La tranche de PISA que le Figaro et la Droite ont du mal à digérer..

Les mensonges du FigaroLa livraison PISA de ce jour passe mal à droite, surtout auprès du Figaro (l’école du mensonge) avec son sondage orienté: 61% des français réclament moins de fonctionnaires. Ah bon?, Moins de fonctionnaires? Où? Dans la police pour augmenter l’insécurité? A l’École? Est ce bien l’avis des français? J’ai un doute. Contrairement à certains journalistes, j’ai pris le temps de lire le fameux sondage du Figaro, une lecture intéressante qui mérite qu’on s’y attarde un peu.

L’étude du Figaro – Les Français et les réformes – aborde plusieurs sujets: Le jugement à l’égard des efforts fournis par la France ces dix dernières années pour rester compétitive (Bilan Sarkozy, non publié), La place de la France dans la compétition économique mondiale (après 10 ans de politique de droite), La perception de l’urgence de réformes en France (urgence à 94%, à croire que rien n’a été fait avant Mai 2012), Puis l’éternel question sur le nombre de fonctionnaires et sur l’arbitrage entre économies budgétaires et maintien des services publics de proximité. On regarde?

Sondage Le Figaro(CLIC pour agrandir) Source

Questions suggestives pour un résultat attendu. puis, à la UNE un joli titre

Sondage le Foigarosource: LE FIGARO

Non, les français ne réclament rien du tout, surtout pas au Figaro, complice des mauvaises politiques de la droite de ces dernières années, ils ont voté contre cette « fausse bonne idée« , déjà présente dans le programme présidentiel de Nicolas Sarkozy de 2012. Les Français ont d’autres priorités et, la politique économique de la France n’est du ressort d’un journal d’opinion fortement indexé sur un parti politique. Dans les requêtes Google, la fausse-info-du-Figaro devient l’INFO, une grosse ficelle.

Sondage le Foigaro

Une hérésie, un sondage vraiment con du Figaro comme l’écrit Laurent Camparot (je découvre son billet). Revenons à notre PISA qui commence à refroidir, retour rapide sur cette étude qui fait le bilan de la gestion de l’École sur la période 2002-2012, (c’est celui de la droite au pouvoir) et qui torpille le sondage-Figaro. Zut!

L’édition 2012 de PISA met l’accent sur le niveau des élèves de 15 ans en mathématiques. Les statisticiens de l’OCDE situent la France à la 25e place sur 65 participants – à la 18e sur les 34 pays membres de l’OCDE. « La France bat des records d’injustice. Que son école, prétendument pour tous, est d’abord faite pour une élite, mais se révèle incapable de faire réussir les enfants les moins privilégiés ». Elle en est même de moins en moins capable. Sacré bilan. Qui était aux manettes de l’éducation nationale durant la période de ladite étude? La droite, avec les félicitations du Figaro.

Classement PISA: (jegoun.net) l'UMP n'a pas été à l'école

Un résultat qui ne plait visiblement pas à la droite (UMP): « Face à l’ampleur du défi et à la gravité des enjeux, il faut souhaiter que ces résultats médiocres ne seront pas une nouvelle occasion de se cacher pour accuser telle ou telle majorité. » Et pour cause! Comme le rappel Jegoun.net, L’UMP a oublié le nombre de postes d’enseignants (fonctionnaires) qu’elle a détruit en dix ans. Selon toute vraisemblance, la droite n’aime pas l’école de la république comme le montre le tableau ci dessous (Merci Gaël).

ecole-bilan-gauche-droite

« École et Éducation« : Presque 4 fois moins prioritaires chez les sympathisants de droite (9%) que pour ceux de Gauche (31%). Non, les Français n’ont pas honte du nombre de fonctionnaires, encore moins du service public à la française. L’avis du Figaro n’est pas celui des Français. Une tranche de PISA, pour en finir avec  l’indigestion…

CQFD.

Publicités

JF Copé pris la main dans le pot des fonctionnaires…

LETTRE F 1 1Jean François Copé, chante à qui veut l’entendre qu’il faut baisser le nombre de fonctionnaires! Il propose d’en supprimer 1 million, c’est énorme.

Hier soir sur le plateau de FranceTv, (Des paroles et des actes), JF Copé, fière de la tribune offerte a voulu remettre une couche, sauf qu’il était en face de François Lenglet, le spécialiste des graphiques qui s’est fait le plaisir de lui rappeler sa «bonne gestion» du nombre de fonctionnaires entre 2002 et 2007, lorsqu’il était Ministre du Budget dans les gouvernements Raffarin et Villepin.

Copé FonctionnaireGraphique Copé Fonctionnaire

On peut (et on va) féliciter JF Copé pour cette hausse magistrale du nombre de fonctionnaires. Fin 2011, la France comptait exactement 5.493.200 fonctionnaires, (Sakozy, aussi). Alors quand il affirme vouloir les «baisser d’un million», l’ancien premier ministre Alain Juppé (UMP) pense que c’est une connerie: «Soyons sérieux, 1 million de fonctionnaires de moins, ça ne veut rien dire! Où est ce qu’on va le prendre? On va supprimer massivement des postes dans l’éducation nationale?, dans la police?, dans la justice? Dire qu’on va supprimer d’un trait un million de fonctionnaires, ce n’est pas sérieux»

Supprimer les postes de fonctionnaires, c’est, (Projet Copé & UMP) 1. Réduire les effectifs de la Gendarmerie, de la Police nationale, c’est à dire accroitre l’insécurité dans nos villes et cités pour ensuite venir se plaindre à la télé, 2. c’est affaiblir l’éducation nationale, c’est à dire, sacrifier l’avenir de nos enfants, imaginez les conséquences pour la France et le retard possible face au modèle allemand de Sarkozy-Copé, 3. C’est privatiser à termes certains services gratuits de l’administration publique, je vous laisse deviner lesquels. 4. Etc (Merci de compléter la liste)…

Mon avis? Je partage l’avis d’Alain Juppé, Isabelle Maurer d’Alsace aussi…