Mon édito sur Mediavox: Elysée, Petit François Noël…

Pour mon premier Édito sur Mediavox, (un pure player, journal exclusivement en ligne) je vous emmène à l’Elysée, pour la distribution des « cadeaux » par le nouveau Père Noël: François. Féerie politique et magie de la nativité, joie et déception

20121225-080525.jpg

« Dans le grand jardin de l’Élysée, en cette journée de Noël, des nombreux invités s’étaient rassemblés autour du grand sapin dressé pour la circonstance. Tous espéraient un présent, fut il symbolique, c’est la tradition. Ce moment était très attendu et l’excitation palpable.

Pour ce faire, on a fait venir de la Nièvre (Morvan), ce très grand sapin de 10 mètres de haut, fièrement installé dans la cour d’honneur de l’Élysée. La décoration était modeste, la parité de mise. Le long des guirlandes, des petites lumières de toutes les couleurs de la république. Oui, ce Nordman avait fière allure avec son scintillement blue-blanc-rouge. Au sommet de ce merveilleux sapin, une grande étoile d’espérance pour les enfants de France et du monde. Dès l’arrivée, on ne pouvait s’empêcher de chercher au pied du sapin de l’Élysée, sous les 4 mètres de son envergure, quelques indices, une inscription, un nom parmi la tonne de cadeaux. »

À lire sur Mediavox: Élysée: Petit François Noël

Publicités

De l’élégance en politique (2)…

En toute amitié, Jacques (Chirac) et Simone (Veil)…

20121210-225112.jpg

S’en griller une, en pleine séance de travail. Les temps changent…

Débat Fillon-Copé résumé en 140 caractères… poke @guybirenbaum #dpda

C’est dans le titre. Résumé proposé par l’épicier Old school guybirenbaum

20121026-073633.jpg

Pas mieux.

« Hollande bashing »: les raisons cachées d’une presse en folie….

La presse a sorti ce derniers jours son  »Carnet de titre à la UNE ». Une cible: François Hollande. Ce phénomène d’édition s’appelle le  »Bashing’. Taper sur une cible à coup de titre à la UNE, dans une surenchère sans limites, sur fond de rentabilité économique.

Les raisons? C’est dans lemonde.fr que l’on trouve quelques explications sur cette chasse à courre. Extraits…

Dans ce papier, une évidence: La chasse à courre est  le résultat d’une lutte interne entre les différents journaux. Le sujet, la victime importe peu.

1. Surenchère, effet contagion..

La presse se peoplelitise, elle reprend les vielles recettes de la presse à scandale pour captiver l’attention du lecteur devant un kiosque à journaux. La vérité et l’éthique, une autre fois peut être. Effet contagion

2. Vendre, encore et encore, qu’importe le fond…

Le titre devient un produit d’appel, qu’importe le contenu. L’article du Monde évoque les mobiles commerciaux Qu’importe le fond, pourvu que le tirage soit bon. Explication…

Conclusion: François Hollande n’est pas en cause, sa politique encore moins. Le carnet de route était connu à l’avance, les promesses des 100 premiers jours respectées. La presse, elle, est en crise et sa pathologie sérieuse. On a donc compris. Sarkozy ne vend plus, la guerre des chefs à l’UMP n’intéresse pas les français, la hausse du chômage on s’en tape! Laisser le marché de l’édition-d’opposition au seul Figaro, ça jamais! hurle la presse dite de gauche! Peoplelitisation éditoriale...

Ce qui compte, c’est vendre, encore et encore, augmenter le tirage, devenir leader du secteur. Les écoles de journalisme peuvent fermer, les éditorialistes viendront de la presse people, Bienvenue dans la presse-réalité! Les Gala, Voici et ParisMatch ont du souci à se faire. Le carnet des titres à la UNE est comme le tonneau des Danaïdes,  sans fond.

Le « Hollande bashing », une tendance éditoriale, et un filon, pour les hebdos (LIRE)

La Barbarinade du jour: Ecce Primat…

15 Aout 2012. Grande Assemblée nationale de la Société des Gens-de-la Prière  Catholique. Monseigneur le Primat-Des-Cons, célibataire sans enfants, personnalité morale dotée d’une grande intelligence, nous invite à une Messe de Civilisation, au nom de la morale chrétienne en danger.

 

AVIS: toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite et pure coïncidence. Note: Ce billet est édité sous une torride chaleur du soleil caniculaire, plus de 36 degré à l’ombre. Spirituellement blog.

Dans la Basilique Notre-Dame-de-la-Chasteté, se sont retrouvés, l’Abbé François de-Beaucé, le Père Jean-François de Meaux, la Mère Pucelle, de retour du Tchad et, toutes les confréries du Sud de la France (Nice, Marseille, Orange etc..) rassemblées dans l’Union pour la Marche de Prière (UMP).

L’office a commencé tard dans la matinée, le temps de  savoir s’il fallait lire la bible en latin. C’est finalement en Français que le Primat-Des-Cons s’est avancé devant cette Assemblée  liturgique. Après avoir traversé la grande allée centrale accompagné par les chants phoniques de la chorale de Sœur Marine-de-Beaumont, escorté par une trainée d’enfants-de-choeur joyeux encens à la main, il a rendu un vibrant hommage au Cardinal Père DeJean Nicolas-1er de Neuilly, Saint-Patron de l’Union pour la Marche de Prière, en voyage d’évangélisation chez les Musulmates au nord de l’Afrique. Ecce Primat! cria la foule…

Puis, il prit la Parole…

Au nom du Père et du Fils et des Simples d’Esprit, Amen.

Ô mon Dieu, dans ta grande bonté, tu nous a donné la force de nous réunir en ce jour saint de l’assomption, dans la foi, pour sanctifier ta Gloire. Donne-nous aujourd’hui la force de sauver notre civilisation des dangers de la perversion morale qui se précise. Éclaire notre chemin par ces temps sombre du « changement« …

Seigneur, notre prière de ce jour revêt une dimension politique, par cet acte spirituel, nous affirmons que la source ultime du Bien n’est pas dans l’autorité politique (là, un ange passe…)

Alléluia! La Prière-Forte seule nous sauvera! (écho de l’assistance:Alléluia! la Prière-Forte seule nous sauvera! Gloire à Dieu!)

Seigneur, donne nous aujourd’hui la force de ne pas soumettre nos rites et nos formulaires au commandement de la « pensée unique ». (un autre ange passe à sa droite) Toi seul décidera quand l’heure du « changement » sonnera pour des Siècles des Siècles.

Seigneur, l’heure est si grave que des hommes et des femmes hommes veulent s’unir,  ils veulent, Ô Mon Dieu! vivre heureux et avoir beaucoup d’enfants. Heureusement que ces  »générations spontanées » ne se reproduisent pas! Mais ils sont de plus en plus nombreux (Coluche). Aide nous Seigneur dans cette épreuve malgré notre inexpérience dans l’éducation des enfants et dans la vie de couple.

Mes biens chers frères, Mes biens chères Sœurs, inquiétons-nous et imaginons. Imaginons que ces Niquedouilles, avec l’aide de Google Earth ou de Curiosity, trouvent quelque part sur Terre ou sur Mars, la formule secrète de la Nativité, égarée par nos Rois Mages en Galilée après la naissance de Jésus-Christ. Oui, imaginez. Mon Dieu, fasse que cela jamais n’arrive! Oriente ces mécréants vers d’obscurs pâturages dans le Royaume des ténèbres.

Notre Père, Dieu tout Puissant, aussi, Pardonnes-nous nos offenses comme nous demandons pardon aux français que nous avons villement offensé par notre silence coupable de ces 5 dernières années sous le Concil du Cardinal Père-DeJean-Nicolas-1er. Nous avons peché en validant l’idée de « travailler plus pour gagner plus », nous avions promis à nos fidèles de ramener leur souffrance à 5%, nous avons privilégié nos capitaines d’église avec les deniers de l’Eglise-de-France au détriment de nos fidèles dans différentes paroisses du Royaume (ArcelorMital-Mittal, Pechiney, Peugeot).

Pardon Seigneur pour cette croisade en Libye au nom de l’Eglise et pour toutes ces dépenses qui ont fini par asséché les caisses de l’Aumonerie, nous obligeant à augmenter le montant de l’offrande-annuelle-obligatoire des fidèles. Nous implorons ton pardon Seigneur pour cette « Liberté de parole » instituée lors du Concil de « l’Eglise décomplexée » qui a permet de stigmatiser les uns les autres membres de notre Église pour de vils prétextes de viande à l’ail.

Seigneur Dieu-Tout-Puissant, créateur du Ciel et de la Bière, Que ton rayonnement se fasse à travers vignes, pour que la récolte soit meilleure, pour que le Vin, Sang purificateur du Christ, nous eloigne de ce blasphème et de la Pèredophilie qui accompagne notre célibat. Oui, l’heure est grave. C’est une rupture de civilisation de vouloir dénaturer le Mariage. Prions pour l’engagement des époux, pour les enfants afin qu’ils bénéficient pleinement de l’amour d’un père et d’une mère même si nous n’en savons rien par inexpérience..

Mes frères et soeurs en Christ, si la mission première est la prière, la dernière consigne que Jésus nous a laissé avant de nous quitter et de nous promettre la force de l’Esprit-Saint est la suivante: « Vous serez mes témoins… jusqu’aux extrémités de la terre! »

Au Nom du Père, du Fils et des Simples d’Esprit

Que la Volonté Divine s’écrive et s’accomplisse!

C’est sur ces versets primatiaux que prit fin cette première Prière Nationale de l’Assomption. Le Primat-des-cons s’est inspiré de ses écrits déjà publiés in les Écritures-du-Figaro du 14 Août, en plus de sa brillante faculté d’improvisation sur les événements de la vie de l’Église de ces 5 dernières années. Conséquence de cette Prière salvatrice, une torride chaleur commença à s’installer sur toute la France, les flammes divines de Sodome et Gomorrhe étaient en approche. Pour une durée de 7 jours et 7 nuits, une  terrible purification caniculaire partout en France avec nombreuses victimes. En silence, les fidèles rentrèrent chez eux. Leurs seules demeures étaient épargnés par la canicule venue du Ciel. Avec leurs épouses, ils procréèrent et eurent beaucoup d’enfants, qu’ils élevèrent dans la Prière et la foi en Christ, grâce aux aides sociales de l’État.

|Pardon Maman|

Tapis rouge> Cinéma politique et Politique du cinéma…

Il est partout, brille et fait briller tant les politiques que les artistes. Lui? C’est le tapis rouge, star de la semaine. longtemps réservé aux divinités, il est devenu républicain, glamour, moderne…

Il a accueilli le nouveau Président de la République  au Palais de  l’Élysée. On le déroule sur la longueur pour être foulé des pieds par les « Zinfluents » des temps modernes. À Paris dans les ministères, les déchus s’en vont, tristes avec cette trainée de larmes que notre tapis rouge absorbera. Les entrants, nouveaux promus à la célébrité politique, verront leur ego valorisé par le reflet du tapis rouge.

Cinéma politique…

On se croise, comme sur la croisette…

À cannes, un autre Palais, celui du Festival. Les dieux du Grand écran s’affairent. Endimanchés, drapés de leurs plus beaux apparats, ils fouleront l’objet glamour indispensable, le tapis rouge. Monter les marches du Palais du Festival, prendre de la hauteur comme sur un tapis volant. Majesté, les ornements ne sont plus accrochés aux murs, mais portés par les nouvelles divinités

Politique du cinéma

Le tapis rouge est un objet physique qui des fois se dématérialise: On déroule le tapis rouge. Expression d’allégeance à d’autres privilégiés qu’on fayote, qu’on remercie. Révérence, rougir…

Le tapis rouge a joué plusieurs rôles au fil du temps et des événements. Il a été un important élément du décor de la Grèce antique, seuls les dieux méritaient un tel honneur. Récemment, avec l’avènement des chemins de fer, le tapis rouge a été déroulé par des conducteurs de train pour indiquer le bon chemin au passagers à l’intérieur des wagons. Aujourd’hui, on s’en sert pour souligner l’arrivée de différents chefs d’État de passage sur une terre étrangère autant que pour des lancements de film et des premières de spectacles. Même en Espagne

Moralité

Au Grand Casino de la divinité moderne, les destins ne se jouent plus sur un tapis vert, mais sur le Rouge…

Tant pis!

Avis de campagne 2012> L’oeil noir d’un colleur de tweet…

Depuis quelques jours, on a repris nos bonnes vieilles habitudes et, la vie sur ce blog redevient éclectique, multi-thématique. La campagne présidentielle a été longue, passionnante. Douloureuse comme une naissance, mais aussi belle qu’elle. Oui, j’ai viré sarko

J’ai fait campagne, j’ai activement participé à la riposte-web de #FH2012. Leftblogueur, colleur de tweet, j’ai vécu de l’intérieur une campagne passionnante,  addictive et, victorieuse.

Revenir sur cette campagne électorale via un simple billet, c’est très réducteur, trouver un angle d’écriture, tout aussi difficile car, tous les ami-e-s l’on fait Cycee, Melclalex, Elooooody, etc. Reste plus qu’ a donner l’avis singulier d’un blogueur noir, addict des réseaux sociaux et grand colleur de tweet (tous droits réservés 😉 )

En effet,  »Nous gagnerons plus de nous laisser voir tels que nous sommes, que d’essayer de paraître ce que nous ne sommes pas » (François La Rochefoucauld). C’est cette étiquette qui fonde mon engagement initial dans cette campagne électorale. Cette période a révélé les failles de ma société tout en me confortant dans ma relation d’appartenance à la République. Comme l’avait dit Djamel Debbouze: Je suis un icicien! Adjectif tiré du mot  » ici  »…

Je reviendrai longuement sur cette campagne, je détaillerai (ou pas) les coulisses de ma participation dans l’équipe riposte-web etc. J’ai juste envie de préciser quelques faits marquants de ces dernières semaines.

La France, j’ai fait sa connaissance là-bas, sous les tropiques. La France, c’était les droits de l’homme, la Liberté, le Général De Gaulle, sa statue en bronze sur cette place de Brazzaville, surplombant notre terrain de foot, notre espace de  liberté. La France, c’était aussi le verbe, la rhétorique, le phrasé, les grandes joutes verbales avec des mots adroitements juxtaposés, aussi sonores qu’inutiles. Mais très utiles…

Ainsi se construisent des valeurs, des convictions. A L’université de Brazzaville, l’éloge de l’excellence académique sous la direction de M. Lefillastre, (un vieux français, recteur d’université), un corps professoral cosmopolite, composé d’anciens de la Sorbonne, des universités et grandes écoles françaises, voir américaines. Puis l’envie de marcher sur les pas des Senghor, Césaire entre autres emblèmes d’excellence. Envie de les lire sur leurs lieux d’écriture, comprendre leurs mots et les maux qui s’y trouvent. De riches lectures initiatiques…

Le 07 Février 2012, lorsque le Député de Martinique, Serge Letchimy cite Césaire à l’Assemblée nationale, dans cette riposte homérique contre les dérives de Claude Guéant, je jubile et je  m’inquiète sur les effets pervers de la contre attaque. Obligation d’assurer le service-après-clash via le blog, diffusion de bonnes feuilles de Aimé Cesaire et, coller des tweets, des éléments de langage pour les amis indécis qui en feront bon usage. On apprécie ces moments de partage, on mesure l’ouverture d’esprit des uns et des autres. J’ai aimé…

Commenter les débats via twitter, l’œil rivé sur le téléviseur, c’est un truc singulier. On prépare ses billets, un mot-clé (#hashtag) est défini pour la riposte-web, mot à insérer dans chaque tweet. Pendant le débat, on vérifie les arguments adverses, les contredire sur twitter avec de vraies données. Vérification factuelle ou fact-checking, un vrai plaisir. Et que dire des actions de Googlebombing? Sylvie Trub like bombing…

Ah! un truc con, mais qui vous marque. Au Bourget, ces mots de François Hollande..

 »Français, c’est le plus beau nom qu’on puisse donner à un citoyen du monde »

Encore des mots, de simples mots avec cette diction solennelle à forte portée symbolique, médication verbale sur des blessures inavouées. J’ai aimé. Ce jour là, j’ai su que je voterai par conviction.

Puis, la campagne officielle avec son lot de remarques de bas-de-page, de plus en plus directs, paroles décomplexées.  »L’indolore » cesse de l’être car la frange  »silencieuse » s’exprime sans retenue, avec d’autres références, révélant de sombres souvenirs. Là commence le  »vrai » travail on the web

Session  »valeurs morales » après le 22 avril. Impression d’un retour à l’an zéro de la République, retour à la France d’avant JC Charles-De-Gaulle. Je pèse mes mots. Et, la France a de nouveau fait face. Rassemblement autour des valeurs de la République comme l’a fait François Bayrou. Une décision courageuse qui pour moi restera l’acte symbolique le plus marquant de cette présidentielle 2012.

Ma république est mouvante, elle reste la mienne. Elle est différente, dynamique, avec ses cons (il en faut) et j’en fais partie. Quand elle va mal, on s’implique un peu plus. Dire ce que je pense, partager, échanger, s’engager, sans prétention de changer les choses, d’avoir une quelconque influence sur quoique ce soit, juste le besoin de comprendre, pour soi d’abord, pour pouvoir l’expliquer ensuite, tel était mon fil conducteur dans cette Présidentielle2012.

Pour finir, cette sensation curieuse: on se sent moins  »noir » ou  »black » après une telle expérience. La cause commune vous dépasse, l’on devient un parmi d’autres, simple citoyen, sans aspérité, français.

François Hollande, Président de la République…

C’est fait.

La République! La France outragée! La République brisée ! La France martyrisée! mais la France libérée! libérée par elle-même, libérée par son peuple avec le concours des électeurs, avec l’appui et le concours de la France tout entière (…) de la France éternelle.

Eh bien! puisque l’ennemi qui tenait Paris a capitulé dans les urnes, la France rentre à Paris, chez elle. Elle y rentre en crise, mais bien résolue pour la croissance. Elle y rentre, éclairée par l’immense leçon de démocratie,(…) plus certaine que jamais, de ses devoirs et de ses droits.

Charles De Gaulle (avec modifications)

Cette référence au Général De Gaulle fait suite aux dernières déclarations de l’ex-Résident de l’Élysée qui avait orienté ses thèses électorales vers l’extrême droite. Oui, ce derniers jours, j’ai eu le désagréable sentiment d’une résurrection des maux inadmissibles dans une République. C’est pour moi, une vraie victoire de la République d’abord, victoire de la France universelle. Merci à tous. Vive la République, Vive la France.

Avant, François s’appelait Mitterrand

Mais ça, c’était avant

 »François Hollande, C’est Maintenant!  »


Roselyne Bachelot fait déjà ses adieux et cartons…

Ascèse de l’adieu…

Roselyne Bachelot, Mme la Ministre des vaccins de la grippe A nous dit déjà  »adieu » via son compte twitter

Drôle d’aveu d’adieu. Elle a free? … (Merci à David)

Éphéméride politique> 10 Mai 81, une folle soirée…

Retour sur la folle soirée du 10 mai 1981, celle de l’élection de François Mitterrand à la présidence de la république. La foule des militants Rue de Solférino (siège du PS) dès l’annonce des résultats. On s’embrasse, on se congratule. Des applaudissements, des cris: « on a gagné« , en présence de … Coluche  …

Puis, la place de la bastille en liesse sous les drapeaux bleu blanc rouge.. Nostalgie

En 1981, j’avais piscine. Cette année, le 10 Mai est avancé de 4 jours. J’y serai, pour les valeurs de la République