Alain Juppé 2012: Et si c’était lui?

‘’Si, pour des raisons qui aujourd’hui sont hautement improbables et que je ne souhaite pas, il n’était pas en mesure de se présenter, voilà, je tenterais ma chance‘’, disait Alain Juppé en juin dernier. le ‘’il‘’ c’est Nicolas Sarkozy.

Invité jeudi soir de l’émission ‘’Des paroles et des actes‘’ sur France 2, le fondateur de l’UMP (c’est lui, pas Sarkozy), ‘’le meilleur d’entre-nous‘’ comme le disait Jacques Chirac, Alain Juppé, droit dans ses bottes‘’ apparait aujourd’hui comme le recours à droite pour l’élection présidentielle de 2012.

Alain Juppé, France2  »Des paroles et des actes ».

François Bayrou a déclaré récemment qu’il voyait de nouveau du rêve dans les yeux de Juppé. De quel rêve s’agit-il?

‘’Je rêve heureusement, hein, même avec les yeux ouverts. Mais je ne vous dirai pas de quoi. Il faut bien garder une part de secret quand même...‘’ (Alain Juppé, France 2, 29 sept. 2011).
.

Secret? Voila une nouvelle qui devrait réjouir les copains  FaconHill, Didier Goux, le jeune Vallenain entre autres blogueurs dit de droite qui regardent avec envie la leçon de démocratie qu’offre les primaires du PS.

Primaires à droite? Au moins, ça les occupera

Publicités

Jean-Louis Bianco répond à l’appel de #Unité2012…

Jean-Louis Bianco dans l'hémicycle.

#unité2012. L’unité est au cœur du débat politique à gauche de l’échiquier politique. L’appel des blogueurs pour l’unité de la gauche est l’une des informations politique de la semaine. La presse en parle (ActuPolitique, Le nouvel Observateur, Public-Sénat etc), les politiques aussi..

Sur son blog, Jean-Louis Bianco Député des Alpes de Haute-Provence, Président du Conseil général (ancien Secrétaire Général de l’Élysée avec François Mitterrand, Porte Parole de Ségolène Royale en 2007 ) a répondu à ma question sur son blog (question posée dans le fil des commentaires de son billet parlant de cette initiative #unité2012)…

Pour d’autres, la démarche semble difficile, les hésitations autorisées….

Pour éviter d’assister, impuissant au duel Droite/Extrême Droite comme en 2002, réitérer cette appel devient fondamental. La question subsidiaire est celle de savoir si l’on est prêt à voter pour un candidat d’unité qui n’est pas issu de notre parti politique. C’est la question que pose >Nicolas dans un billet à lire ici.

Jean-Louis Bianco  Rappel Unité2012