le même niveau de vie qu’un célibataire, pour un niveau de revenu considéré. Aujourd’hui un tel principe semble étrange au regard de beaucoup, même si par ailleurs le prix des études à l’université est le même quel que soit le niveau de vie des parents. Pour en revenir à la proposition de François Hollande, elle est raisonnable dans la mesure où elle ne transforme pas toute la politique de la famille en politique sociale.

Source.

Lire aussi: Décret 01 Mai 2008: Baisse des prestations familiales par Nadine Morano…