Rhône-Alpes adopte le Pass’Contraception pour les jeunes…

Pass'contraception en Rhône Alpes.

C’est fait, la Région Rhône-Alpes vient d’adopter le Pass’Contraception pour les 280 000 jeunes dès la rentrée de septembre 2011. Ce ‘’dispositif d’accès à la contraception, à la prévention des grossesses non désirées et à l’information sur les infections sexuellement transmissibles chez les jeunes‘’ sera même étendu à plus de bénéficiaires en Rhône-Alpes contrairement à d’autres régions, puisque ce sont tous les titulaires de la carte M’ra – 280 000 actuellement – qui pourront y avoir accès, et pas que les seuls lycéens.

Spécificité de la Région Rhône-Alpes: intégrer le pass’contraception à la carte M’ra délivrée dans tous les lycées et organismes de formation. Il suffit ensuite pour l’élève, et à tout moment, de ‘’télécharger‘’ le pass contraception prévention sur sa carte. Les filles disposent alors d’un crédit de 144€ (une à deux visites chez le médecin, des analyses médicales et environ six mois de modes contraceptif), et de 49€ pour les garçons (sans les modes contraceptifs autres que le préservatif).

La carte M’ra est une carte à puce gratuite et pluriannuelle diffusée par le Conseil régional de Rhône-Alpes. Elle donne droit, pour chaque élève et apprenti, à des réductions  d’accès à la formation, la culture et la pratique sportive.

‘’L’originalité de ce pass est que ce n’est pas un ‘’chèque‘’ mais un droit accroché à la carte M’ra et qu’il concerne au même niveau lycéens et jeunes en mission locale, garçons et filles‘’ a souligné le président de Région Jean-Jack Queyranne (PS) lors de l’assemblée plénière au siège de la Région à Charbonnière. Le groupe Union de la droite, du centre et apparenté (UDC) s’est fortement divisé sur le sujet alors que Luc Chatel, Ministre de l’Education Nationale à récemment fait sienne cette idée de Ségolène Royal, Présidente de la Région Poitou-Charentes (PS). Le FN a voté contre.

Cet accès, avec lequel l’anonymat du jeune sera préservé, permettra de bénéficier gratuitement d’une consultation médicale, d’une prise de sang et d’une analyse médicale, d’un mode contraceptif, ainsi que d’une méthode de prévention et de réduction des risques contre le sida et les maladies sexuellement transmissibles.

‘’Nous voulons contribuer à réduire le nombre d’interruptions volontaires de grossesse‘’, souligne Sarah Boukaala, conseillère régionale déléguée à la Jeunesse. ‘’7,3 % des jeunes filles de Rhône-Alpes de 15 à 25 ans ont déjà subi une IVG. Et 13,5 % des jeunes de 15 à 25 ans dans la région ont eu un premier rapport non protégé‘’.

J’ai trouvé l’information suffisamment importante pour en faire un billet destiné aux jeunes lecteurs de ce blog et à leurs parents. Sachez aussi qu’un portail internet devrait par ailleurs être mis à disposition pour assurer ‘’une première information‘’. Et une cartographie de l’état des lieux des structures existantes en matière d’information, d’accompagnement et d’accès la santé et à la contraception devrait être réalisée.

En savoir plus: Région Rhône Alpes    Carte M’ra

PS: L’olympique Lyonnais gagne la Ligue des Champions de Football [Ok, chez les filles 😉 ]

Publicités

Pass’contraception: Rendre (à) Royal ce qui est à Ségolène…

Pass' Contraception, Poitou Charentes 2009...

Luc Chatel a présenté le 26 avril en Ile-de-France le Pass’ contraception pour les mineures. Ce Pass santé contraception permet d’avoir accès gratuitement et anonymement à des consultations médicales pour obtenir pilule, stérilet, implant, patch ou autre méthode de contraception.

Gildan et PtitMiam se réjouissent de cette ‘’bonne initiative du gouvernement’’. Faux! répond Gabale, c’est une vieille idée de Ségolène Royal! La Présidente de la Région Poitou-Charentes voulait rendre la contraception plus accessible aux mineures depuis le 16 novembre 2009. Dans son programme, chaque kit, en principe distribuable par les infirmières scolaires, devrait comprendre des tickets pour une visite chez un médecin et chez un gynécologue, ainsi qu’un bon d’échange en pharmacie pour un moyen contraceptif

Et, devinez qui s’y était farouchement opposé? Luc Chatel! qui à l’époque ne trouvait pas de mots assez durs pour fustiger le Pass contraception de Ségolène Royal. Il disait, je le cite:

Ce serait « se substituer au Planning familial, seul autorisé à prescrire des contraceptifs à un enfant mineur ». « Nous avons affaire à des élèves mineures. L’autorité parentale est quelque chose qui compte« , déclarait M. Chatel, qui rappelait que « dans chaque lycée existe un conseil d’éducation à la santé et à la citoyenneté qui, avec [les] personnels de santé de l’éducation nationale, apporte des conseils aux élèves en matière de sexualité ».

Depuis hier, revirement de Luc Chatel écrit Le Monde, Il retourne sa veste ajoute Libération.fr, le nouvel Obs parle de la polémique sur la paternité du Pass’ Contraception. Maternité serait plus juste, car il faut rendre à Royal ce qui est à Ségolène

Passe le message à ton voisin…