Tiens, le bras droit de M.#Valls (Carlos Da #Silva) entendu par la police judiciaire (exemplarité!)…

La Police judiciaire a entendu Carlos Da Silva -Député remplaçant de Manuel Valls- sur demande du procureur de la république, une histoire d’emplois fictifs, de passation de marchés publics, de rémunérations, etc. On va poser ça là, puis on en parle. C’est une info de Médiapart

image

Carlos Da Silva? Député de l’Essonne en remplacement  de Manuel Valls après son départ du Ministère de l’intérieur pour Matignon, le bras droit de « Cher Manuel » , c’est lui qui tient la boutique Essonne.

image

Mais Pasdamalgam! «Présomption d’innocence et immunité parlementaire toussa» sur le dos de la transparence qu’il prônait dans l’affaire Cahuzac. «En cette période difficile pour la crédibilité des responsables politiques, j’ai souhaité m’exprimer et réaffirmer mon attachement aux valeurs essentielles qui m’ont conduit à m’engager en politique: (…) la transparence et la responsabilité qui doit être celle de toute personne à qui les françaises et les français ont souhaité confier un mandat». Il a oublié «l’exemplarité de son « Cher Manuel», on ne va pas se demander si le député-titulaire savait, ou si Carlos Da Silva doit démissionner de son mandat de député-remplaçant-non-élu. Non.

A suivre.

./…

JF Copé proche de la démission, l’étau judiciaire se resserre…#Bigmillion

Pierre Lellouche (Député UMP), Arnaud Robinet (Maire ump de Reims) et Dominique Dord (ancien trésorier de l’UMP), sont convoqués par la police judiciaire de Nanterre écrit LePoint, pour plus d’explication sur leur « participation » à des conventions thématiques de Bygmalion (la bande-à-Copé,) facturées 12,7 millions d’euros…

Copé bigmalion justice 1

Selon les documents de l’UMP, ils sont supposés avoir participé a des « conventions », facturées à prix d’or par les copains Bygmalion de JF Copé. Nos trois élus UMP auront donc à cœur de dire la vérité, rien que la vérité et, on suppose que Jean -François Copé sera « profondément choqué » par les révélations de ses ex-amis, particulièrement celles de Dominique Dord, un proche de François Fillion qui avait démissionné en novembre 2012 en pleine crise Copé-Fillon. Le « système Copé » est dans le viseur de la justice….

Ces convocations appellent toujours une suite. JF Copé est proche d’une « convocation de la police judiciaire » de Nanterre, il ne peut y échapper, une question de jours. Va t-il « exiger » sa propre démission?

20140521-083748-31068371.jpg

À moins qu’il ne démissionne avant, François Hollande ne sera pas choqué, ni François Fillon, encore moins Nicolas Sarkozy. Henri Guaino ne fera pas de proposition de loi pour le disculper.

Le 03 mars dernier, dans un Burn-Out politique sans précédent, Jean François Copé avait mis sous scellés les comptes de l’UMP dans une nième « déclaration solennelle » au siège de son parti: « je publierais les comptes de l’UMP si tout le monde publie ET, si « Ma » proposition de loi est adoptée à l’Assemblée nationale ». Aucune proposition de loi n’a été déposée (il avait « discrètement » porté plainte contre LePoint.fr). Cette fois, c’est peut être la justice qui va mettre sous scellé JF Copé, le « Laurent Gbagbo » de l’UMP. Il va démissionner, je répète… #Radiolondres

(A suivre).